Avertir le modérateur

07/04/2017

Comprendre l'Orient compliqué, très compliqué, c'est simple.

Note du 02/08/2015 - maj 01/10/2015 (ajout dessin) 07.04.2017 (ajout dessins)

C'est le bordel au Proche et Moyen-Orient.

Et ça ne s'arrange pas.

De jour en jour.

Et plus le temps passe, moins on y comprend quelque chose.

Une anglaise nous explique ça très bien (du point de vue anglo-saxon) dans ce petit courrier de 2014 adressé à un journal et que j'avais récupéré sur Internet :Politique,

Clair comme de  la boue

Vous ne comprenez rien à ce qui se passe au Moyen-Orient ?
Laissez-moi vous expliquer.

Nous soutenons le gouvernement irakien dans la lutte contre l'Etat Islamique. Nous n'aimons pas l'EI, mais l'EI est soutenu par l'Arabie Saoudite, que nous aimons beaucoup.

Nous n'aimons pas le président Assad en Syrie. Nous soutenons le combat contre lui, mais pas l'EI, qui combat aussi contre lui.

Nous n'aimons pas l'Iran, mais l'Iran soutient le gouvernement irakien contre l'EI. Ainsi, certains de nos amis soutiennent nos ennemis et certains de nos ennemis sont nos amis, et certains de nos ennemis combattent contre nos autres ennemis, que nous voulons voir perdre, mais nous ne voulons pas que gagnent nos ennemis qui combattent nos ennemis.

Si les gens dont nous voulons la défaite sont défaits, ils pourraient être remplacés pas les gens que nous aimons encore moins. Et tout ça a commencé par notre invasion d'un pays pour en dégager des terroristes qui n'étaient en fait pas à cet endroit jusqu'à ce que nous y venions pour les en dégager. Vous avez compris maintenant ?

Aubrey Bailey, Fleet, Hants.

 

C'est clair, non ?

En dessin, ça donne ça

Politique,

Aujourd'hui, la Turquie, membre de l'Otan combat officiellement (mais mollement) l'EI, en profite pour bombarder son ennemi intérieur les Kurdes, qui sont nos vrais alliés contre l'EI, et qui risquent encore une fois d'être les cocus de l'Histoire.


Politique,

- Erdogan bombarde les kurdes.
-Nous avons enfin notre propre aviation !

Et pendant ce temps, ce sont encore les civils qui prennent.

Tout ça parce que, il y a une quinzaine d'années, une clique au pouvoir au coeur de la plus grande puissance militaire mondiale a décidé, au prix de mensonges et de montages éhontés, de la complicité du soit-disant "quatrième pouvoir" et de pressions sur certains de ses alliés, de profiter des attentats du 11 septembre pour attaquer un pays qui n'y était pour rien (ce qu'on savait DÉJÀ à l'époque).

politique,guerre,war,irak,syrie,daesh,etat islamique,etats-unis,de villepin,discours,onu,moyen-orient

Hélas, la prévision du Ministre des Affaires Étrangères français, Dominique de Villepin, dans son discours applaudi à l'ONU le 14 février 2003:

"Personne ne peut donc affirmer aujourd'hui que le chemin de la guerre sera plus court que celui des inspections. Personne ne peut affirmer non plus qu'il pourrait déboucher sur un monde plus sûr, plus juste et plus stable. Car la guerre est toujours la sanction d'un échec."
...

"Une telle intervention pourrait avoir des conséquences incalculables pour la stabilité de cette région meurtrie et fragile. Elle renforcerait le sentiment d'injustice, aggraverait les tensions et risquerait d'ouvrir la voie à d'autres conflits."

se vérifie aujourd'hui de manière chaque jour plus atroce.

Et ce n'est pas la manière des Etats-Uniens de faire cette guerre qui aura arrangé les choses (c'était l'objet d'un de mes premiers billets ici). Malgré leur beaux discours,

politique

les Etats-Unis ont perdu leur honneur en Irak et Afghanistan (j'y reviendrai dans un prochain billet). Ils n'ont pas fini de le payer, nous avec, ainsi que tous les civils de la région et d'ailleurs

politique
Si on ne frappe pas d'écoles ou d'hôpital en Irak,
nous le ferons certainement à notre retour chez nous

 

Et puisque, visiblement,

Les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis

et que

Les amis de nos amis ne sont pas forcément nos amis.

ce bordel est parti pour durer.

 

politique,guerre,war,irak,syrie,daesh,etat islamique,etats-unis,de villepin,discours,onu,moyen-orient

 

politique,guerre,war,irak,syrie,daesh,etat islamique,etats-unis,de villepin,discours,onu,moyen-orient

politique,guerre,war,irak,syrie,daesh,etat islamique,etats-unis,de villepin,discours,onu,moyen-orient

Hélas.

Zgur_

 

 

 

 

 

20/08/2008

Grande découverte de nos dirigeants et de nos médias: l'eau, ca mouille! et la guerre, ça tue!

754301582.gif

Des morts et des blessés français en Afghanistan (peut-être dus en partie à un "friendly fire, un "tir ami") et le tamtam militaro-larmoyant retentit de plus belle dans nos medias hypnotisés par la pose sarkozyenne dressée sur ses ergots à talonnettes.

C'est le degré zéro de l'analyse geo-politique, remplacée par l'émotion, cette peste des medias d'information.

Mais le but de toutes ces dégoulineries et propagandes guerrières ne serait-il pas de nous convaincre qu'il serait plutôt indécent de réclamer aujourd'hui une RTT (ou le maintien d'un système social acquis et crée au lendemain d'une guerre) quand nos valeureux piou-pious se font dézinguer pour nous aux marches de l'empire ?

...

Hein ?

Ne serait-il pas ?

Journalisme de propagande et d'enfumage.

Alors spéciale dédicace à tous ceux qui croient ou veulent nous faire croire qu'envoyer des soldats à la guerre ne leur fait risquer que de se casser un ongle :

"La guerre, c'est bon à quoi ?

A absolument RIEN !"

 

La guerre, la vraie, n'est pas un jeu vidéo.

"La guerre n'a qu'un ami : le croque-mort"

 

War, huh, yeah
What is it good for
Absolutely nothing
Uh-huh
War, huh, yeah
What is it good for
Absolutely nothing
Say it again, y'all

War, huh, good God
What is it good for
Absolutely nothing
Listen to me

Ohhh, war, I despise
Because it means destruction
Of innocent lives

War means tears
To thousands of mothers eyes
When their sons go to fight
And lose their lives

I said, war, huh
Good God, y'all
What is it good for
Absolutely nothing
Say it again

War, whoa, Lord
What is it good for
Absolutely nothing
Listen to me

War, it ain't nothing
But a heartbreaker
War, friend only to the undertaker
Ooooh, war
It's an enemy to all mankind
The point of war blows my mind
War has caused unrest
Within the younger generation
Induction then destruction
Who wants to die
Aaaaah, war-huh
Good God y'all
What is it good for
Absolutely nothing
Say it, say it, say it
War, huh
What is it good for
Absolutely nothing
Listen to me

War, huh, yeah
What is it good for
Absolutely nothing
Uh-huh
War, huh, yeah
What is it good for
Absolutely nothing
Say it again y'all
War, huh, good God
What is it good for
Absolutely nothing
Listen to me

War, it ain't nothing but a heartbreaker
War, it's got one friend
That's the undertaker
Ooooh, war, has shattered
Many a young mans dreams
Made him disabled, bitter and mean
Life is much to short and precious
To spend fighting wars these days
War can't give life
It can only take it away

Ooooh, war, huh
Good God y'all
What is it good for
Absolutely nothing
Say it again

War, whoa, Lord
What is it good for
Absolutely nothing
Listen to me

War, it ain't nothing but a heartbreaker
War, friend only to the undertaker
Peace, love and understanding
Tell me, is there no place for them today
They say we must fight to keep our freedom
But Lord knows there's got to be a better way

Ooooooh, war, huh
Good God y'all
What is it good for
You tell me
Say it, say it, say it, say it

War, huh
Good God y'all
What is it good for
Stand up and shout it
Nothing

 

Paz y  salud !

Zgur

 

Photo du National Post canadien, trouvée là.

Bonus :

La chanson "War", manifeste anti guerre au Vietnam, a été écrite en 1969 par Norman Whitfield and Barrett Strong. Chantée d'abord par les Temptations, elle sortit en simple chantée par Edwin Starr et atteint le n°1 au Billboard (Source Wikipedia)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu