Avertir le modérateur

05/06/2009

Ce soir, c'est Home ou HomeQuatsi ?

Difficile d'échapper à la déferlante publicitaire du film "Home" de Yann Arthus Bertrand, produit par Luc Besson avec l'argent de François-Henri Pinault (à moins que cela soit celui de PPR, le groupe qu'il dirige).

L'intention me semble louable.

Mais j'ai comme un doute.

Et on sait que l'enfer est pavé de bonnes intentions.

 

Certes les images sont belles, étonnantes et effrayantes, comme on peut le voir sur la bande annonce :

 

 

Mais d'abord, ces belles images me rappellent furieusement celles de la trilogie des Quatsis, les trois films - Koyaanisqatsi (1983), Powaqqatsi (1988) et Naqoyqatsi (2002) - du trio Godfrey Reggio (à la réalisation), Philip Glass (à la musique, fantastique) et Ron Fricke (à la direction de la photographie).

Je vous laisse juge.

Sur le fond

  • Koyaanisqatsi (Ko-yaa-nis-qatsi (tiré de la langue Hopi), nom. 1. vie folle. 2. vie tumultueuse. 3. vie déséquilibrée. 4. vie se désagrégeant. 5. mode de vie non viable devant être remis en question) : l’avancée de la technologie sur la nature.
  • Powaqqatsi (powaq-qatsi (de « powaqa » : sorcier, et « qatsi » : vie). Nom donné par les Indiens Hopi d’Amérique du Nord à une manière d’être, une entité, qui se nourrit des forces vitales des autres êtres dans le but de favoriser sa propre existence.) : Les différentes cultures, le contraste Nord/Sud, Nature/Technologie.
  • Naqoyqatsi (Na-qoy-qatsi (tiré de la langue Hopi), nom. 1. Une vie basée sur le meurtre du prochain 2. La guerre comme manière de vivre. 3. (Interprétation) La violence civilisée.)

(source : wikipedia)

Et sur la forme:

Koyaanisqatsi (trailer)

 

Powaqqatsi (trailer)

 

Naqoyqatsi (trailer)

 

Mais ce qui me gêne le plus dans "Home", c'est le plan final sur les sociétés du groupe PPR :

home.png

dont la plupart des clients sont justement ceux qui détruisent la planète.

thumb_comment_les_riches_detruisent_la_planete.jpg

Mais un peu de bon sentiment ne peut pas faire trop de mal.

Sauf si ce n'est pas suivi d'effets.

Et là, on n'est pas près - ni prêts - de bouger réellement. Il suffit de voir la pantalonnade du "Grenelle" de l'environnement ou le "The american way of life is not negociable" des autorités étatsunniennes.

Parce que chercher à implanter des énergies renouvelables pour, par exemple, permettre d'aller acheter son pain à 500m en bagnole, même hybride ou électrique, ce n'est qu'une grosse escroquerie. Sans effet notable sur la survie de la planète.

Et puis, on a un peu trop tendance à confondre la disparition de l'humanité de la surface de la terre avec la disparition de la VIE sur Terre. La Vie me semble bien plus maline et résistante que cette manifestation particulière et sans doute passagère qu'en est l'humanité.

Arf !

Zgur






08/03/2008

Les funerailles de Suricamenothep

Avec la splendide musique de l'opéra "Akhnaten" de Philip Glass, un petit film reprenant les funerailles de Suricamenothep (Meerkunkhamen en VO) selon les rites du Livres des morts egyptien.

Un petit bijou d'humour et de réalisation, par Sarah Zucker : 

 

 

C'est bien, non ?

Zgur

 

En savoir plus :

Sur Akhnaten dans wikipedia en anglais (parce que c'est la misère en français

La bio de Philip Glass sur wikipedia.fr 

Le suricate (meerkat)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu