Avertir le modérateur

27/11/2015

Liberté, liberté chérie ...

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté
Delacroix "La Liberté guidant le peuple" (1830)

Aujourd'hui, quinze jours après, "La France rend hommage aux victimes des attentats du 13 novembre" comme disent les gazettes et répètent les médias.

En plus de l'hommage aux Invalides, le gouvernement nous demande de pavoiser nos fenêtres de drapeaux bleu-blanc-rouge, d'envoyer des selfies dans les réseaux sociaux.

Et là, j'ai quand même une gêne.

Non pas que je pense qu'il ne faille pas rendre hommage aux victimes des attentats (même si je remarque que les médias ont oublié largement de parler des blessés).

Non pas que je ne me réjouisse que les français aient repris spontanément possession de leur drapeau révolutionnaire depuis les attentats, et ainsi retiré ce symbole national des griffes du FN qui se l'était indûment approprié.

Mais je perçois derrière cette injonction gouvernementale une volonté de récupération de l'émotion provoquée par cet événement.

Une volonté de récupération semblable à celle qui a présidée aux manifestations organisées le 11 janvier dernier, après les assassinats à Charlie Hebdo et à l'HyperCacher, et dont on nous a rebattu les oreilles ensuite en invoquant l'"esprit du 11 janvier".

Alors aujourd'hui (et pas moins qu'hier), je penserai au victimes, morts ou blessés, du 13 novembre.

Mais concernant les injonctions gouvernementales, je m'en tiendrai à l'attitude de M. Dalton dans "Le cercle des poètes disparus" :  

"Je fais valoir mon droit à l'immobilité."


 

Et malgré

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté

 

"Liberté, liberté chérie
Combats avec tes défenseurs !"

proclame notre hymne national, même en reggae

Que ne l'oublient pas nos gouvernements (d'aujourd'hui et de demain)   !

Arf !

Zgur_

 

 

A LIRE : Moi, père d'une victime, je n'irai pas aux Invalides

 

17/11/2015

Sale météo guerrière sur la France

Le temps se couvre dans les esprits des "élites" qui sont censés nous gouverner.


 

Et après que Sarkozy a aligné notre politique étrangère sur celle des USA (et fait d'énormes erreurs), Hollande, aiguillonné par la droite, doit-il se croire obligé de refaire les erreurs de Bush ?

politique,parisattaks,attentat

D'ailleurs, comme par hasard, maintenant on trouve du pognon pour faire la guerre, quand il y en n'en avait pas pour ailleurs (sauf pour renflouer les banques):

politique,parisattaks,attentat

Et aura-t-on bientôt les mensonges de la presse caporalisée et "embedded" comme celle des USA au moment de la guerre contre l'Irak ?

Je pose là les questions.

J'ai peur des réponses.

politique,parisattaks,attentat

Et non, le napalm n'a pas une bonne odeur.

C'est aussi l'odeur des erreurs qu'on veut cacher.

politique,parisattaks,attentat

Zgur_

 

Des lectures indispensables :

- L’Etat islamique cherche à déclencher une guerre civile. [...] Nous payons aujourd’hui le prix de la cécité de nos élites politiques. par Gilles Kepel

- Le retour du boomerang par Jean-François Bayart

Nous devons rester fermes après les attaques de Paris (Le Guardian)

- Nous payons les inconséquences de la politique française au Moyen-Orient. Par Sophie Bessis et Mohamed Harbi

 

Post Scriptum : aux connards qui voudraient venir m'emmerder avec des commentaires du genre "et tu oublies les victimes" , "tu veux laisser ces pourris s'en tirer", ma réponse est claire :

- non, je n'oublie pas les victimes ni leurs familles, ni leurs ami(e)s. Bien au contraire. Ma tristesse est immense. De plus, au moins une des victimes était l'amie d'amis et connaissances à moi. Il y en a peut-être d'autres, plusieurs de mes ami(e)s habitant juste à coté des endroits mitraillés.

- pour attraper et juger ces enfoirés, que la police et la justice fasse son travail. Et surtout qu'on les laisse travailler en dehors de toutes entraves à visée politico-électorale ou diplomatique, ça changerait. Pas besoin de rhétorique guerrière pour ça.

 

 

 

28/04/2012

Matraquage à l'Odéon ! Antipub !

Vu cette semaine station Odéon à Paris :

matraguagefin.jpg

Panoramatraquage2.jpg

Politique,publicité,mataquage,antipub,paris,odeon,metro,streetart

Légitime défense et/ou street-art ?

Arf !

Zgur_

26/09/2009

Un peu de beauté (nostalgique, graphique et tchèque) dans ce monde de merde

Il y a quelques semaines, j'ai eu la bonne surprise de voir chez mon libraire une série de livres qui ont marqué mon enfance et dont je cherchais depuis longtemps les références, ne me souvenant que du style (un graphisme particuler des années soixante) et du sujet (des villes, Paris, New York, Londres, ...).

PanoramaSasek.jpg

Les éditions Casterman (Tintin, Corto Maltese,...) ont donc eu la bonne idée de rééditer les livres de ce graphiste tchèque, diplômé des Beaux-Art de Paris, dont je découvre aujourd'hui le nom et le reste de l'oeuvre : Miroslav SASEK (1916-1980)

En visitant le site qui lui est consacré, je découvre aussi que ces  livres qui ont enchanté mon enfance font partie d'une bien plus longue série , intitulée "This is ..." qui couvre d'autres villes et même des pays :

map_450.jpg

Même si cela montre une image forcément idéalisée et désormais dépassée des différents endroits dessinés, il ne faut pas oublier que ces livres étaient (et sont toujours dans une certaine mesure ;0) destinés aux enfants.

paris.jpg

Et je resterai toujours quelque part cet enfant émerveillé  par les livres de Miroslav Sasek, découvert à la bibliothèque municipale sous les combles de la mairie de la ville d'à coté, pas loin de l'horloge monumentale.

sf_streetcar_400.jpg

San Francisco

 

m-sasek-news-400.jpg

London

 

Bon, faut que je retourne bouquiner .

Arfidevecci !

Zgur

 

Un blog (en anglais) : This is M. Sasek

03/02/2009

J'ai confiance dans la justice de mon pays

common-snail-3.jpg
tiberi.jpg

A Paris, quand la justice passe, le Tibé rie !

 

 

Mwaahahahahaharf !

Zgur

 

Lire aussi la chronique de Simon Tivolle d'aujourd'hui sur France Inter

06/04/2007

Modeux : assassins sans scrupules ?

 

medium_top_anorex.jpg La polémique sur la promotion de l'anorexie qui serait le fait des créateurs de mode vient de s'inviter de nouveau à Paris.

Après Madrid, certains demandent que les modèles défilant sur les podiums soient soumise à un minimum de poids pour être autorisées à se produire.

La mort d'anorexie d'un mannequin brésilien de 21 ans, Ana Carolina Reston, il ya quelque mois, avait un peu secoué le milieu mais les créateurs et créatrices de mode français s'étaient alors opposés à toute règlementation.

Au nom de l'ART!

On ne rigole pas.

 

Mais les choses bougent.

Lentement.

Pourtant, je me souviens de la réflexion d'une directrice d'agence dans un reportage diffusé il y a une dizaine d'année à la télé. Cette directrice exigeait d'une fille superbe et très bien proportionnée de perdre "encore deux trois kilos" pour "peut-être" lui donner du travail.

Ignoble comportement.

Là, on était loin de la mode et de la beauté.

On baignait en plein dans les enjeux de pouvoir sur les personnes. La directrice de l'agence avait d'ailleurs perdu de vue sa propre balance depuis belle lurette. Alors, ça sentait aussi la vengence sur la jeunesse.

 

En ce qui me concerne, je souhaite que les indices de masse corporelle de tous les mannequins au moment des photos soient publiés lisiblement sur le coté des photos. Cela permettrait de relativiser un peu.

Mais on sait tous que les photos sont truquées.

La Preuve :

 

 

 

Et si vous croyez pouvoir faire confiance à vos yeux, méfiance.

Regardez comment on peut fabriquer une playmate :

 

 

Il faut lire les déclarations scandaleuses de Nathalie Rykiel, directrice générale du groupe Sonia Rykiel, au sujet de la maigreur des mannequins:

« Les filles qui défilent sont de pus en plus maigres, c’est vrai. L’idéal de maigreur a succédé à celui de la minceur. Mais l’évolution des critères de beauté correspond à celle de la place de la femme dans la société. Au 19e siècle, la mode des rondeurs allait avec la nonchalance, l’indolence de l’époque. La femme aujourd’hui est une femme libérée, active. Ce dynamisme renvoie à l’idée de vitesse. Comme pour un fuselage d’avion, il faut gommer tout ce qui dépasse, tout ce qui fait obstacle à la réalisation de cette vitesse. »
« La mode est un art. (…) La distance entre la fille qui défile et celle qui feuillette les magazines doit être la même qu’en littérature, entre la lectrice et l’héroïne du roman »
in Le Parisien - 2 janvier 2007

Si ce n'était pas de mauvais goût, je dirais qu'elles sont gerbantes.

Il faudrait que les créateurs cessent de considérer les mannequins comme de simples cintres et se préoccupent de leur santé, sans faire la politique de l'autruche, sur la vie des modèles et sur l'image, faussée qu'elles transmettent aux jeunes filles.

Mais je crois que seule la LOI saura les y contraindre.

Au nom de l'intérêt général et de celui de ces jeunes femmes.

 

En attendant, c'est Gérald Genty qui nous montre ce que nos compagnes subissent pour nous "Plaire".

 



Gérald Genty "Plaire"

 

Réflechissez et ne vous laissez pas dominer par les diktats de la mode.

 

Zgur

 

Mise à jour du 13 mai 2007 : Trouvé ce clip (chez evaric) encore plus flippant pour illustrer les possibilités et les méfaits de Photoshop:

 

 

 

05/01/2007

La Maison Tropicale de Jean Prouvé - derniers jours à Paris

medium_prouve1.jpg

Un peu de beauté dans ce monde de brutes !

Si vous passez à Paris ce week-end, profitez-en pour faire une visite à la magnifique Maison Tropicale de Jean Prouvé que l'on peut visiter encore jusqu'au 7 janvier 2007, au pied du pont Alexandre III. 

Une belle approche est d'y arriver par la rive gauche et de contempler la maison depuis le pont.

Cette maison préfabriquée en métal, que l'on peut théoriquement monter à trois personnes, est une merveille d'architecture. C'est aussi un projet, sans suite, de bâtiment datant d'une époque (1949-1951) où on avait encore foi dans le progrès (malgré la réalité moins idyllique). 

Ce projet n'eut pas de suite. Seuls trois exemplaires, prototypes de tailles différentes, furent construits. Ils sont aujourd'hui la propriété de la galerie 54 qui est aller les rechercher en Afrique en 2000. Eric Touchaleaume et son équipe ont retrouvé, acheté, démonté et rapatrié en France les trois prototypes, au terme d'aventures qui seront racontées dans un documentaire en cours de tournage/montage.

La Maison Tropicale sera démontée après le 8 janvier pour être exposée à New-York. 

 

Bonne visite a ceux qui peuvent y aller.

- Du 27 octobre au 31 décembre 2006  7 janvier 2007

- Port des Champs Élysée, au pied du Pont Alexandre III, côté Petit Palais, 75008 Paris

- Métro : Invlaides (c'est mieux) ou Champs-Elysées Clémenceau (c'est plus près)

- Exposition ouverte au public tous les jours de 11h à 18h

- Entrée libre

 

Pour les autres, quelques liens : 

- Plus de photos 

- Plus d'infos dans un article du Figaro du 3 novembre 2006 

- Toute l'histoire (en anglais) des trois prototypes de Maison Tropicale sur le site de la Yale School of Architecture avec un film du montage de la maison qui y fut exposée en mai et juin 2005

- Le site de la Galerie 54 

 

Zgur

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu