Avertir le modérateur

06/06/2019

Si les Ricains n'étaient pas là... ET les Russkoffs !

Billet du 06.06.2014 - MàJ 06.06.2019

 

Il y a 70 75 ans ...

D-Day.

Le débarquement en Normandie.

Vous devez être au courant devant l'avalanche de reportages, de documentaires, de couverture média, d'interviews des derniers survivants.

Et comme le chanta Michel Sardou

"Si les Ricains n'étaient pas là,
[nous serions] tous en Germanie
A parler de je ne sais quoi
A saluer je ne sais qui"


« Les ricains» est une chanson qui a fait (et fait encore chez certains) scandale*.

Mais moi, (comme je l'ai déjà dit ici dans ce billet sur "les chansons à contre courant" que je reprend ici), cette chanson, je la trouve juste.

Et j’invite ceux qui en douteraient d’aller visiter les plages du débarquement en Normandie et le cimetière américain de Collevile sur mer.

779839251.jpg

Bien sûr, les américains ne sont pas venus non plus sans arrière-pensées, notamment pour exporter leur produits et leur style de vie, et pas seulement la « liberté».

Cependant, les jeunes qui se sont fait trouer la peau sur les plages de Normandie sont quand même morts bien loin de chez eux*.

Mais, contrairement à Sardou, je n’oublie pas les morts russes de Stalingrad (du 17 juillet 1942 au 2 février 1943), sans qui nous serions aussi « en Germanie, à écouter je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui ».

Pas trouvé de chanson française sur Stalingrad, mais j'ai choisi cette bande annonce de film russe (2013) qui montre, un peu comme "Il faut sauver le soldat Ryan" la sauvagerie de la guerre.


Sauvagerie encore montrée, du point de allemand, avec les images du "Stalingrad" de Josef Wilsmaier (1993) et la chanson  "Ohne Dich" de Rammstein.


 

Répétons-le :

La guerre est une saloperie.

Et si il faut savoir la faire parfois, dans ces (rares) cas là, on peut TOUJOURS regretter de ne pas avoir fait ce qui aurait pu l’empêcher, ou d’avoir laissé faire ce qui l'a provoquée.

Ça vaut pour les guerres passées, comme pour la prochaine qui s’annonce.

Si seulement ceux qui nous gouvernent ou y aspirent pouvaient garder cela en tête.

Toujours.

Paz y Salud !


Zgur_

 

 

*  à écouter : ce pastiche par Renaud datant de 1977

** tout comme les combattants des colonies françaises (et autres)

 

Addendum 12.06.2014

lire : [L'enseignement de l'ignorance] Quelle est la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ?

et un petit rappel :

politique,d day,6 juin 1944,débarquement,les ricains,michel sardou,stalingrad

addendum du 02.07.14 :

A LIRE ABSOLUMENT Pourquoi De Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?

15/08/2011

Chansons à contre courant (!) et chansons de gauche (?)

Sous le titre « Musique de gauche ? » mais avec l’accroche « Comment peux-tu écouter ça ??? », Juan, de Sarkofrance pose cette question (qui m’est arrivée via Ruminances et Falconhill) :

"Et vous, ami(e)s blogueurs et blogueuses de gauche, quelles sont vos 3 chansons « à contre-courant »  ?"

D’abord, ça veut dire quoi « à contre courant » dans ce contexte ?

A contre courant de ce qu’un lecteur habitué s’attend à voir et écouter ici ?

Y’en aura.

Et y’en a qui vont être surpris.

Ou « musique de gauche»,  à contre courant de l’idéologie droitisante de la propagande ambiante en faveur de la soumission totale au marché la réalité ?

Y’en aura aussi.

Allons-y :

Tout d’abord, une chanson qui plaira à l’ami Falconhill, « Une île » par Serge Lama. J’aime beaucoup cette chanson. Serge Lama faisait partie de ces incontournables des variétés qu’on pouvait  voir sur les trois chaines de télé pendant mon enfance. Et je me souviens de la bêtise crasse de Guy Lux qualifiant Lama de « nouveau Brel ». Lama n’est pas Brel, mais il est Lama est c’est déjà pas mal.

Ensuite, attention les yeux et les oreilles, du Michel Sardou. Si. Si.

 

 

« Les ricains» est une chanson qui a fait (et fait encore chez certains) scandale.

Mais moi, cette chanson je la trouve juste. Et j’invite ceux qui en douteraient d’aller visiter le cimetière américain de Collevile sur mer.

colleville-2.jpg

Bien sûr, les américains ne sont pas venus non plus sans arrière-pensées, notamment pour exporter leur produits et leur style de vie, et pas seulement la « liberté». Mais les jeunes qui se sont fait trouer la peau sur les plages de Normandie sont quand même morts bien loin de chez eux.

Mais je n’oublie pas, contrairement à Sardou, les morts de Stalingrad, sans qui nous serions aussi « en Germanie, à écouter je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui ».

La guerre est une saloperie. Et si il faut savoir la faire parfois, dans ces (rares) cas là, on peut TOUJOURS regretter de ne pas avoir fait ce qui aurait pu l’empêcher, ou d’avoir laissé faire ce qui la provoquée. Ca vaut pour les guerres passées, comme pour la prochaine qui s’annonce.

Enfin «à contre courant», plus par son contenu (sur l’air de « Petit caniche ») que par son interprète Didier Super, que j’aime vraiment beaucoup et que j’ai déjà intégré ici.

 

Didier Super me fait hurler de rire. Pas vous ?

Non ?

Bon, tant pis.

...

Et maintenant, Musique de gauche, ou musiques que j’aime, tout simplement :

D’abord Léo Ferré (je veux bien rire avec Didier Super, mais faut pas déconner trop longtemps quand même ;0)

 

 

Et Brassens, pour l'humanité de cette chanson, bien bien loin des cons qui nous gouvernent au profit unique de quelques privilégiés bien décidés à le rester, quel qu'en soit le prix.

 

 

 Et enfin, "Peuples du monde", une chanson du groupe malgache SENGE (déjà citée ici)

senge2.jpg

Découvrez Senge!

 

Alors,

Dégageons-les malfaisants !

Vite.

There Is No Alternative.

Arf !

Zgur_

 
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu