Avertir le modérateur

14/10/2007

Les pleureuses et le louzeur

 medium_laporte.jpg

 Jambon du monde !

 

Ca y est.

Rebelote.

L'équipe de France de rugby a encore perdu en coupe du Monde juste après avoir battu les All Blacks.

Pour les mêmes raisons.

Avoir voulu jouer le même jeu que son adversaire, et pas un jeu à a française adapté à la tactique de l'adversaire.

En 1999, après avoir contourné les All Blacks pour finir par les battre, les joueurs français se sont épuisés contre les Australiens à essayer de les contrer dans un combat de force des packs. Le pack australien était plus fort.

Hier soir, les consignes de jeu des français étaient de jouer "à l'anglaise", au pied.

Mais avec une équipe non renouvelée (contrairement à ce qui avait été claironné par Bernard Laporte depuis le début de la compétition, "un groupe de 30") et donc fatiguée, il était difficile de battre les anglais à leur propre jeu (voir l'analyse de Laurent Bénézech dans lequipe.fr).

 

En tous cas dommage pour les joueurs auxquels on ne peut reprocher grand chose, sinon d'avoir été mal dirigés et peut être comme dit Olivier Magne dans lequipe.fr de ne pass'être"approprié le jeu malgré leur désaccord avec la tactique

"Cette défaite de l'équipe de France est-elle celle de Bernard Laporte ?

Oui, Laporte n'a pas été capable de faire ce qu'on attendait de lui, en l'occurrence gagner la Coupe du monde. Mais il n'est pas le seul fautif puisqu'à un certain moment, les joueurs doivent s'approprier le jeu s'ils ne sont pas d'accord avec le coach. Ils doivent dire haut et fort ce qu'ils pensent. Malheureusement, dans un groupe, il y a toujours certaines appréhensions de trop parler et de prendre le risque d'être écarté."

 

Bis repetita, donc! 

Et depuis hier, on assiste par dépit à une avalanche de reportages vides de contenu, par les nouvelles pleureuses, les medias et les supporters français qui y croyaient tant et qui sont déçus.

Ce n'est pas tant qu'on en parle qui me choque et m'énerve, mais qu'on en parle AUTANT.

On sent bien que les médias cherchent à rentabiliser (un peu) les dispositifs mis en place sur  le terrain en prévision d'une victoire trop tôt annoncée.

Journalisme de remplissage !

Journalisme d'émotion et d'émulsion (plein de bulles d'air et vide de sens) !

Journalisme d'enfumage et de diversion de l'opinion !

 

Et maintenant, la parole se libère un peu contre le coach, le roi de la pub, Laporte, qui s'est planté dans son "coaching".

Et pourtant, c'est lui qui est promu.

Secrétaire d'Etat aux sports.

Le louzeur !

 

La promotion au mérite ?

En Sarkozie, tout est vraiment possible. 

Mwaaaaarfff!

 

Zgur

07/10/2007

NON, le rugby ce n'est pas la guerre !

 

medium_ordre_de_mobilisation_1914.jpg

 

Quelque chose me frappe depuis longtemps avec le sport en général, mais depuis quelques temps avec le rugby en particulier, c'est cette atmosphère guerrière, cette atmosphère de mobilisation générale.

Alors que dans le même temps, on nous assène systématiquement un discours moralisateur sur les "valeurs du sport". Ces soi-disant "valeurs du sport" seraient seules à même de tout sauver, de sortir nos banlieues de la déréliction économique et morale, voire de reconstruire toute un éducation laminée par l'individualisme forcené proné par le captalisme financier aux manettes de la planète.

Or dans tout les discours politico-sportifs et dans la publicité, c'est plutôt l'exaltation de la gagne, de la victoire, de la guerre :


 
medium_PUB_NIKE_AUX_ARMES_CITOYENS_2007.jpg

Quand les poules auront des dents ?

ou plutôt

Quand les publicitaires auront une conscience ?

 

La victoire.

A tout prix.

Quel qu'il soit.

 

La guerrre totale.

Tout détruire mais gagner.

Clausewitz, quoi.

 

Tricher aussi, mais gagner. 

Avoir tout perdu aussi, même l'honneur, mais avoir gagné.

Comme Maradona et sa main de voleur

Comme Marion Jones ?

Comme tant d'autres ? 

 

Beurk. 

Beurk.

et re beurk. 

 

Ce soir, c'est la quart de finale de la coupe du monde de rugby, Nouvelle-Zélande - France à Cardiff.

Bon, je regarderai sans doute.

Mais il faudra sans doute que je coupe le son pour ne pas entendre les éructations nationalo-populacières des commentateurs. A quand un canal son avec juste l'ambiance du stade ?

Et je soutiendrai peut-être même l'équipe de France, si elle joue aussi bien qu'elle peut le faire quand elle est inspirée.

Alors ...

Que le jeu soit beau.

Et que le meilleur gagne.

 

Mise à jour 7.10.07

Le jeu fut beau. Les meilleurs sur le terrain ont gagné. 

L'équipe de France a bien joué, a mieux joué, a gagné (et PAS  "ON" a gagné).

Avec quand même un en avant non sanctionné sur l'essai de la victoire. Il sera vite oublié derrière "l'exploit". 

Je trouve d'avance obscène la récupération politique qui va suivre. ("Alors que la sono du Millennium enclenche le désormais célèbre « On ira tous au paradis », Nicolas Sarkozy, François Fillon, Roselyne Bachelot et Rachida Dati viennent saluer les héros." in leparisien.fr ce dimanche. Par aileurs, quest-ce qu'elle fichait là, Dati?.

 

Zgur 

 

A lire aussi  :

Un texte intéressant de Paul Villach  sur  Agoravox : Une publicité de NIKE sur le rugby : nique ou panique ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu