Avertir le modérateur

16/06/2013

Critiquer

crit0000.jpg

Il y avait une vieille antienne soixante-huitarde qui consistait à demander systématiquement "Mais d'où tu parles ?" à quelqu'un qui s'exprimait.

En général et au delà de l'intérêt de la réponse, cette question cherchait avant tout à décridibiliser toute parole venant d'un tenant de la bourgeoisie (ou décrété comme tel) ou d'un coté de l'échiquier politique ou social auquel le questionneur déniait le droit même de s'exprimer.

Mais la question mérite d'être posée.

Voire même de voir ce questionnement élargi quand on aborde la critique d'opinions ou de comportements dans un groupe social.

Ainsi, quand je critique quelque chose, je peux le faire de mon point de vue (philosophique, social, politique ...). C'est là d'ailleurs où justement on peut légitimement me demander d'"où je parle" (pour autant qu'on me permette de continuer à parler ;0).

Mais quand je critique quelque chose ou quelqu'un, je peux aussi le faire de son point de vue à lui, du point de vue philosophique social ou politique de ce ou celui que je critique. Et là, c'est plutôt la cohérence interne de ce qui est critiqué (par moi) qui peut et doit être questionnée.

C'est ainsi que je peux critiquer les religions de mon point de vue athée et rationaliste, avec Richard Dawkins et Christopher Hitchens (le créationnisme est un ramassis d'erreurs et de mensonges) mais aussi du point de vue des réligions en en pointant les incohérences (cf par exemple, l'attitude fort peu chrétienne par exemple des prêtres pédophiles et des autorités qui les ont protégés trop longtemps, ou la contradiction des patrons exploiteurs qui s'affichent confits en dévotion religieuse).

C'est ainsi que je peux aussi critiquer le capitalisme de mon point de vue anti-capitaliste mais aussi à l'aide d'un point de vue "libéral" (pour faire court : leur système ne fonctionne pas - en tout cas pas sans l'aide et l'apport régulier de ce qu'ils récusent par ailleurs).

Politique,critiquer,capitalisme,religion,


L'ecueil à éviter lorsque'on critique quelqu'un ou quelque chose avec les arguments de ce quelqu'un ou de ce quelque chose est la construction d'"arguments homme de paille", si courant dans les discussions politques, mais ce n'est pas trop dur à éviter avec un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Si je dis ça aujourd'hui sur ce blog, c'est que je vais bientôt aborder des sujets qui fâchent beaucoup certains et qui sont de vrais appeaux à trolls. Donc je renverrai souvent vers ce texte ceux qui ne savent pas lire ou ont du mal à comprendre une argumentation.

A bon entendeur ...

 

politique,critiquer,capitalisme,religion

Arf !

Zgur_


31/12/2012

En attendant l'astéroïde ...

ou un soulèvement des peuples !

capitalosaur2b.jpg

Arf !

Zgur_

03/11/2012

Les adorateurs du marché se croient modernes

Mais ne le sont pas !

 

tumblr_ldjcvy6hNX1qe0eclo1_r3_500.gif

...

282348_10151218893174732_1851287873_n.jpg

 

Arf !

Zgur_

06/08/2011

Le vrai visage du capitalisme

 Mikeypitalism.jpg

Sous son masque au sourire figé,

Le Mickeypitalisme a mauvaise allure ces derniers temps.

Et souvenez-vous de Invasion Los Angeles

du génial cinéaste visionnaire John Carpenter

 

politique,capitalisme,mickey,disney,john carpenter,they live,invasion los angeles

politique,capitalisme,mickey,disney,john carpenter,they live,invasion los angeles

Politique,capitalisme,Mickey,Disney,John Carpenter,They Live,Invasion Los angeles,

A à plus, alors ?

Arf !

Zgur

07/05/2011

Fumer Ernesto Guevara nuit gravement à la santé !

J'en avais déjà parlé en 2007 dans ¡ Que viva el Che en tu cara de culo ! mais l'utilisation de l'image du Che (et d'autres symbles révolutionnaires) par le commerce, c'est vraiment du portenawak de première bourre.

Une nouvelle preuve encore, trouvée chez mon buraliste (à qui j'achète des timbres, pas des clopes) :

 
cigache.jpg

Des cigaCHEttes ?

 

Bon, ben moi je préfère le jeune médecin qui découvre le monde à motocyclette :

"The Motorcycle Diaries" - "Carnets de voyage" Trailer VOST French

Arf !

Zgur_

 

13/05/2010

S.O.S. Riches Assistance

greed_trust2.jpg

"La cupidité est notre credo"

 

Voici quelques-unes de mes lectures de ces derniers jours, juste mises en perspective par mes soins :

"Lorsqu'une entreprise achète une machine pour remplacer des travailleurs, elle licencie et réalisedes bénéfices, laissant ensuite les contribuables payer le chômage des employés.

Lorsqu'une entreprise pollue les nappes phréatiques en réalisant des rpofits, ce sont les consommateurs qui financent la dépollution dans leur facture d'eau.

Lorsqu'une entreprise abîme les routes avec ses camions, les dégâts sont facturés aux usagers de la route.

On reproche aux chomeurs ou aux pauvres d'être assistés par les aides sociales. Mais les banques ou les stations-service qui remplacent les employés par des automates, ou les supermarchés qui substituent aux caissières des caisses automatiques, prélèvent leurs bénéfices sur la collectivité.

Ainsi les riches vivent d'aides sociales comme les pauvres."

Jean-Marc Coudray, in L'Avenir est notre poubelle (L'Alternative de la décroissance), Gulliver 2010
cité dans CQFD n°77 - avril 2010

 

"Est-ce aux salariés et aux chomeurs espagnols - les immigrés du BTP, eux, ont déjà été virés - de payer pour l'incurie d'une élite qui fait mine de croire que les taux de croissance et les buildings montaient jusqu'au ciel ? Et d'ailleurs est-ce aux salariés grecs de payer pour la corruption et l'incompétence de leurs dirigeants ? Pourquoi, comme l'a justement fait remarquer le député socialiste Jérome Cahuzac, la marine marchande grecque, importante dans les échanges maritimes, est-elle épargnée de toute taxe ?"

"On a dénoncé les Bnaksters; on a chanté la "régulation" sur tous les balcons; on a menacé les hedge-funds, les paradis fiscaux et les agences de notations de réformes cruelles et sans pitié; on a réuni des G20 de crise, publié des communiqués triomphalistes, proclamé le retour de la morale de l'effort. Et puis ... plus rien. Bernique. Nada. La montagne n'a même pas accouché d'une souris. [...] Les banquiers ont récupéré leurs bonus, les banques leurs profits, les agences de notation, leurs analyses criminelles pour les peuples. C'est le nouveau Bal des vampires qui se joue dans l'économie européenne. Comme si les marchés se vengeaient d'une correction que les Etats n'ont pas été capables de leurt infliger vraiment." [...]

"Les marchés n'existent pas : les vrais acteurs sont ces investisseurs purement financiers cherchant à tout moment à gagner le plus d'argent possible en prenant le moins de risque possible."

Philippe Cohen "Les ravages du neo-capitalisme" in Marianne n°681 du 8 au 14 mai 2010

 

"En 2007, une loi sur le travail a été votée par l'Assemblée nationale populaire [chinoise] : elle prévoit de réduire le nombre de salariés sans contrat, de faire payer les heures supplémentaires et d'obtenir des négociations salariales dans les grandes entreprises. [...] L'impact de cette loi a été très faibrle, car elle a été très peu appliquée. [...] A Shenzhen,  la loi a reçu un début d'application réelle, mais de vigoureuses protestations sont venues ... des chambres de commerce américaines et européennes ! Celles-ci ont argumenté qur le fait que la mise en oeuvre d'une telle loi risquait de faire perdre aux marchandises fabriquées en Chine leur avantage comparatif."

"L'intérêt des grands groupes mondiaux européens et américains se distingue de plus en plus de l'intérêt général des pays dont ils ont issus."

Philippe Cohen et Marc Richard in "Le Vampire du Milieu : comment la Chine nous dicte sa loi" ed. Mille et une nuits 2010
cité dans Marianne n°681 du 8 au 14 mai 2010

 

"On est pris dans l'étau : les Premiers ministres socialistes grecs, espagnols et portugais sont obligés d'appliquer la politique néo libérale la plus extrême"

Sathis Anesthis, secrétaire général adjoint dela Confédération des travailleurs grecs
cité dans Marianne n°681 du 8 au 14 mai 2010

"La gauche se perd en reflexes archaïques, alors que la vraie bataille, c'est d'éviter que la société, demain, ne soit livrée nue à la barbarie sociale"

Takis Théodoropoulos, écrivain, président du Centre national du livre
idem

A lire aussi des choses passionnantes chez FAKIR ou sur le blog de Paul Jorion.

Toujours plus de pognon pour ceux qui en ont déjà plus qu'il n'en faut, et toujours moins pour celles et ceux qui en ont besoin et au nom desquel(le)s certains sont censément élus.

Tout ça n'est pas engageant, surtout si on se retrouve à devoir choisir entre la "droite gravier" sarkozy et la ""gauche" vaseline" DSK.

Il est à craindre alors que notre pays se tourne, comme cela monte en Europe, vers le nationalisme le plus étroit.

Une illusion de plus, un danger de plus.

A croire que celles et ceux qui veulent nous gouverner se contenteraient bien d'avoir le pouvoir au milieu d'une guerre civile et sociale.

A laquelle ils se sont préparés, et pour laquelle ils ont bien préparés les forces de répression.

 

alien_shot5l.jpg

"La société néo-libérale est une société de l'attention
et de la mobilisation permanente"

 

Allez hop, tout ce "beau monde" dans le Tupolev !

Arf !

Zgur

 

01/10/2009

Les temps sont mûrs pour tuer le cochon

capitalisme.jpg

 

"Les temps sont mûrs pour une science économique où l’on appelle un chat, un chat, et où l’on se remette à parler du capitalisme dans les termes qui lui conviennent : comme un système où le « capital » – à savoir l’argent qui manque là où il est nécessaire pour produire et pour consommer – se trouve concentré entre les mains de ses détenteurs : ceux que l’on appelle à juste titre, les « capitalistes »."

Paul Jorion in Règlements de compte à OK Corral

 

capitalist pig.jpg

"Vous pouvez mettre du rouge à lèvres à un cochon. C'est toujours un cochon. "

Barak Obama en septembre 2008

 

"L'avant-guerre c'est tout de suite
Les carottes sont déjà cuites
La pétoche est sur orbite
Dans l'air il y a d'la mort subite
L'avant-guerre c'est tout de suite
On a le cul sur d'la dynamite"

Gainsgourg chanté par Jacques Dutronc (1980)

 

 

Et aussi ...

Allez l'Irlande, JUST SAY NO !

"QUE VOTRE NON SOIT NON !"

Pour vous, pour nous.

Arf !

Zgur

 

 

 

 

 

 

10/09/2009

L'hymne de Wall Street par 10cc en 1974 est toujours d'actualité

De 10cc, on connait surtout le "slow qui tue" "I'm not in love", lot de consolation lacymal des soirées rateau.

Mais Godley et Creme, les deux têtes artistiques de ce groupe superstar des années soixante-dix sont des musiciens particulièrement doués pour une musique à la fois efficace, commerciale mais conservant une personnalité certaine. De plus leurs paroles sont parfois particulièrement sarcastiques.

Ainsi ce "Wall Street Shuffle" de 1974, qui est une de mes chansons préférées de 10cc (avec le non moins sarcastique "Dreadlock Holidays"):

 

 

Do the Wall Street shuffle
Hear the money rustle
Watch the greenbacks tumble
Feel the Sterling crumble

You need a yen to make a mark
If you wanna make money
You need the luck to make a buck
If you wanna be Getty, Rothschild
You've gotta be cool on Wall Street

You've gotta be cool on Wall Street
When your index is low
Dow Jones ain't got time for the bums
They wind up on skid row with holes in their pockets
They plead with you, buddy can you spare the dime
But you ain't got the time
Doin' the....
Doin' the....

Oh, Howard Hughes
Did your money make you better?
Are you waiting for the hour
When you can screw me?
'Cos you're big enough

To do the Wall Street Shuffle
Let your money hustle
Bet you'd sell your mother
You can buy another

Doin' the....
Doin' the....

You buy and sell
You wheel and deal
But you're living on instinct
You get a tip
You follow it
And you make a big killing

On Wall Street

 

Le temps a bien passé depuis 1974, mais les interrogations et les intuitions de la chanson sont toujours autant d'actualité en ces temps d'affirmation de la moralisation du capitalisme et de condamnation morale des vilains traders (ark ! ark ! ark !) :

...

Oh Howard Hugues

Ton argent t'a-t-il rendu meilleur ?

Attends-tu le bon moment

Où tu pourras me baiser

Parce que tu est assez gros


Pour jouer le jeu de Wall Street

Et faire tapiner ta monnaie

Tu pourrais même vendre ta mère

Pour en acheter une moins chère

...


Un rêve de banquier et de trader, non ?

De quoi avoir envie de nettoyer la planête !

Arf !

Zgur

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu