Avertir le modérateur

04/05/2017

Résultats du 1er tour de la présidentielle 2017 : une autre présentation est possible et même souhaitable

J'avais déjà montré une autre présentation des chiffres du premier tour de l'élection présidentielle en 2012 . Et je vais récidiver en 2017, toujours en mettant l'accent sur les chiffres bruts et en comparant les chiffres bruts et les % par rapport au nombre d'inscrits, plutôt qu'au nombre de votes exprimés.

En effet, sondeurs et commentateurs de #ParisTurf (aussi appelés journalistes politiques) se paluchent à chaque élection avec ces pourcentages qui ont peu de valeur comparative.

En effet, obtenir 60% des voix exprimées avec une abstention de 20% ou avec une abstention de 40%,  et en tenant aussi compte des votes Blancs/Nuls (c'est facile), ça n'a pas du tout la même valeur, même si ça donne la même personne élue.On démontre ainsi encore plus aisément l'inanité de ne parler QUE  des pourcentages des votes exprimés.

Examinons donc ma présentation des résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2017 :

2017 T1.png

(ce tableau ne tient pas compte des non-inscrits sur les listes électorales)

Et voilà, ce qui saute immédiatement aux yeux, c'est que pour la première fois depuis 2002, le nombre d'abstentionnistes est supérieur au nombre de votants pour chacun des deux candidats qualifié pour le second tour de la présidentielle.

Ensuite, seuls 6 candidats obtiennent un score supérieur au nombre de Blancs/Nuls. Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade obtiennent même moins que le nombre de bulletins nuls !

A noter aussi, la "dégingrolada" du #PS avec Hamon, due à la candidature Macron bien sûr et aussi aux trahisons des caciques de son propre parti. On les a prévenu pendant cinq ans, ils n'ont pas écouté, ils finiront comme le PASOK !

Enfin, il y a la relative faiblesse des écarts de voix entre Le Pen, Fillon et Mélenchon. 618 540 voix d'écart entre Mélenchon et Le Pen, seulement 153 044 entre lui et Fillon.

Je laisse de coté le score de Dupont Aignan qui a pourtant pris énormément de voix à Fillon et a sans doute couté à ce dernier une place au second tour. Ce n'est que justice puisque dans n'importe quel pays démocratique, Fillon n'aurait jamais pu être candidat. En plus, il a demandé le jugement des français, les français lui ont répondu "Dégage". Et #RendslArgent aussi.

Voilà.

Les commentaires sont les bienvenus.

Et n'oubliez pas dimanche, #AbstentionPiègeàCons, et pour moi ce sera Vote Blanc (je n'ai pas droit au Vote Nul à cause de putains de machines à voter !). Mais chacun fais ce qui lui plait.

politique,election,presidentielle,2017,resultats,macron,le pen,fn,en marche,ps,hamon,melenchon,fillon

Arf !

Zgur_

 

 

En préparation, une comparaison avec 2012.

 

 

 

 

 

 

12/03/2015

Changement ?

2012 :

politique,hollande,ps,changement,le changement c'est maintenant

2015 :

politique,hollande,ps,changement,le changement c'est maintenant

D'une certaine manière, on était prévenu depuis longtemps :

2005 :

politique,hollande,ps,changement,le changement c'est maintenant

TINA, la salope a beaucoup d'amants !

Trop.

Et bien sûr, ils n'écoutent personne d'autres !

Jusque à nous mener dans le mur.

Ou pire.

 

Zgur_

 

PS: Pour éviter toute ambiguïté, je ne regrette pas d'avoir voté Hollande en 2012, d'avoir dégagé Sarkozy (et permis que la Justice enquête sur ses malversations supposées). Je regrette ce que Hollande a fait de sa victoire.

politique,hollande,ps,changement,le changement c'est maintenant


28/06/2013

Montée du FN, décidément le PS n'a toujours rien compris depuis le 21 avril 2002

 743860114.jpg

La semaine dernière, l'UMP a gagné à Villeneuve sur Lot la circonscription où était élu Jérôme Cahuzac, le pourri qui demandait de la rigueur budgétaire alors que lui s'était soustrait à sa participation fiscale à ce bugdet, et depuis longtemps.

Le FN a perdu.

Mais quel que soit le sens dans lequel on triture les chiffres de ce deuxième tour (ainsi que ceux du premier tour), il est clair que le FN n'a pas tout perdu lors de cette élection. Et surement pas la complaisance des médias à son égard, mais là n'est pas mon sujet d'aujourd'hui.

Parce que on entend de nouveau les pleureuses du PS qui se lamentent de la fin du front "républicain" et qui, une fois de plus, rejettent la faute du PS sur les autres.

Ca n'est pas nouveau.

C'est toujours comme ça depuis un certain 21 avril 2002.

A force, ça devient agaçant.

Alors, j'ai fait une petite recherche dans mes archives. Et j'ai retrouvé ce que j'y cherchais.

Un article de libé du 24 avril 2002 qui m'avait frappé alors, intitulé:

"Je croyais que la gauche, c'était la justice sociale"

Extraits :

"Ahmed, 50 ans. Depuis trente et un ans en France et chez Citroën. «Oh, vous savez, moi, je suis algérien, pas français, alors je vote pas. Mais c'est sûr, je n'aurais pas voté Jospin. Les ouvriers, ils en ont marre des promesses.» Comme beaucoup de ses collègues, Ahmed est très remonté contre la réduction du temps de travail. «Les 35 heures ont arnaqué tout le monde. Les 35 heures, ça a donné trop d'avantages au patronat, ça a aggravé l'exploitation. Moi, je travaille depuis plus de trente ans ici, alors je vais pas commencer à cracher dessus. Mais avant, quand je travaillais le samedi, j'avais des primes. Maintenant, on me demande tout le temps de travailler en week end, et je n'ai rien

...

Et les 35 heures ? «On avait une meilleure paye il y a dix ans, lorsqu'on pouvait faire des heures supplémentaires le samedi. Aujourd'hui, on s'en sort moins bien qu'avant», affirme Patrick.

 ...

«Les 35 heures à l'usine, c'est d'abord de la flexibilité et encore plus de précarité. Chez nous, par exemple, on met maintenant des intérimaires à des postes à temps plein. C'est ça la vérité»

 ...

«chez nous, les 35 heures c'est juste 9 minutes par semaine de gagné». En échange, «il y a le travail de nuit et bientôt le week-end, et les salaires bloqués. On ne profite de rien».

...

«Moi j'ai l'impression que la gauche s'est foutue de nous. J'ai toujours voté PS jusque-là, mais ils ne s'intéressent plus aux ouvriers. Tout le monde se fout de notre gueule.»

...

La gauche ne comprend pas nos problèmes. Aujourd'hui, il n'y en a plus que pour les cadres, nous on ne compte plus.»

 ...

«C'est bien fait pour Jospin. Quand le conflit social battait son plein chez nous, je lui ai écrit personnellement en tant que syndicaliste. Pas de réponse. Pas un signe, rien. J'étais déçue : je ne demandais pas le tapis rouge, mais je pensais vraiment que la gauche c'était la justice sociale.»

 ...

Olivier fait partie des 28 % d'abstentionnistes. Furieux de la campagne du PS. «Au lieu d'aller à la pêche aux idées, avancer des convictions, faire preuve d'audace, la gauche gouvernementale s'est résignée à faire du copier-coller, de la surenchère en négatif plutôt que de s'attaquer aux racines des insécurités.» Il parle des insécurités sociales et économiques. «Quand on a été chômeur, précaire, on est meurtri, et cette sensation colle à la peau. Il faut du temps pour qu'un changement psychologique se produise. Ces insécurités-là sont encore plus violentes que l'insécurité physique.»

 Les mises en gras sont de moi.

Que c'est-il passé depuis 2002 ?

La mondialisation "heureuse" a continué son travail de sape des sociétés civiles avec un "socialiste" (Pascal Lamy) à la tête de l'Organisation Mondiale du Commerce.

La France a eu droit à dix année de droite (Chirac+ Sarkozy)

La trahison du référendum du TCE 2005 et du projet européen avec l'aide active du PS, même revenu au pouvoir (signature du Traité de Lisbonne sans vrai changement ni amélioration).

La crise bancaire qui a prouvé au moins deux choses : le capitalisme ne fonctionne pas selon les règles qu'il affiche puisque régulièrement il vient ponctionner l'argent des États et aussi que le pognon est là, oui, mais pour les banques. La différence c'est que maintenant ça se voit. Très bien.Et ça énerve. Très fort. Pendant que la stratégie du choc, utilisant la dette comme prétexte, se déploie en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, ...

Le PS a continué de se détourner des préoccupations populaires (à la remorque de Terra Nova, leur "Terre Neuve", ce pays où ils pourront enfin changer de peuple) pour se concentrer (voire se coucher) sur les préoccupations de "classes moyennes" dont il n'a qu'une très mauvaise définition, disons très (trop) CSP+.

Ah oui, dix ans après les "35 heures" sont toujours là. La droite s'est bien gardée, malgré ses hauts cris, de supprimer ce dispositif pavé de bonnes intention mais qui a apporté l'enfer aux salariés du bas de l'échelle, tellement les socialistes voulaient le mettre en place et étaient prêt à toutes les concessions. L'annualisation du temps de travail, la fin des heures sup' bien payées qui en découlait sont des avantages sur lesquels le patronat ne voudra pas revenir. Alors un jour, pour la "compétitivité", "on" remontera à 39 heures mais on laissera tout le reste en place.

Voilà.

Il serait intéressant que le journaliste de Libé retrouve ses témoins et voient leur évolution.

Elle ne doit pas être très  favorable au PS, ni à l'UMP.

"Je croyais que la gauche, c'était la justice sociale"

C'est la leçon du 21 avril 2002 que le PS n'a jamais voulu tirer.

Il cherche avant tout à se faire élire et réélire.

Quitte à changer d'électorat, comme l'a exprimé clairement Terra Nova.

D'une certaine façon, le PS peut être rassuré. Il a perdu et perd encore son électorat "naturel" mais n'en gagnera pas d'autre, ou du moins pas de façon pérenne.

On en est là.

Et plus avec l'ambiance délétère et les odeurs de pourrissement qui émane d'une partie de nos élites, corrompues...

Ça risque de faire mal.

Bientôt.

Comme l'écrivait Luciano Canfora dans l'Imposture démocratique :

"Le fondement des révolutions est avant tout la tension morale"

On verra bien.

Puisque ...

1724906201.jpgClic clic sur l'image pour écouter
la jolie chanson de Kent


"La fonction du discours de la terreur est de servir de prétexte pour la métamorphose du capitalisme libéral en capitalisme autoritaire."

Peter Sloterdijk

 

politique,ps,parti socialiste,fn,2lection,villeneuve sur lot,jospin,hollande

 

Arf !

Zgur_

 

25/06/2013

La poutre dans l'oeil de l'#UMP

Alors ces abrutis de l'UMP sont depuis dimanche à hululer que c'est his-to-ri-que, huit défaites d'affilée du PS parti au pouvoir dans des législatives partielles.

Du jamais vu qu'il parait (ça c'est vrai).

Et que même qu'il faudrait que Sarkozy revienne, enfin pour certains, pas pour tous.

Mais ...

De qui se moque t on chez ces gens?

Ont-ils plus de mémoire que le poisson rouge qui vient de naître ?

Non.

Car ces abrutis ont oublié (ou font mine d'avoir oublié) leur fabuleux grand chlem depuis 2007 (victoire de Sarkozy à la présdentielle et de la droite au légslatives), le grand schlem de la louze :

- 2008 Branlée mémorable de la droite aux municipales qui par conséquence voit cette même année la gauche progresser aux élections sénatoriales.

- 2009 Résultat plus que mitigé aux Européennes

- 2011 Progrès et victoire finalement de la gauche qui prend pour la première fois le Sénat depuis la fondation de la cinquième république, ce qui est absolument contraire à l'esprit caché de cette constitution.

- 2012 Sarkozy battu et PS majoritaire à l'Assemblée Nationale et la gauche au Sénat pour la première fois dans l'histoire de la cinquième république.

politique,élections,ps,ump,fn,connards

Alors, à mon avis, quand on a perdu TOUTES les élections générales depuis 2007, on est en droit de FERMER SA GUEULE et de ne pas trop la ramener.

Sans que ceci n'occulte la bétise du pouvoir actuel (à qui je vais en balancer une sévère très bientôt).

Ni que l'UMP se prenne encore une patée aux prochaines municipales à cause du FN.

A voir, à suivre.

Entretemps :

 

politique,élections,ps,ump,fn,connards


Arf !

Zgur_

 

09/06/2009

Parti Socialiste de Gouvernement ou PSG ?

chevres-IMG_8088.jpg

En route vers la rénovaton du PS !

 

Il ya dans le Marianne de cette semaine un petit article de Renaud Dély dont la conclusion est:

"Pas de chef, pas de projet, pas de collectif, et pas vraiment de stratégie ... Ca ne vous rappelle rien ?"

Mais si.

Le PSG !

Non seulement le Paris Saint Germain.

chevres-IMG_8088.jpg
Le PSG au Camp des Loges.

 

Mais aussi le Parti "Socialiste" de "Gouvernement".

Qui risque prochainement d'être relégué en division de déshonneur.

(Déjà que ...)

Voire de valider le pronostic fatal fait il y a deux ans (déjà aussi)

"Ne dites pas au P.S. qu'il est mort, il se croit dans le coma!".

"Et il a beau temps ?" ajoutai-je alors.

 

Et dire que les caciques du PS compennent toujours pas pourquoi leurs électeurs ne veulent plus voter pour eux.

Ils n'ont toujours pas tiré les leçons ce qui les a amené au 21 avril 2002 et ni d'autres errements inacceptables.

Donc ...

Parti Sans Gagner et branlée méritée !

Comme pour le PSG, celui de la baballe.

Arf !

Zgur

 

07/06/2009

Elections européennes : Un peu plus de merde dans ce monde de merde

Voilà.

La "majorité" présidentielle pavoise.

Les vieux et les de droite sont sortis voter, eux. Donc elle est première. Elle est loin devant le PS. Mission accomplie.

Certes elle n'a que 28% de 40% des inscrits soit seulement 11,2% des inscrits mais elle nous emmerde, elle est devant, "ce qui n'était jamais arrivé à un parti au pouvoir"  dixit le storytelling appris et répété ce soir par les Bertrand, Copé et ocnsorts.

D'ailleurs la propaganda est à l'oeuvre : "Le parti présidentiel n’est qu’à trois points du score de Nicolas Sarkozy lors du premier tour de la présidentielle." selon France Info ! alors que la participation aux élections présidentielles de 2007 fut de 83,77 % ! Cherchez l'erreur!

Stantis-CityCouncilLemmings.jpg

L'UMP en tête ! "Au moins il nous dirige quelque part !"

 

...

Alors merci à tous.

Merci au Parti Solférinesque, incapable de réunir ses propres électeurs.

Merci aux sondeurs qui nous ont raconté des conneries (comme d'hab.)

Merci aux journalistes, toujours aussi nuls et incompétents.

Merci aux apparatchicks de tous partis rabougris dans leur querelles d'appareils et d'amibitions petit-bras.

Merci aux abstentionnistes qui sont tombés dans le piège.

Et merci aussi aux abstentionnistes de gauche.

...

 

La démolition va continuer.

Fallait déjà pas les inviter en 2007.

Alors fallait encore moins les conforter en 2009.

Prochain round électoral en 2010 pour les régionales.

Puis en 2012.

...

2012 ou la fin du monde selon les mayas.

Au moins, ça nous évitera un deuxième quinquennat de Sarko !

Arf !

Zgur

 

20/11/2008

Entre ici Didier Porte avec ton terrible cortège ...

d'explications sur le PS :

 

Toutes les chroniques de Didier Porte sont là : tourdemars.musicblog.fr

Régalez vous bande de feignasses  à tendance procrastinatrice.

Arf !

Zgur

16/11/2008

EXCLUSIF L'art de la lapidation au PS à Reims par notre reporter Brian

Depuis quelques temps, les comportements des dirigeants du Parti "Socialiste" me font furieusement penser à cet extrait de la "Vie de Brian", film inépuisable des Monty Pythons.

Imaginez Ségonène Royal dans le rôle de  Matthias (qui doit être lapidé) et Modem comme le nom qui ne doit pas être prononcé et vous obtenez le même résultat :

 

 

Ca me fait beaucoup rire mais, bien que je n'aime pas beaucoup ce qu'était devenu le P"S" (voir mes billets spécial P"S"), le résultat de ces inconséquences politiques, c'est que Minimus Nicus est bien installé à l'ELysée. Trop bien.

Fallait pourtant pas l'inviter et le laisser faire son nid.

Bande de baltringues.

Arf !

Zgur

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu