Avertir le modérateur

24/08/2016

Léo cent ans !

Léo Ferré (2016-1993) aurait eu cent ans aujourd'hui.

Mais aujourd'hui, un peu oublié de ses contemporains, surement méconnu voire inconnu des plus jeunes.

Ce n'est pas grave, il sera un jour de nouveau dans les oreilles et le coeur du grand public qui reconnaitra alors son immense talent.

Parmi  mes chansons préférées : "Avec le temps", belle comme un blues.

 

 

Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
On oublie le visag' et l'on oublie la voix
Le coeur quand ça bat plus c'est pas la pein' d'aller
Chercher plus loin faut laisser fair' et c'est très bien
Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
L'autre qu'on adorait qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots entre les lign's et sous le fard
D'un serment maquillé qui s'en va fair' sa nuit
Avec le temps tout s'évanouit

Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
Mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueul's
A la Gal'rie j'Farfouill' dans les rayons d' la mort
Le samedi soir quand la tendress' s'en va tout' seule
Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
 

L'autre à qui l'on croyait pour un rhum' pour un rien
L'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l'on s' traînait comme traînent les chiens
Avec le temps va tout va bien

Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
On oublie les passions et l'on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard surtout ne prend pas froid
Avec le temps...
Avec le temps va tout s'en va
Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l'on se sent floué par les années perdues

Alors vraiment
Avec le temps ... on n'aime plus.
 
Source  http://www.paroles.net/leo-ferre/paroles-avec-le-temps#bvgVrVvczt3QFPSO.99

 

Seul(e)s celles et ceux qui savent savent
Qu'avec le temps ...

...

Arf !

Zgur_

 

Post scriptum : oui je sais, c'est un billet de feignasse. Alors allez lire ce beau texte d'Hervé Resse sur Léo Ferré. Et merci à Hervé de m'avoir, sans le savoir, motivé pour faire ce billet, si court soit-il.

23/08/2015

DuROCK en Seine 2015

Durock2015-01.jpg

Cette année, ce fut un vrai coup de bol si je suis passé à la station Duroc pile au moment de la période de pub pour Rock en Seine 2015.

Et en plus, j'avais mon appareil photo avec moi.

Donc, voilà :

Durock2015-bejaminClementine.jpg

Durock2015-FRANZ.jpg

Durock2015-TameImpala.jpg

Durock2015-FUZZ.jpg

Durock2015-HotChip.jpg

Durock2015-Interpol.jpg

Durock2015-JamieXX.jpg

Durock2015-kasabian.jpg

Durock2015-libertines.jpg

Durock2015-Sonux.jpg

Durock2015-03.jpg

Durock2015-02-wagon.jpg

Je ne verrai pas tous ces groupes (le peut-on d'ailleurs?) car je ne passerai qu'une journée à Rock en Seine cette année encore, mais j'aime vraiment beaucoup cette campagne annuelle de promotion des groupes par des artistes invités.

En plus, ça permet de faire très facilement de jolis billets de blog (voir en 2011 et 2014).

Arf !

Zgur_

 

Le site RockenSeine.com

Le programme 2015 :

rockenseine2015.jpg

30/07/2015

Interlude

Un interlude !


Pas des vacances !

Arf !

Zgur_

03/05/2015

Le veau d'or est toujours debout !

Je regardais hier "Faust" de Gounod en replay sur pluzz.fr.

"Faust" est un des opéras français les plus connus et les plus joués dans le monde. Et un des plus célèbres aussi pour son air des bijoux, si cher à la Castafiore d'Hergé.

politique,musique,opéra,faust,le eau d'or

Heureusement, cet opéra n'est pas connu que pour ça. Personnellement, je l'aime pour les airs de basse de Mephistophélès.

Cela faisait quelques années que je n'avais pas écouté Faust.

Et puis j'ai réentendu cet air, toujours aussi actuel :


"MÉPHISTOPHÉLÈS

Le veau d'or est toujours debout;
On encense
Sa puissance
D'un bout du monde à l'autre bout !
Pour fêter l'infâme idole,
Rois et peuples confondus,
Au bruit sombre des écus
Dansent une ronde folle
Autour de son piédestal !
Autour de son piédestal !
Et Satan conduit le bal !

TOUS
Et Satan conduit le bal !

MEPHISTOPHÉLÈS
Le veau d'or est vainqueur des dieux;
Dans sa gloire
Dérisoire
Le monstre abjecte insulte aux cieux !
Il contemple, ô rage étrange!
A ses pieds le genre humain
Se ruant, le fer en main,
Dans le sang et dans la fange
Où brille l'ardent métal !
Où brille l'ardent métal !
Et Satan conduit le bal !

TOUS
Et Satan conduit le bal !"

Certes, dans la version que j'ai choisie, le costume de Nicolas Ghiaurov en Méphistophélès n'est, lui, plus trop d'actualité.

Car, aujourd'hui, le diable tentateur s'habillerait plutôt comme un trader ou un mafieux :


 

"Rois et peuples confondus,
Au bruit sombre des écus
Dansent une ronde folle
Autour de son piédestal"

Rien n'a changé.

A part les costumes !

Le veau d'or est toujours debout;
On encense
Sa puissance
D'un bout du monde à l'autre bout !

Arf !

Zgur_


19/09/2014

Un peu de beauté dans ce monde de merde (3) : Tahitian moon

Billet du 14.03.2009 - MAJ 19.09.2014 

Hier, 18 septembre 2014, Michael Franks a eu 70 piges ! Argh.

Un des quelques représentants de la "musique californienne" dont j'aime la musique (non, PAS Toto)!

Enjoy !

"Tahiti, take me in your arms again !"


467px-Paul_Gauguin_145.jpg

Paul Gauguin, “Deux Filles Portant Un Plat de Fruits”


TAHITIAN MOON

Had to get away

I couldn't stand another dreary day

Of people with the same expression on each face

Guess I needed to find some secret place

I bought a round trip cheap

I broke my lease and gave away my heap.

I flew down to Tahiti where soft breezes blow,

And I rented a grass roof bungalow.

 

There I met an island girl so fair

She was the child of a dream

We both wore flowers in the hair

Bathing each day in the stream

Perfumes around and everywhere

Out of the sea she came to me,

Suddenly we were vis-a vis

Lovers beneath a mango tree,

Under the Tahitian moon

 

Now I'm saving my way back to you

Tahiti, take me in your arms again

 

I knew I couldn't stay,

I couldn't stay another perfect day,

Of leaving in this paradise without an end

Guess I needed to feel confused again

I promised to return

The tears upon her cheeks began to burn

She handed me a note I promised not to lose

It's the love, It's the pain you can't refuse

 

There

I left my island girl so fair

She was the child of a dream

We both wore flowers in the hair

Bathing each day in the stream

Perfumes around and everywhere

Out of the sea she came to me,

Suddenly we were vis-a vis

Lovers beneath a mango tree,

Under the Tahitian moon

 

Now I'm saving my way back to you

Tahiti, take me in your arms again

Paroles et musiques : Michael Franks (1982)

 

Paz y salud

Zgur

 

Bonus :

Site officiel de Michael Franks : www.michaelfranks.com

Sa discographie complète ici

 

 

voir aussi Un peu de beauté dans ce monde de merde (2)

09/08/2014

De nos prairies ils avaient faim, ils avaient soif de nos matins

J'aime beaucoup Robert Charlebois (j'en ai déjà parlé sur ce blog, voir ou ).

Et j'aime particulièrement cette chanson Wasichu


 

Wasichu

Ils sont venus de l'océan
sur des bateaux beaucoup trop grands
ils sont venus de l'océan
avec des yeux couleur de sang

Et des qu'ils ont touché la terre
ils nous ont appelés leurs frères
3 jours après c'était la guerre
la guerre

Il a fallu partir très loin
très loin n'était pas assez loin
de nos prairies ils avaient faim
ils avaient soif, de nos matins

Alors on a fui vers le nord
vers les brumes du Labrador
il a fallu marcher encore
encore, encore

Aujourd'hui après tant d'années
on ne peut pas les oublier
ces hommes blancs qui souriaient
en nous apportant des colliers

Et maintenant dans le Grand Nord
bien au delà du Labrador
il faut encore marcher
encore, encore.

La chanson de Charlebois parle des Indiens du Canada, mais elle vaut aussi pour les "Indiens" d'Amérique en général, et des États-Unis en particulier : 

politique,musique,chanson,charlebois,robert charlebois,wasichu,israel,palestine,gaza,terra nullius

J'en parlais déjà avec une chanson des Talking Heads ici.

Mais cette carte fait furieusement penser une autre, tristement d'actualité ces temps-ci :

ISRAEL-PALESTINA.jpg

 

Car ce qui rapproche particulièrement États-Unis et Israël, c'est que ce sont deux pays de colons !

Deux pays qui, comme les anglais au Canada et en Australie (1) notamment, se crurent et se croient encore arriver sur une (2) à conquérir.

Un état d'esprit très révélateur du sionisme (3), démontré dans dans la contestation même de cette carte, lire ici "The map that lies", et dans ces citations (source ici) :

"The land without people—for the people without land."
"Une terre sans peuple pour un peuple sans terre"

— Israel Zangwill, 1901 

"But there are Arabs in Palestine. I did not know."
"Mais il y a des Arabes en Palestine. Je ne savais pas."

— Max Nordau, 1897

"We shall spirit the penniless population [Palestinians] across the border....the process of expropriation and removal of the poor shall be carried out discreetly and circumspectly."
"Nous escamoterons la populations sans le sou [Les Palestiniens] jusque de l'autre coté de la frontière ... Le processus d'expropriation et de déménagement des pauvres devra être accompli discrètement et prudemment."

Theodor Herzl's Diaries , about 1896

Qui, pour être anciennes, n'en sont pas moins révélatrices.

Et aussi hélas, encore d'actualité.

Puisque pour le gouvernement israélien à propos des palestiniens, comme dans la chanson de Charlebois à propos des Indiens :

très loin n'est pas assez loin !

...

Jamais assez loin :

GAZA-recule.jpg

 

Pas de Grand Nord pour les palestiniens, mais certains (pas tous) leurs souhaitent le même destin qu'aux "indiens".

Pas tous, mais trop.

Pas tous mais assez pour une guerre éternelle, perpétuelle.

Qui nous met TOUS en danger.

Le colon, moteur de l'histoire et malheur des peuples.

Hélas.

Pour nous tous.

 

Zgur_

 

MAJ à 22h00 : les traductions en français des citations ci-dessus, plus les trois notes ci-dessous

 (1) cf le combat d'Eddie Koiki Mabo dans l'annulation en 1992 de la fiction juridique de terra nullius en Australie

(2) "considérée terra nullius la terre non cultivée par les habitants indigènes. Cette terre n'étant pas cultivée, elle n'était pas considérée comme utilisée à bon escient. Ceux qui ont fait l'effort de la cultiver ont conséquemment le droit de propriété sur elle."

(3) voir aussi le film Kedma du réalisateur israélien Amos Gitaï dont l'action se déroule dans les jours précédant la proclamation de l'Etat d'Israël (Bande annonce).

 

 

08/07/2014

Mes années 80 (musicales) sont plus belles que les leurs (4/50) - 1984 & 1986 - en guise d'hommage à Lizzy Mercier Descloux

Billet du 27.04.2010 - MAJ 08.07.2014

Lors de sa création, Radio Nostalgie programmait du rock des années 50/60 : Gene Vincent (un peu), Johnny Halliday (déjà) beaucoup, les yé-yés (trop). Aujourd'hui, la nostalgie, ce sont les années 80. A toutes les sauces, la mode, la musique, la coke (?)...

Mais coté musique des années 80 qu'on fait subir aux auditeurs, je m'énerve vite. Ras le bol de ces merdes qui en étaient déjà à l'époque, même si elles on eu du succès.

Ras le bol des "besoins de rien (et surtout pas d'eux), (PAS) envie de toi", ras le bol des "Images", des "Ricci e poveri" à renier de honte ses origines italiennes, et de toutes ces autres bouses (françaises, italiennes ou d'ailleurs) pour les oreilles.

Il y avait plein d'autres musiques, qui ont eu du succès (ou pas) dans ces années 80.

En voici quelques unes que j'écoutais alors, sans volonté d'exhaustivité.

lmdgazelles.jpg

Quand Lizzy Mercier  Descloux est décédée en 2004, j'avais été frappé par l'indifférence et le silence des médias à son égard. Je n'ai pas souvenir d'avoir lu ou vu alors des articles sur elle et cela m'avait passablement énervé.

J'ai déjà parlé ici de Lizzy Mercier Descloux. C'était dans mon premier hommage à Nelson mandela il y a trois ans déjà. Parce que, avec Paul Simon (Graceland, 1986) et Johnny Clegg (Third world child, 1987),elle est celle qui a fait découvrir dès 1984 la musique d'Afrique du Sud aux français (et à moi) avec cette reprise du succès des Mahotella Queens "Kazet" (plus connu sous le nom d'"Où sont passées les gazelles ?").

 


Lizzy Mercier Descloux les gazelles

Puis en 1986 j'ai retrouvé Lizzy Mercier Descloux, grâce à un ami complètement raide dingue de cet album, plus jazz, où on retrouve sur quatre morceaux le souffle génial de la trompette de Chet Baker.

 

oneforthesoul.jpg

 


Après ça, j'avoue que j'ai perdu le fil, ces deux albums continuant néanmoins de m'accompagner depuis cette époque.

Peu avant son décès, j'avais remarqué son nom dans une revue éditée par un lieu parisien. Content de cette retrouvaille, j'ai alors découvert ses autres aventures, musicales et artistiques (au coeur de la création de la no-wave newyorkaise des années 78-79, amie de Patti Smith, de Jean-Michel Basquiat, etc. cf sa bio sur wikipedia).

Lizzy Mercier Descloux mériterait une place bien plus grande dans les esprits curieux des musiques des années soixante dix à quatre vingt dix. Tous ses disques ont été réédités par ZeRecords, le label de son compagnon (mari ?), mais le site du label est pour l'instant indisponible (MAJ 08.07/2014).

Je vous encourage à les découvrir, cela vaut le détour.

Paz y Salud !

Zgur

 

Bonus :

Un bel article sur la réédition des deux premiers albums de Lizzy Mercier Descloux sur popnews.com

Une reprise de 1995 du Sun is shining de Bob Marley

 

Episodes précédents :

(1/50) - 1980 : Original Mirrors

(2/50) - 1980-1982 : UB40

(3/50) - 1981 & 1984 - Laurie Anderson

 

Retrouvez toute la série en cliquant sur : Mes années 80 (musicales) sont plus belles que les leurs

29/06/2014

DuROCK en Seine 2014

Comme en 2011, j'ai réussi cette année à prendre des photos de quelques affiches de la station de métro Duroc à la sauce RockenSeine :

DUROCK2014.jpg

DUROCK2014-LANADELREY.jpg

DUROCK2014-PORTISHEAD.jpg

DUROCK2014-DieANTWOORD.jpg

DUROCK2014-QUEENSof.jpg

Comme chaque année, j'irai passer une journée à Rock en Seine (voir enfin Die Antwoord sur scène)

Et j'irai voir avec intérêt l'exposition d'affiches spécialement commandées à des artistes divers pour illustrer les concerts du festival 2014.

Et vous ?

Arf !

Zgur_

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu