Avertir le modérateur

14/04/2016

Pédagogie du quinquennat Hollande : l'étrange capitulation !

Alors que Hollande, au plus bas dans les sondages ParisTurf, va s'exprimer devant un pseudo-panel de français moyens et la fine fleur de la guignolerie journalistique, voilà que Cambadelis, jamais avare de conneries, nous refait le coup de la pédagogie.

Car pour nos élu(e)s, de droite ou de gauche, et pour celles et ceux , de droite ou de gauche, qui aspirent à les remplacer, nous sommes tous trop cons pour comprendre. Il nous faut toujours plus de pé-da-go-gie. 

Comme le dit si bien Fathi Derter, parlementaire suisse

"Pour un élu français, si on n'est pas d'accord, c'est qu'on ne l'a pas compris"

Alors, non, ce soir ce n'est pas de pédagogie dont le pays à besoin.

Mais que de vraies questions, sur de vrais faits soient posées à François Hollande.

Mais rassurons-nous, ce ne sera probablement pas le cas.

"On" le laissera donner des réponses incomplètes ou fausses, sans réagir.

Pas de fact-checking en direct.

Il parait que c'est impossible.

Donc ce sera comme d'habitude et comme prévu en haut lieu un simple exercice de communication via des "peaux-de-tambours" dont la devise est "La bonne question ne sera pas posée".

Voilà.

Pourtant, les bonnes questions se posent depuis longtemps.

politique,hollande,l'étrange capitulation,bilan,2012,2017

Notamment celles mentionnées dans ce bouquin de Laurent Mauduit (qui date d'avril 2013 !) que j'ai lu il y a quelque semaines et dont j'ai tout de suite pensé à citer ici quelques extraits, notamment de l'introduction:

[Hollande] a été élu pour un quinquennat. C'est donc au terme de ce mandat qu'il faudra juger de son action. Prenons garde aux procès bâclés et laissons au nouveau président de la République le temps d'engager les réformes annoncées. Selon le vieux principe Mitterrandien, donnons du temps au temps ...

Arguant à bon droit de la crise économique historique qui secoue l'Europe et notamment la France, il a fait valoir qu'il lui faudrait au moins deux bonnes années pour redresser le pays et remettre en particulier ses finances en ordre. Deux bonnes année, en 2013 et 2014, pendant lesquelles des sacrifices seront demandés à chacun. Mais après, a-t-il promis, le gouvernement de gauche entrera dans une nouvelle phase de son action, et les Français recueilleront les fruits des efforts consentis.

Bref, c'est sur la durée de son quinquennat que  François hollande a demandé qu'on dresse le bilan de son action. [...] C'est  un pays dévasté dont François Hollande assume aujourd'hui la présidence.

...

Bon, jusque là on est d'accord. C'est écrit moins d'un an après son élection. C'est un constat.

"Du temps, François Hollande est en droit d'en demander au pays. Pas forcément pour <<Changer la vie>> - comme le peuple de gauche l'a si fortement espéré en 1981. Au moins pour commencer à changer une société qui est devenue si inégalitaire. Juste commencer. Juste essayer...

Or, tout est là ! C'est une histoire stupéfiante et sans précédent pour la gauche qui commence avec la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. Non pas que les socialistes français n'aient pas connu des revers et de graves échecs dans leur longue histoire. Mais dans le passé, avant d'échouer sinon même avant de se renier, au moins ont-ils tenté, dans un premier temps, d'honorer leurs engagements. Au moins ont-ils cherché à faire voter des réformes sociales; à retoucher, ne serait-ce qu'à la marge les règles de fonctionnement du capitalisme. Oui, au moins ont-ils à chaque fois essayé. Au moins ont-ils commencé à faire ce qu'ils avaient promis.

[...]

Et voilà, là  on rentre dans le vif du sujet :

Mais à la différence de ses illustres prédécesseurs, François Hollande lui, ne cherche pas un seul instant une fois élu à résister. C'est ce qu'il y a d'inédit et de sidèrent dans son histoire : à l'instant où l rentre à l’Élysée, il conduit une politique qui par bien des aspects prolonge celle défendue et mise en œuvre, à quelques symboles près, par Nicolas Sarkozy. C'est, sur le champ-le-champ, l'application du sinistre principe que Tancredi professe à l'oreille de  son oncle, le prince de Salina, dans Le guépard de Lampedusa (1896-1957) : "il faut que tout change pour que rien ne change".

[...] C'est en effet vers une <<étrange défaite>> vers laquelle semble vouloir courir  François Hollande depuis le premier jour de son accession à L’Élysée. Ou à tout le moins les débuts de son quinquennat ressemblent à cela. A un étrange renoncement. Avec au bout de la route, une défaite malheureusement prévisible pour les socialistes et un nouveau regain de tous les populismes. Et peut-être même, l'inquiétante victoire un jour d'une droite qui, après fait siennes les idées du Front National, serait disposée à s'allier avec lui pour gouverner le pays.

politique,hollande,l'étrange capitulation,bilan,2012,2017

Cette sidérante volte-face à laquelle on assiste dès que François Hollande accède à l’Élysée, il faut s'appliquer à la décrypter et à la mettre en perspective [...]. Prolongation de la politique budgétaire d'austérité; abandon de la réforme fiscale promise par les socialistes; mise en œuvre d'une réforme pour stimuler la compétitivité des entreprises quasi-identique à celle défendue par la droite et les milieux d'affaires; reprise par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, de thématiques sécuritaires ou xénophobes défendues sous le quinquennat précédent : au lendemain du 6 mai 2012, le <<peuple de gauche>> peut, jour après jour, éprouver le sentiment qu'on lui vole sa victoire et tout ou presque, continue comme avant, l'hystérie sarkozyste en moins."

Voilà, tout ou presque à continué comme avant, "l'hystérie sarkozyste en moins".

Il suffit pour s'en convaincre de consulter l'excellente compilation des trahisons de ce pouvoir sur le site http://www.bilan-ps.fr/liste.

"L'hystérie sarkozyste en moins", mais le déni de la réalité en plus.

Et les mensonges qui vont avec.

La trahison initiale de Hollande ayant été de se coucher devant Merkel et d'avoir signé sans vrai changement le TSCG/traité dit Merkozy. Et de prétendre que l'autocollant "Croissance Inside" rajouté sur la couverture du traité servirait à quelque chose. D'ailleurs, on n'en plus entendu parler depuis fin 2012.

Toute la politique suivie par les gouvernements Ayrault et Valls est directement conditionnée par cette trahison européenne.

D'autant plus qu'ensuite Hollande fut toujours incapable de s'imposer à Merkel même sur ses propres suggestions (voir à 5'22"là -> ).

De même, quand on fait prétendre par Jérôme Cahuzac, encore ministre, que "La réforme fiscale, elle est faite !" Mensonge ! Et trahison d'un des vrais grands projets annoncés pour ce quinquennat.

Alors quand on rappelle ces faits et  tous ceux mentionnés sur le site http://www.bilan-ps.fr/liste, on entend les pleureuses PS couiner au Hollande Bashing ou au chantage du "FN aux portes du pouvoir" par la faute des vilains gauchistes et vrauchistes.

Déni et foutage de gueule comme toujours.

Comme depuis un certain 21 avril 2002.

Et dire qu'ils ont eu 10 ans d'opposition pour se préparer...

politique,hollande,l'étrange capitulation,bilan,2012,2017

Et non, La "pédagogie" ne transformera JAMAIS un politique de droite en une politique de gauche !

Jamais.

politique,hollande,l'étrange capitulation,bilan,2012,2017

Quel gâchis*.

J'y reviendrai.

Arf !

Zgur_

 

 

 

* prévisible, mais quand même !

07/11/2012

Cartographie électorale US à revoir sur CNN (et chez les autres - sauf, un peu, NY Times)

MAJ 07.11.2012 12h00

Cela m'avait déjà frappé aux dernières élections étatsuniennes en 2008.

Les médias (CNN en l'occurrence, mais les autres font pareil) ont beau utiliser des écrans tactiles ultra modernes et jolis, leurs fonds de cartes, colorés en rouge (pour les républicains) et en bleu (pour les démocrates), donnent une impression fausse des forces en présence.

Par exemple ce matin (et encore à l'heure ou j'écris) on peut voir sur CNN la carte suivante :

cnn01.jpg
carte CNN.com 06.11.2012

ou le rouge républicain domine.

Pourtant le rapport de force est le suivant :

Barak Obama 237
Mitt Romney   206
Indéterminé     95
TOTAL           270

CHAQUE état envoie un nombre particulier de Grands Électeurs au collège électoral de 270 membres qui eux décideront du nom du futur président. Or TOUS les Grands Electeurs d'un état reviennent au candidat en tête des votes dans cet état.

Et e nombre de Grands Electeurs par état n'a rien à voir avec la géographe physique des états.
La preuve :

CollegeElectoral2012.png
Nombre de grands électeurs par État pour les élections présidentielles
américaines de 2012, 2016 et 2020 (source wikipedia)

Voilà pourquoi la carte de CNN (et des autres) est trompeuse.

D'ailleurs, ils le savent tellement qu'il lui ont rajouté au dessus une barre plus explicite (reprenant les chiffres estimés) pour compenser (un peu) :

cnn02.jpg

Il faudrait plutôt dessiner une AUTRE carte des États-Unis avec chaque état proportionné en fonction de son nombre de Grands Electeurs. Qui s'y colle ? Je ne suis pas très bon en dessin ;0)

Sinon ...

CQFD

MAJ 23h00

Et bien, voilà ! Le New York Times fait ça très bien

politique,elections,etats-unis,obama,romney,2012,6 novembre 2012,cartographie,cnn,vote

(un grand merci à Xavier Meunier sur Twitter)

MAJ 07.11.12  Je ne l'avais pas vu initialement mais Le Monde avait aussi présenté une carte montrant bien le poids relatif des Etats dans le procéssus électoral.

politique,elections,etats-unis,obama,romney,2012,6 novembre 2012,cartographie,cnn,vote

Mais malgré cela,  les résultats DEFINITIFS sont encore présentés, dans toute la presse que j'ai consultée,  sur une carte de géographie physique. 

Cette présentation de résultats, évidemment majoritairement colorée en rouge, donne encore, comme je l'ai dit plus haut, cette fausse impression de majorité républicaine alors que OBAMA a gagné sans aucune contestation possible :

- 303 Grands Electeurs contre 206 seulement pout Romney
- 58,8 millions de votes contre 56,5 millions pour Romney

Et même le NY Times revient à cette présentation trompeuse :

politique,elections,etats-unis,obama,romney,2012,6 novembre 2012,cartographie,cnn,vote

Dommage.

Ils feront peut-être mieux la prochaine fois.

Car, comme toujours, un BON dessin (ou une bonne carte) vaut mieux qu'un long discours !

Arf !

Zgur_

 

 

19/04/2012

Et dimanche, votez pour qui vous voulez (sauf NS et MLP) mais VOTEZ !

Un premier choix de qualité :

vote par mr serk.jpg

J'hésite encore ...

Marf ! Non !

 

 

Sarkozy, fallait pas l'inviter, vous étiez prévenus !

Maintenant, on peut le dégager, ainsi que sa clique de bras cassés et de baltringues nocifs.

Alors ne nous en privons pas.

Dimanche VOTONS !

Arf !

Zgur_

 

La superbe photo, ou plutôt la photo des superbes affiches par Mr Serk, aurait été prise à Brest

13/04/2011

Hollande président ? Et pourquoi pas Luxembourg (non, pas Rosa) ?

Il parait que François Hollande aurait ses chances non seulement de gagner les primaires (truquéesn forcément truquées ?) du PS, mais aussi de devenir président de la république !

Enfin, il a surtout ses chances (et ses entrées) dans le coeur des journalistes allergiques à l'angora émigré.

Mais ils ne sont pas toujours les rois du ParisTurf l

Non, car la place est déjà prise !

Depuis 1990 !

En voici la preuve :

Nouvel Observateur (Le) 25 01 1990 TAPIE.jpg

 

Luxembourg président !

MWAHAHAHAHAHAHAHA !

Zgur_

 

 

 

 

24/09/2009

Message personnel (sexies) : de "J'en plus" à "Tu n'es pas", et vice versa

Comme beaucoup, j'ai trouvé frequemment dans ma vie des chansons qui exprimaient parfaitement mon état d'esprit du moment.

Longtemps  ce furent les chansons de William Sheller.

Mais ces dernier temps j'oscillerai plutôt entre ces deux chansons-là, de Ridan et Gerald Genty :

 

J'en peux plus (Ridan)

Moi j'en peux plus,
De moi j'en peux plus...

Je sais j'ai mille raisons pour m'sentir bien,
Pourquoi j'ai ce goût amer
Qui me vient de loin.
J'la vois leur vie en rose
Mais j'y crois plus,
Au fond j'crois que je suis comme toi
J'en peux plus.
A me demander chaque jours
Ce que je f'rai demain,
A me demander encore si c'est l'bon chemin.
Mais où est-ce qu'elle va
Cette route nous mène à rien.
Mes doutes et mon destin j'en peux plus.
De mes doutes et de mon destin
J'en peux plus.
Au fond j'crois que je suis comme toi
J'en peux plus...
J'en peux plus.

{Refrain :}
Moi j'en peux plus,
Moi j'en peux plus...
De moi j'en peux plus,
Et toi, et toi ?

Souvent on pense courir après la vie.
Finalement c'est d'la mort
Que l'on se rapproche.
On se dit qu'on est plus fort et qu'on oublie
J'usqu'au moment où nous passerons le porche.
Derrière à ce qu'il parait y'a ces lumières,
Qui ne réchauffent plus les coeurs
Des gens sur Terre.
J'espère que là-haut au moins
Il fera bon vivre,
Parce qu'ici nous sommes ivres
Et j'en peux plus.
Ici nous sommes tous ivres
Et j'en peux plus.
Moi, de moi j'en peux plus...
J'en peux plus.

{Refrain}

Au coin de mon épaule il n'y a plus cet ange,
J'me sens comme une boussole
Sans le mondre pôle.
Et on me demande encore ce qui me dérange,
J'suis comme Pierre Paul ou Jacques
Et Jean peux plus.
Regarde nous souvent nous sommes les mêmes,
Sans le moindre grain d'amour
Pour que l'on s'aime.
C'est quand la dernière fois
Que j'ai dis je t'aime ?
Au fond j'crois que je suis comme toi
J'en peux plus.
Je suis comme Pierre Paul ou Jacques
et j'en peux plus.
Moi, de moi je m'aime plus...
J'en peux plus.

{Refrain}

Et toi comment te sens-tu ?



 

Tu n'es pas
La femme que j'attendais
Tu n'es pas
La femme que j'attendais

Oh non, pourtant tu es là,
Juste à côté de moi.

Tu n'es pas
L'enfant que j'espérais
Tu n'es pas
L'enfant que j'espérais

Oh non, pourtant tu es là,
Tout doux dans mes bras.

Comme le disait Jean Gabin
Je sais qu'on ne sait jamais rien
Comme le chantait Edith Piaf,
L'amour n'est pas une épitaphe.

Tu n'es pas
Ma région préférée
Tu n'es pas
Ma région préférée

Oh non, pourtant je suis là,
Dans le brouillard et le froid.

Tu n'es pas
La maison de mes rèves
Tu n'es pas
La maison de mes rèves

Oh non, pourtant sous ton toit,
C'est la vie qui bat.

Comme le disait Jean Gabin
Je sais qu'on ne sait jamais rien
Comme le chantait Edith Piaf,
L'amour n'est pas une épitaphe.

 

Ridan et Gerald Genty, voilà deux artistes français majeurs des années qui viennent.

 

Quant à moi ...

Putaindebordeldemerdeàculfaitchier !

Dire que l'hiver n'est même pas encore passé...

Une bonne hibernation (jusqu'en 2012 au moins), voilà ce qui me faudrait.

Arf !

Zgur

 

 

Pour celles et ceux que ça interesse, les messages précédents :

Message personnel (quinques): Tu ne peux pas toujours avoir ce que tu veux...

Message personnel et bonne résolution 2009

Message personnel (ter) : too much pressure

Message personnel (bis)

Message personnel  Les français sont des veaux ?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu