Avertir le modérateur

11/02/2009

Double médiation en Guadeloupe - Erratum

On m'a signalé que la photo de mon post précédent (je n'ose pas appeler ça un billet) sur la médiation d'Yves Jégo en Guadeloupe était une horrible méprise.

Voic donc la vraie photo d'Yves Jégo et de ses deux médiateurs :

TA005074.jpg


Mwarf !

Zgur

Double médiation en Guadeloupe

doubleErik.jpg

Yves Jégo de retour en Guadeloupe avec ses deux médiateurs !

 

Il va avoir du mal à couvrir le Gwo ka.

Mwarf  !

Zgur

 

 

 

Photo trouvée chez Erik, the flutemaker.

07/02/2009

Bernard Kouchner et l'homme de paille

Un homme de paille dans le langage courant c'est "une personne qui couvre de son nom les actes ou les écrits de quelqu'un d'autre"

Mais un homme de paille, c'est aussi une figure de rhétorique très courante, que nous connaissons tous même sans connaitre son nom.

Il s'agit dans un débat ou une discussion

de"présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée",

de" formuler un argument facilement réfutable puis à l'attribuer à son opposant." (source wikipedia).

Parce que "se battre contre la représentation [reconstruite et affaiblie, voire falsifiée] de l'adversaire assure une victoire facile"

[PDVD_685.jpg

Ca devient plus clair, non ?

Bon sang mais c'est bien sûr.

La technique est vieille comme le monde.

Quand on veut tuer son chien, on  dit qu'il a la rage, explique le dicton.

La technique, vous la voyez ces derniers jours en grande tenue dans la polémique suscitée par le livre de Pierre Pean sur Bernard Kouchner.

Pierre Péan accuse (selon ce que j'ai lu dans les gazettes) Bernard Kouchner de mélange des genres et de s'être servi de ses positions politiques pour améliorer l'ordinaire de ses affaires personnelles et financière.

La défense de Kouchner jusqu'à présent me semble un exemple flagrant d'arguments homme de paille

Il répond en effet que ce n'est pas illégal, qu'on en veut à son honneur,

Ce qui n'est pas la question.

Pas plus que que l'antisémitisme n'est la question.

D'ailleurs, l'accusation d'antisémitisme et le plus abject des arguments "homme de paille". Il est de plus en plus utilisé (d'ailleurs très souvent par les mêmes BHL, Val et consorts) pour tenter de décridibiliser des questions qui attaquent leurs positions de pouvoir.Et est apparu comme tel lors de l'affaire Siné de l'été dernier. Mais cela ne les arrête toujours pas.

Mais l'argumentation "homme de paille", c'était aussi le mécanisme de défense foireux des dirigeants du Monde lors d'un précédent livre de Péan qui avait fait grand bruit "La face cachée du Monde". La défense des Colombani, Plenel et Minc avait alors été "on veut abattre Le Monde", 'c'est un scandale", "on s('attaque à la vie privée",  plutôt que de répondre factuellement aux accusations (de creusement dangereux de déficit notamment) que contenait le livre.

Il est d'ailleurs amusant de lire la défense de Kouchner par ce journal quant on note que ce dernier évite soigneusement de mentionner le contentieux historique qu'il a avec Péan. Mais il faut dire que Le Monde qui se prétend "journal de référence" est coutumier du fait avec un autre emmerdeur de fausses valeurs, Denis Robert.

Pour en revenir, et en finir avec Bernard Kouchner, vous verrez dans les prochains jours avez vu les affidés du ministre venir en meute dans les médias défendre leur champion, toujours avec des arguments "homme de paille", jamais avec des réfutations précises et exactes de ce qui est vraiment dansle livre.

Classique, habituel et fatigant.

Mais quand on connait la musique, on peut plus facilement la combattre et la faire taire.

Sus aux hommes de paille.

Arf !

Zgur

 

Post scriptum :

Merci et bravo à Phillipe Cohen (l'autre auteur de "La face cachée du Monde" avec Pierre Péan) de s'attaquer bille en tête sur Marianne2.fr au plus abject des arguments "homme de paille", celui d'antiséminitisme"

Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs ! Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l'argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l'antisémitisme qui vient...

[...]

Et maintenant Bernard Kouchner. Honte à lui de s’être servi de la communauté juive comme d’un bouclier humain, au lieu de s’expliquer pour de bon sur son affairisme évident !

[...]

Qu’il continuent, ces idiots inutiles, gonflés de leurs ego de résistants de la 25° heure, à prétendre qu'évoquer la fortune d'une personnalité est antisémite; qu'ils persistent à défendre les juifs de cette façon et alors là, oui, ils rendront un fier service à tous ceux qui veulent montrer que les juifs sont des intouchables.

Source : Marianne2.fr


En savoir plus :

Le procédé rhétorique "homme de paille" sur wikipedia.fr

Lecture complémentaire et indispensable : "Petit cours d'autodéfense intellectuelle", par Normand Baillargeon, Lux, 2005

couv_76.jpg

 

Illustration : Photo tirée du film "Ninja in the USA", trouvée sur l'indispensable nanarland.com

 

09.02.2009 : Ce billet a été repris par betapolitique.fr

Selon les indices de satisfaction, Sarkozy 2009 = Juppé 1995

nicolas_sarkozy_article_big.jpg
Répétez : "Je vais bien, tout va bien"

 

Depuis jeudi soir s'égrènent les réactions dans la presse française à la prestation de notre président trop maquillé et éclairé comme une vieille actrice trop ridée dont on surexpose le visage à peins projecteurs pour cacher les outrages du temps et de la fatigue.

Et dans les médias, bien qu'on entende et lise deci delà des critiques, les réactions immédiates de la presse de masse (le PPA seloin la terminologie péhèlpéesque) sont apparues plutôt satisfaites ou cherchant à le faire croire.

Celà me fait furieusement penser à ce qui était arrivé en France en novembre 1995 juste après l'annonce "courageuse" du Plan Juppé pour la "réforme" des retraites et de la Sécurité Sociale.

1995.jpg
novembre 1995

 

Le grand choeur des Tinettes (les adeptes de TINA, pas les choriste de Tino "qui ça?" Rossi) !

Mais, derrière cette logomachie satisfaite d'elle-même et de son maître, pointe et gronde la colère des français (et même des élus de terrain de l'UMP).

Alors en 2009, aurons-nous novembre en février et décembre en mars ?

On en a déjà le froid cinglant.

Réchauffons-nous vite.

En attendant le 18 ...

Arf !

Zgur

05/02/2009

Nouvelles mesures de securité à L'Elysée

"Les journalistes et techniciens sont priés de laisser leurs chaussures à l'entrée de la salle de presse".

shoes-tb.jpg


La godasse, nouvelle arme de contestation massive !

Mwarf !

Zgur




29/01/2009

La phrase du jour

C'est c'est celle lue dans un commentaire d'un billet du post.fr :

"Maintenant quand Sarko dit une connerie, tout le monde s'en aperçoit !"

 

Qu'il est évidement facile de rattacher à la déclaration suivante d'un Sarkozy hilare et content de lui en juillet 2008 :

 

Gouverner, c'est prévoir !

 

Et à d'autres déclarations.

Aux chercheurs par exemple voir ici (ARHV). Ou voir encore là chez Richard Trois.

 

Alors ...

Aujourd'hui qu'il n'avait RIEN dans son agenda ...

L'a-t-il vue la grosse grève ?

L'a-t-il senti le gros défilé ?

Bien gros, bien long, bien profond !

(J'arrête là la démonstration que la vulgarité est contagieuse et vais me purifier par quelques ablutions ;0)

 

Alors une seule solution existe (voir chez SuperNo, chez Plume de presse et chez les Guignols de l'info aussi).

Mais bien que souhaitable, elle me semble sans doute un peu prématurée dans sa réalisation pratique :

casse-toi-povsarkon.gif

Mais bientôt ... Mmmmm !

Arf !

Zgur

 

28/01/2009

Le 29 janvier, ne vous trompez pas de chienlit !

une-sine-hebdo-21.gif

Bravo Siné !


Et,aujourd'hui, bon anniversaire mi(ni)ster président !

 


Mwaaarf !

Zgur




25/01/2009

Cy veut le roi(telet)...

roitelet.png

A la  fin d'une passionnante interview dans le Télérama de cette semaine (lisible là sur telerema.fr), Robert Badinter déclare à propos de la manière de gouverner de Nicolas Sarkozy :

"Nous vivons actuellement dans ce que j'appelle une « monocratie », le pouvoir d'un seul homme démocratiquement élu par le peuple pour cinq ans. Quand j'entends la parole élyséenne, je sais ce que sera la loi. Et cela me rappelle l'axiome de l'ancienne monarchie : « Cy veut le roi, cy fait la loi.»"

 

Les exemples abondent pour illustrer cette dérive anti démocratique:

- la décision de Sarkozy d'imposer l'ouverture des magasins le dimanche, envers et contre même l'avis d'une grande partie des députés de son camp,

- les actions du président de la république, censé être le président de TOUS les français, dans les activités internes de l'UMP, comme la nomination des têtes de liste aux élections, municipales (comme entre autres à Neuilly avec Martinon-oui mais non-) ou européennes (pour imposer Dati et Barnier sur la liste UMP d'Ile de France). Et je ne parle même pas des mouvments dans les instances dirigeantes de ce parti et les chaises musicales Devedjian/Bertrand/Besson...

- etc.

Mais ce qui m'a frappé le plus depuis le début de la présidence de Sarkozy, c'est non seulement son pouvoir "monocratique" mais aussi sa manière de ne même pas daigner respecter les formes, même déjà décidées par lui pour la mise en place de ce pouvoir.

Ainsi Sarkozy a-t-il sommé la direction de France Télévision de supprimer la publicité sur ses antennes sans même attendre que le Sénat ai discuté du projet de loi, s'asseyant donc sur le pouvoir legislatif de deuxième chambre législative de la république.

Ainsi Sarkozy a-t-il annoncé en détail la suppression du, juge d'instruction sans attendre les conclusions de la commission Léger qui devait lui rendre ses conclusions entre autre sur ce sujet.

Ainsi Sarkozy exige-t-il un nouvelle modification de la loi sur le service minimum dans les transports par son camp votée il y a si peu.

Il y a beaucoup d'autres exemples, que j'ai oublié et que je rajouterai peut-être au fur et à mesure qu'ils me reviendront en mémoire.

Ce mouvement brownien de nominations et de legislations vise sans doute à ne laisser aucun espace de contestation ou de discussion disponible, chaque annonce chassant la précédente. Hier, l'enferment des jeunes délinquants, aujourd'hui  celui des "fous", demain des colifichets et verroteries pour la presse au ordre et pour des courtisans de la culture trop vieux pour attendre une alternance qu'il ne voient pas venir.

Mais tout ceci ne pourrait se faire sans la complicité active des cornichons soumis.

Cy veut le roitelet, cy fait la loi zélée, cy font les cornichons !

cornichon0002df8.jpg
Tous les jours sur l'ORTS !

"J'écoute, mais je tiens pas compte", nous dit Sarkozy dans l'incorrection grammaticale (entre autres) qui est la sienne.


Alors, jusqu'à quand ?

Arf !

Zgur

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu