Avertir le modérateur

14/09/2010

Bienvenue à La Mèche - Tous les vendredis 2€

LaMeche1.png

Annoncé depuis quelques semaine, le voilà.

Le premier numéro de La Mèche, hebdomadaire 2€ tous les vendredis.

Par des anciens de Siné Hebdo.

Encore un peu sage mais avec de bons articles et de chouettes dessins rigolos.

Et dont la couverture ci-dessus me fait penser à mon billet "Le seul qui bosse, c'est Paco".

Que la vie leur soit plus longue que celle de SH.

...

Et qu'ils pensent à publier des dessins de Red!

Arf !

Zgur


 

Addendum du 15.09.2010

Il semble que Siné lui même n'ait pas beaucoup apprecié ce permier numéro et que les créateurs du journal se soient déchirés pendant la gestation. Ceci dit, j'avais lu par ci par là des truc pas jolis-jolis non plus sur la création de Siné Hebdo, alors...

Je regrette simplement que ça soit souvent le cas chez des gens qui se disent de gauche et favorables, me semble-t-il, à une société heureuse.

Personnellement, je ne juge que le journal lui même. Un peu gentil, mais Chimulus a dit qu'il arrivait au numéro 2. Espérons que ça s'arrange.

Arf !

Z.

21/06/2010

Et pendant ce temps, "les marchés" nous enculent ...

 

Avec l'assentiment de nos gouvernants et l'appui tactique des médias aux ordres :

marches.jpg

Le Parisien - vendredi 18 juin 2010

 

Est-ce le rôle de nos gouvernants de "rassurer les marchés" ?

Ne devraient-ils pas plutôt s'occuper des besoins de la population ?

Alors qu'on nous beurre la raie et dévie la frustration des supporters contre les joueurs plutôt que contre ceux qui les ont mis dans cette situation pourrie, le pouvoir sarkoziste continue discrètement à casser tout ce qui a pu être construit par la victoire de celui auquel il a l'impudence de se réclamer.

Alors aujourd'hui grève de défiance des joueurs de foot contre leurs instances dirigeantes.

Demain grève des français contre leurs dirigeants ?

Car Sarkozy ne vaut pas mieux qu'Escalette, ni Fillon que Domenech.

Et le "Casse-toi alors pov'con" en public ne vaut surement pas mieux qu'un "va te faire enculer foutre" (ou quelle que soit la bonne formulation) de vestiaire.

Maintenant, footbalistiquement, j'espère que les français perdront avec les honneurs (c'est à dire en ayant - enfin - bien joué) contre l'Afrique du Sud. Et politiquement qu'on passe aux choses sérieuses contre Sarkozy et sa clique de branquignols profiteurs et incompétents.

Banzaï !

Arf !

Zgur


Mise à jour mardi 22 juin 2010 à 19h00

D'abord merci à Guy Birenbaum d'avoir choisi aujourd'hui ce post pour son "oeuf pondu du jour". Je suis flatté et ça vaut pour moi tous les classements Wikio, car c''est à cause ou grâce à lui que ce blog existe. A force de commenter sur son Domaine d'Extention de la Lutte, j'ai fini par créer cette Zone Générale d'Urgence Relative.

Ensuite, merci à notre équipe de France d'avoir, comme je l'avais demandé ci-dessus, fait honneur au pays organisateur de la Coupe du Monde en perdant 2-1.  Même si pour le bon jeu, on repassera. Et puis passons vraiment à autre chose.

Et pour terminer, Domenech enfin dehors, il va falloir s'occuper du cas d'Escalettes et de son armée "mexicaine" fédérale, les vrais responsables de ce bordel, bien plus que les joueurs quoi qu'on en dise par ailleurs. J'espère que les citoyens français ne s'arrêteront pas en si bon chemin et que nous virerons prochainement Sarkozy et sa clique.

Rentrons les ballons, sortons les fourches (sinon l'état de la France va vite ressembler à celui de son équipe de France de ce mois-ci !).

Arf !

Zgur

 

 

21/02/2010

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°4 : clientélisme

Vu l'actualité et la proximité des élections régionales, il me semble nécessaire de reprendre cette série à vocation éducative (voir les épisodes précédents par les liens ci-dessous)

 

-18969296 jpeg_preview_large.jpg
Un exemple parmi d'autres

CLIENTÉLISME : subst. masc.
POLITIQUE

Etymologie : du latin cliens, client, plébéien qui se plaçait sous la dépendance d'un riche patricien ou patron.

Historiquement, le clientélisme est la pratique qui permet à une personne disposant de richesses d'obtenir, moyennant des avantages financiers, la soumission, l'allégeance d'un ensemble de personnes formant sa "clientèle".

Par extension, le clientélisme désigne l'attitude politique d'une personne ou d'un parti qui cherche à augmenter le nombre de sa "clientèle politique" par l'octroi d'avantages injustifiés en échange d'un soutien futur, lors d'élections notamment. Bien que le vote se déroule dans un isoloir, ce soutien est la manifestation d'une forme de solidarité, de dépendance, de relation "hiérarchique" ou, tout au moins d'une "reconnaissance du ventre". Cette pratique, courante sous la IIIe République, pouvait consister à "acheter" les voix d'électeurs par divers moyens : subventions, obtentions d'emplois, facilités diverses, "tournées" dans les cafés...

Le terme clientélisme est utilisé de manière péjorative par ceux qui veulent le dénoncer. Il s'apparente à la démagogie, lorsqu'il s'agit, par exemple, de favoriser une partie de la population dans le but d'obtenir ses suffrages.

Source : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Clientelisme.htm

 

Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé ne serait etc. etc.

Arf !

Zgur

 

Bonus :

"Bon" sang ne saurait mentir : Marie-Luce Penchard, fille de Lucette Michaud Chevry

penchard.jpg

« Et ça me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique, et de me dire, enfant de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d'apporter quelque chose à mon pays, mais à quoi je sers ?».
« Même si je vis en métropole, mon coeur est ici et restera ici ! Et je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne !»

 

Ajout du 23.02.2010 :

Le clientélisme ne sévit aps que dans le monde politique, mais souvent avec sa complicité (législative), lire : "Le clientélisme universitaire a un bel avenir" par Pierre Jourde

 

Piqures de rappel :

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°1 : népotisme

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°2 : ploutocratie

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°3 : oligarchie


20/02/2010

Saines lectures pour les vacances

Foin de "journalisme des bons sentiments" ...

Loin de la "dérive mal digérée de la défense de la veuve et de l'orphelin"...

Refusant la  "bien-pensance" et [...] "l'idée que, par définition, le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l'entreprise, l'administré contre l'Etat, le pays pauvre contre le pays riche, la liberté individuelle contre la morale collective".

Vous refusez de "Mettre en scène la complainte [qui] fait de l'audience" (1)

Dans votrre colère autojustifiée et labellisée par huit grandes personnalités irréprochables (1), vous ne lirez pas ces trois publications dégoulinantes de "bons sentiments" :

img_une_75.jpg

arton882.jpg
j44-2-100216_couv-numero44-b.jpg

Clic clic clic sur les images

 

Vous économiserez 7€ (les trois !).

Et quelques heures de lectures embarassantes.

Mwarf !

Zgur

 

(1) selon Patrick Pujadas dans le documentaire d'ARTE sur les 8 journalistes "en colère".

 

 

09/02/2010

Conclusion du séminaire par Fillon/Besson, sur une musique de Gainsbourg

Ca y est.

Comme le baton merdeux leur revient dans la gueule comme un boomerang, le pouvoir sarkozyste a décidé de conclure rapido presto le story-telling nationaliste qui devait, seon ses stratèges, lui assurer un bon score aux prochaines élection régionales.

Ils ont botté en touche lors d'un séminaire qui s'est déroulé ces derniers jours (et qui n'était pas prévu au départ, si mes souvenirs sont exacts) pour remettre tout ça à plus tard, c'est à dire à après les élections.

Pour plus d'explications et de détails, écoutez bien leur "discours", sur une musique de Gainsbourg, époque Sly & Robby :

 

Edit 05.05.2012 : l'original de la chansons de Gainsbourg est difficile à trouver sur internet. Même la réédition de l'album "Mauvaise ouvelles des étoiles" sur Deezer ne contient qu' uninstrumental édulcoré. Les images ci dessus ne sont pas très raccord avec mon billet, mais c'est tout ce que j'ai.

On entend bien le fond de leur pensée, n'est-ce pas ?

Ils n'ont vraiment pas la main en ce moment, les "stratèges" sarkozystes. ;0)

...

Et à ceux que ces vents de l'histoire défriseraient, je répondrai en reprenant à mon compte ce qu'écrivait Raphael Anglade de l'excellent BetaPolitique.fr :

L’identité nationale, c’est ce que Sarkozy piétine tous les jours.

La France, c’est un pays frondeur et cocardier. C’est le pays de Voltaire, de gavroche et des chansonniers. Les puissants, on les raille, on les défie : on ne leur sert pas la soupe. C’est le pays de Cyrano de Bergerac, pas celui des petits arrangements entre amis.

La France, c’est un pays passionnément attaché à la liberté et à l’égalité. Elle rétrécit les monarques. Elle se révolte contre l’injustice.

La France c’est le pays de Montesquieu et de l’Esprit des lois. C’est le pays des Lumières. Avec l’Angleterre, et les Etats-Unis, elle a donné au monde la démocratie moderne. La France c’est l’Etat de droit et la séparation des pouvoirs. Ce n’est pas le confusionnisme actuel, les clans et les petites affaires entre oligarques.

La France c’est un pays de littérature. Un pays de discours et de poésie. Celui de Louise Labé. Un pays qui aime avoir été celui des grands rois (même si, une fois encore, il faut parfois les rétrécir). Tellement loin des familiarités, des présidents qui "font le job" et des sarcasmes envers la princesse de Clèves.

La France, c’est le pays de Pasteur. Et de Marie Curie C’est un pays de science et de pionniers. C’est un pays de respect du savoir et de la recherche. Pas un pays de mépris et de violence envers ceux qui n’ont pas embrassé les voies du fric et de l’exploitation.

C’est le pays où Freud rencontre son maître Charcot et pas celui des délires sur le patrimoine génétique des uns et des autres.

C’est l’amour de l’esprit, un pays qui a choisi de se reconnaître comme origine mythique, sa défaite devant la civilisation romaine. Pas cette violence satisfaite d’elle-même.

La France ce sont des soldats humbles et courageux qui donnent leur sang pour la République. C’est le pays du général Leclerc. C’est une armée qui a fait, finalement le choix de la République et qui reste digne dans un monde de fric et de corruption. Ce n’est pas ce pays où l’ex planqué humilie ses troupes dans un accès de caprice.

La France, c’est l’élitisme républicain. C’est le respect du savoir, du travail et de l’éducation. Le respect des maîtres et de la République. Ce n’est pas le népotisme et les puissances d’argent. Ce n’est pas le show bizz et les paillettes.

La France, c’est la laïcité. La religion renvoyée dans la sphère de l’intime. Ce n’est pas la religion pour abrutir les masses laborieuses et moins encore la funeste complaisance envers les sectes.

La France, c’est une terre de corsaires, de saints et de héros, et pas de flagorneurs et de flatteurs. C’est une terre d’ouvriers et de paysans et pas ce pays d’héritiers dodus et jouisseurs.

La France c’est un pacte social et républicain fondé autour des valeurs du Conseil national de la Résistance. C’est le drapeau et la sécurité sociale, c’est De Gaulle et les communistes. Ce n’est pas cet effort constant et méthodique pour détricoter toutes les solidarités.

La Résistance, c’est celle des martyrs des Glières, et de Lucie Aubrac, pas celle où un agité vient sur les Glières se vanter de sa dernière conquête et réprimer des fou-rires nerveux. La Résistance, c’est Vercors et Jean Moulin, pas la miévrerie de carton-pâte de celui qui veut "émouvoir" avec la lettre de Guy Môquet.

La France, c’est la commune et le mur des fédérés, et Louise michel. Ce n’est pas celle de Thiers et du Fouquet’s. C’est le Saint Just de la Constituante et un Robespierre qu’il faudra bien réhabiliter. Ce n’est pas cette nouvelle Restauration que nous vivons.

La France ce sont d’immenses voix. Hugo et Zola. Péguy et Jaurès. Un souffle d’universel. Un désir de prendre en charge l’avenir de l’humanité. Tellement loin des courtisans à Rolex et des philosophes de cour.

La France c’est même Barrès si vous vous voulez. C’est l’humus des siècles. Des paysages et des villages qui sédimentent des siècles de travail de la terre. Des vallons ombreux. Des labours et des pâturages. Des monastères psalmodiant depuis mille ans. Des silences et des fidélités. Tellement loin des yachts et du bling bling.

La France c’est un pays qui s’est cru le dépositaire exclusif des droits de l’homme et qui a cherché à en être digne. Un pays - parfois attendrissant - qui ne cesse de vouloir donner des leçons au monde mais qui s’efforce de le mériter. Un pays qui a voulu accueillir tous les opprimés. Un pays qui a été l’espoir des écrivains et des penseurs du monde entier. Tellement loin de Sangatte et de la "jungle" de Calais.

La France c’est la patrie de ceux qui ont fuit l’oppression et la misère, riche de ses Espagnols, Italiens, Polonais, Algériens, Tunisiens, Marocains, Viet-namiens, Cambodgiens, Congolais, Sénégalais et de tant d’autres qui sont venus parce qu’ils ont cru à nos rêves et les ont épousés.

Et aujourd’hui c’est une jeunesse décontractée, ouverte et accueillante, voyageuse et connectée, qui ne perd pas son temps à bâtir des murs mais prend joyeusement sa part dans la construction du monde.


L’identité nationale française ? C’est ce qui est foulé aux pieds depuis le mois de mai 2007.

Pour combien de temps encore ?

Source : L’identité nationale française ? Sarkozy la bafoue tous les jours, in betapolitique.fr 28.10.2009

J'en partage chaque mot. Merci à lui.

 

Alors ...

Fallait pas les inviter !

Et faudra bien les dégager.

Première étape : une grande claque aux régionales.

EDIT 05.05.2012: dernière étape VIRONS LE dimanche 6 mai 2012 !

Mais pour ça,  faudra commencer par VOTER.

Ca aidera.

Arf !

Zgur

 

 

30/01/2010

Brigitte Fontaine se tape le président

Vu au zapping d'hier, l'extraordinaire chapelet de souhaits de Brigitte Fontaine au president.

 

"Monsieur le Président, je vous gratte le cul très fort avec une fourchette, je vous crache dans les yeux, je mords jusqu'au sang vos mollets de coq, je vous rape le nez jusqu'à ce que vous ayez l'air d'un lépreux, je vous pends par les couilles, je dévore votre foie, je vous gerbe à la gueule et je signe Riri la Crème, bien connue des services de police !"

 

Brigitte, je vous adore

Mwarf !

Zgur

 

 

 

29/01/2010

Nicolas Volfoni se rebiffe

Après un anniversaire gaché ,

Tout en feignant de ne pas le faire,

Raoul Sarkoky Volfoni a décidé de se rebiffer :

 

 

On n'a pas fini de se marrer.

Sur le dos de l'indépendance de la justice.

Arf !

Zgur

 

 

 

 

28/01/2010

Happy birthday à qui vous savez

Et encore ...

Je n'ai pas retrouvé la très belle carte postale de très bon goût disant "Dans le cul la balayette ... à coté des tickets de tiercé !"

...

Je sis, c'est petit.

Mais là, je me marre.

Mwaahahhaahahaharf !

Zgur

 

PS : maintenant on devrait pouvoir se réinteresser à la vraie affaire Clearstream, celle levée par le journaliste et écrivain qui "fait son travail". Et bien, bn'en déplaise au quotidien vespéral des marchés. re arf ! Z.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu