Avertir le modérateur

20/02/2010

Saines lectures pour les vacances

Foin de "journalisme des bons sentiments" ...

Loin de la "dérive mal digérée de la défense de la veuve et de l'orphelin"...

Refusant la  "bien-pensance" et [...] "l'idée que, par définition, le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l'entreprise, l'administré contre l'Etat, le pays pauvre contre le pays riche, la liberté individuelle contre la morale collective".

Vous refusez de "Mettre en scène la complainte [qui] fait de l'audience" (1)

Dans votrre colère autojustifiée et labellisée par huit grandes personnalités irréprochables (1), vous ne lirez pas ces trois publications dégoulinantes de "bons sentiments" :

img_une_75.jpg

arton882.jpg
j44-2-100216_couv-numero44-b.jpg

Clic clic clic sur les images

 

Vous économiserez 7€ (les trois !).

Et quelques heures de lectures embarassantes.

Mwarf !

Zgur

 

(1) selon Patrick Pujadas dans le documentaire d'ARTE sur les 8 journalistes "en colère".

 

 

02/01/2010

Message personnel et bonne résolution 2010

Après plusieurs années à devoir caler et recaler mes objectifs et emplois du temps sur ceux d'autres (familiaux ou professionnels), j'ai décidé en ce début d'année de n'avoir qu'une seule résolution qui fera de cette année 2010 mon année égoïste :

JE NE SUIS PAS UNE VARIABLE D'AJUSTEMENT.

Familiale ...

ou

Professionnelle.

 

Joan Armatrading - "Me, myslef, I" - (1980)

    I sit here by myself
And you know I love it
You know I don't want someone
To come pay a visit
I wanna be by myself
I came in this world alone
Me myself I

 

La richesse suprême, pour un être humain – et la clé de son bonheur – a toujours été l’accord avec soi-même. C’est un luxe que tous ceux qui consacrent leur bref passage sur terre à dominer et exploiter leurs semblables ne connaîtront jamais. Quand bien même l’avenir leur appartiendrait

Jean-Claude Michea - L’empire du moindre mal, ed. Climats.

 

Alors ...

Bonne et heureuse année à (presque) toutes et tous !

Et plus que jamais ...

Banzaï !!

Arf !

Zgur

14/11/2009

Le temps des émeutes

Il y a quand même des matins où France Inter ne mérite vraiment pas le surnom de la peste Inter que lui a attribué PLPL puis le PlanB. Ce matin samedi 14 novembre, par exemple, on a pu entendre chez Laurence Luret l'anthropologue Alain Bertho nous parler du temps des émeutes.

emeutesBertho1.jpg

C'est non seulement le titre de son dernier bouquin paru chez Bayard, mais surtout selon lui le moment historique mondial dans lequel nous sommes retombés comme deux fois par siècle environ (cf le printemps des peuples en 1848, les émeutes autour de la révolution bolchévique, mai 68).

Mais surtout un moment historique mondial qui va durer un peu, selon Alain Bertho.

Et pas pour rien, car les raisons abondent et ne sont pas très glorieuses pour les élites qui nous gouvernent:

"Une des raisons de l'exaspération, c'est que les préocupations populaires ne sont pas mises à l'agenda politique officiel."

Des émeutes contre la mort de jeunes (par la police) aux émeutes contre les conséquences de la mondialisation et la financiarisation de l'économie (émeutres de la faim ...), jusqu'aux émeutes étudiantes et de la jeunesse scolarisée sur tous les continents, répondant au discours simplement disiplinaire et répréssif dui monde des adultes et des "décideurs".

Tout l'entretien est disponible en podcast sur le site de France Inter

Ou ici : podcast

 

La liste des émeutes dans le monde (pas dans Le Monde, non!) est sur le blog d'Alain Bertho http://berthoalain.wordpress.com/

 

Alors ?

No Future ?

...

Let's riot ?

...

Depuis le temps qu'on le dit ...

L'escalade est déjà là.

 

riotpolice350.jpg
Policiers anti-émeutes péruviens défilant à Lima le jour de l'indépendance 2007
(Photo: Pilar Olivares/Reuters)

 

Dans tous les pays, les polices sont prêtes ou se préparent à l'affrontement.

Et l'exaspération monte

Avec la crise qui s'accroit pour les plus faibles et profite encore aux plus riches.

 

Alors inéluctable, l'affontement ?

 

Zgur

 

Ajout du 15.11.2009 17h00

On peut aussi lire l'interview d'Alain Bertho dans "Les Inrockuptibles" :

Extrait : "L’exaspération populaire est à la hauteur de l’arrogance des pouvoirs étaticofinanciers et de l’autisme des organisations politiques. Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour que la séquence de l’affrontement soit durable. Et face à la révolte, c’est une logique militaire qui l’emporte à São Paolo comme à Urumqi, à Athènes comme à Villiers-le-Bel, à Alger comme à Dakar. Quand la guerre devient d’une certaine façon un mode de gouvernement, on peut craindre l’escalade. De part et d’autre."


Et le post de C LA ROSE du 23.10.2009 qui reprend une interview avec l'IRIS

 

Ajout du 18.10.2009

Lire avec intérêt le billet de Slovar "Vitrines de Noël : Les futurs "jouets" des policiers disponibles à Milipol" ainsi que le témoignage de Catherine Charles présidente de l’Arppi, "L'archipel des Robocops" (signalé par Affreux, Sale, Bête et Méchant - merci à lui).

Les force de "l'ordre" sont prêtes pour faire régner le "droit à la tranquilité" (des uns), c'est sûr.

 

 

 

Message personnel : Et Hop !

25/10/2009

Exclusivité : le premier téléphone mobile de free

Le voilà en exclusivité chez moi, le premier téléphone mobile de Free (le Freephone?) :

freephone.gif

Il faut reconnaitre que ça fait envie ! ;0D

 

Trève de plaisanterie.

Après toutes les entraves mises dans le processus de vente de la quatrième licence de téléphonie mobile en France, seul Free/Illiad se retrouve candidat, les autres ayant renoncé, face à l'enjeu financier et/ou les pressions politiques.

Bien sûr, les trois compagnies en place, Orange, SFR et BouyguesTelecom couinent comme des cochons de lait qu'on va saigner.

Quoi, de la concurrence dans un oligopole qui rapporte si bien ?

Mais vous n'y pensez pas !

Quoi, de la concurrence venant en plus d'une société qui ne fait pas ami-ami avec ses concurrents, qui s'est construite contre la compagnie ex-étatique en position achi-dominante (et parfois il faut bien le dire, contre ses propres clients)?

Quoi, de  la concurrence qui risque d'abord de faire du mal à la compagnie d'un ami, que dis-je, d'un frère du president de la république?

Mais vous n'y pensez-pas !

Il ne faut pas oublier que les trois compagnies ont justifiés leur tarifs élevés par le coût initial d'achat de la licence et celui des investissments. Mais il y a belle lurette que ces coûts sont maitrisés et que la téléphonie mobile est une vraie "vache à lait", comme on dit en marketing, pour ces compagnies. Elles se comportent aujourd'hui comme un oligopole, gardien jaloux de la rente financière que lui assure cette position de marché.

Et les tarifs de téléphonie mobiles, en plus d'être incompréhensilbes et impossibles à comparer d'un contrat à l'autre, sont parmi les plus chers d'Europe. Contrairement à l'internet haut-débit. Où, justement, a agi comme trublion un (alors) nouvel entrant, qui s'appelle Free et qui a longtemps initié les nouveautés sur ce marché.

Alors, verrons-nous le même activisme commercial et technique de la part d'un nouvel entrant dans le marché français de la téléphonie mobile ?

Ce n'est pas encore gagné.

A suivre...

Arf !

Zgur

 

 

01/10/2009

Les temps sont mûrs pour tuer le cochon

capitalisme.jpg

 

"Les temps sont mûrs pour une science économique où l’on appelle un chat, un chat, et où l’on se remette à parler du capitalisme dans les termes qui lui conviennent : comme un système où le « capital » – à savoir l’argent qui manque là où il est nécessaire pour produire et pour consommer – se trouve concentré entre les mains de ses détenteurs : ceux que l’on appelle à juste titre, les « capitalistes »."

Paul Jorion in Règlements de compte à OK Corral

 

capitalist pig.jpg

"Vous pouvez mettre du rouge à lèvres à un cochon. C'est toujours un cochon. "

Barak Obama en septembre 2008

 

"L'avant-guerre c'est tout de suite
Les carottes sont déjà cuites
La pétoche est sur orbite
Dans l'air il y a d'la mort subite
L'avant-guerre c'est tout de suite
On a le cul sur d'la dynamite"

Gainsgourg chanté par Jacques Dutronc (1980)

 

 

Et aussi ...

Allez l'Irlande, JUST SAY NO !

"QUE VOTRE NON SOIT NON !"

Pour vous, pour nous.

Arf !

Zgur

 

 

 

 

 

 

21/09/2009

Le plombier polonais doit bien exister. La preuve par le dictionnaire !

Les partisans du non au référendum du Traité de Constitution Européenne ont été (et sont encore) vilipendé pour leur soi-disant peur du plombier polonais.

J'en parlais déjà il y a longtemps, en 2007.

Mais contrairement aux élucubrations de Tarlé à l'époque, quelques polonais, plombiers ou pas, ont bien du se glisser entre les interstices de nos 35h honnies.

Sinon, pourquoi leur aurait-on consacré une partie du dictionnaire du Batiment Français-Anglais-Polonais 2ème édition dont je viens d'être informé de la publication mais qui n'a pas fait la une des critiques, qu'ils soient littéraires ou économiques ?

dicobat.jpg

Description de l'éditeur :

-Le dictionnaire du bâtiment français-anglais-polonais et VV, 2ème édition :

Ce dictionnaire est destiné aux élèves de DUT et de BTS, aux étudiants et aux professionnels du bâtiment : architectes, ingénieurs, entrepreneurs, chefs de chantier. Ils y trouveront les termes nécessaires à la préparation d'un cahier des charges complet, les termes techniques leur permettant de discuter sur le chantier avec leurs homologues étrangers et d'enrichir leur vocabulaire. Cette 2ème édition d'un ouvrage best-seller s'est enrichie d'une 3ème langue, le polonais, ainsi que de plus de 1 000 termes supplémentaires pour tenir compte de l’évolution de la législation, des normes technologiques et des matériaux. Que l’on ait besoin de deux langues ou des trois, ce dictionnaire sera très utile.

Domaines couverts : l’électricité, la plomberie, la construction, les essences de bois, les éléments de décoration et l’architecture.  Ce dictionnaire est très riche en termes liés au bâtiment « propre » et aux technologies environnementales. Index anglais et polonais et liste d’acronymes et sigles utilisés dans la profession, en fin d’ouvrage.  Il offre le double atout d’être d’un format maniable tout en étant très à jour.  Prix public : 35 €

Source : Dicoland

 

Une preuve de plus que, concernant l'Europe et les conséquences de l'élargissement, on s'est bien foutu de notre gueule.

D'ailleurs, pourquoi parler au passé ?

Et pourquoi uniquement au sujet de l'Europe ?

Arf !

Zgur

 


10/09/2009

L'hymne de Wall Street par 10cc en 1974 est toujours d'actualité

De 10cc, on connait surtout le "slow qui tue" "I'm not in love", lot de consolation lacymal des soirées rateau.

Mais Godley et Creme, les deux têtes artistiques de ce groupe superstar des années soixante-dix sont des musiciens particulièrement doués pour une musique à la fois efficace, commerciale mais conservant une personnalité certaine. De plus leurs paroles sont parfois particulièrement sarcastiques.

Ainsi ce "Wall Street Shuffle" de 1974, qui est une de mes chansons préférées de 10cc (avec le non moins sarcastique "Dreadlock Holidays"):

 

 

Do the Wall Street shuffle
Hear the money rustle
Watch the greenbacks tumble
Feel the Sterling crumble

You need a yen to make a mark
If you wanna make money
You need the luck to make a buck
If you wanna be Getty, Rothschild
You've gotta be cool on Wall Street

You've gotta be cool on Wall Street
When your index is low
Dow Jones ain't got time for the bums
They wind up on skid row with holes in their pockets
They plead with you, buddy can you spare the dime
But you ain't got the time
Doin' the....
Doin' the....

Oh, Howard Hughes
Did your money make you better?
Are you waiting for the hour
When you can screw me?
'Cos you're big enough

To do the Wall Street Shuffle
Let your money hustle
Bet you'd sell your mother
You can buy another

Doin' the....
Doin' the....

You buy and sell
You wheel and deal
But you're living on instinct
You get a tip
You follow it
And you make a big killing

On Wall Street

 

Le temps a bien passé depuis 1974, mais les interrogations et les intuitions de la chanson sont toujours autant d'actualité en ces temps d'affirmation de la moralisation du capitalisme et de condamnation morale des vilains traders (ark ! ark ! ark !) :

...

Oh Howard Hugues

Ton argent t'a-t-il rendu meilleur ?

Attends-tu le bon moment

Où tu pourras me baiser

Parce que tu est assez gros


Pour jouer le jeu de Wall Street

Et faire tapiner ta monnaie

Tu pourrais même vendre ta mère

Pour en acheter une moins chère

...


Un rêve de banquier et de trader, non ?

De quoi avoir envie de nettoyer la planête !

Arf !

Zgur

 

 

24/08/2009

Gardez la planète propre, mangez un trader !

seagull.jpg

"Take the money and run" !

Prends l'oseille et tire-toi !

Le titre d'un des premiers films de Woody Allen était prémonitoire. C'est la pompe à milliards qui se déverse de nouveau sur les traders des banques qui ont profité des facilités de l'argent public (Rappellons que cet argent, c'est le notre, celui d'aujourd'hui et de demain).

Mais comme le disait Paul Jorion l'autre jour sur France Inter, il semble que tous ces bonus, autojustifiés par la remontée spéculative de la bourse totalement déconnectée de l'économie réelle, soient les derniers avant la fuite en avant. Les dirigeants des entreprises en bourse continuent en effet à vendre leurs propres stocks options, prouvant ainsi leur manque de confiance dans leur entreprise, et en l'économie réelle à venir.

J'avais vu il a longtemps un dessin qui disait "Gardez la plage propre, mangez une mouette".

Je suis convaincu que pour garder la planète propre, il faudra d'une manière ou d'une autre, "manger" les traders.

On récupèrera ainsi un peu de la substance qu'ils ont accaparé au travers d'un mécanisme tout égoiste du partage de la plus value sur une "création de valeur" fondée sur du vent spéculatif.

Et on en fera aussi ce qu'ils sont vraiment.

Bon appetit !

Ark ! Ark ! Ark !

Zgur

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu