Avertir le modérateur

18/03/2009

Non ! Le nouveau président malgache ne s'appelle PAS Angelina Jolie !

rajangelina.jpg

Rangélina président ?

 

C'est bien connu, les français ne sont pas les rois des langues étrangères.

Et les journalistes ne valent surement pas mieux que la moyenne des français. Alors qu'ils sont censé devoir le faire et qu'ils en ont plus facilement la possibilité ("fact checking", qu'on vous dit).

Chaque année, nous avons droit à nos sempiternels "Fleuschine-gue Mi-do" (pour mai-do-(weu)) et "Ro-djeure Fédérère" (pour Ro-Gé), et au massacre de la prononciation dans quasiment chaque reportage ou documentaire sur les contrées proches ou lointaines mais étrangères.

Et ça devient encore pire lorsque les journalistes s'aventurent par le hasard de l'actualité dans des langues plus exotiques.

Ces derniers jours, c'est la langue malgache qui a eu son tour d'être martyrisée par des incompétents de la corde vocale (et du respect des auditeurs). Pour nommer les présidents sortant et entrant, on a entendu de tout et surtout du n'importe quoi.

La palme revient je crois à Europe 1 dont tous les journalistes ont prononcé ce matin An-dra Ra-jo-na, le nom du nouveau président autoproclamé de Madagascar qui se prononce (selon mes sources autorisées) "An-drj' Ra-Djzo-hé-line" avec un accent tonique quelque part ;0).

Finalement, prononcer Angelina Jolie est presque plus proche de la prononciation correcte.

Alors, les journalistes ...

Chez l'orthophoniste !

Mwarf !

Zgur

26/02/2009

NON A LA LOI HADOPI LIBERTICIDE ET INEFFICACE

Les gens qui nous gouvernent et ceux qui pondent les lois plus rapidement que les poules en batterie indutrielle ne comprennent rien à Internet mais tout au lobbying intensif des exploiteurs d'artistes.

HADOPI - Le Net en France : black-out

Cliquez-sur l'image pour en savoir plus

 

La parenthèse enchantée de la liberté grand public d'Internet va bientôt se refermer sur le retour du contrôle social, policier et privatisé des échanges, sous le pretexte que les pédohiles nazis y font rien qu'à voler les musiques des artistes d'Universal Music.

Bien des choses devraient être changées dans les lois régissant les droits de diffusion et d'auteurs des oeuvres musicales et filmiques. Mais les choix législatifs envisagés jusqu'à présent sont à la fois idiots, liberticides et inefficaces en ce qui concerne les droits des artistes.

Consternant et dangereux.

Comme tout ce que fait ce gouvernement de guerre sociale.

Fallait pas l'inviter.

Et faudra voter aux prochaines élections européennes.

Mais pour qui ?

Arf !

Zgur

22/02/2009

Sarkozy joue la montre, sifflons-le !

rolex_image.542676.jpg

"Jacques Séguéla est-il est un con ? De deux choses l'une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m'étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Ségéla n'est pas un con, et ça m'étonnerait tout de même beaucoup..."

P. Desproges (en 1982 - déjà)


Depuis que la crise a pointé plus que le bout de son nez, elle a prouvé non seulement l'incurie de nos dirigeants mais surtout leur nullité.

"Gouverner c'est prévoir", dit l'adage.

Ils n'ont rien prévu, rien vu venir (enfin c'est ce qu'ils disent!), rien préparé. Sauf de permettre à ceux qui nous ont mis dans cette merdre de rester bien au chaud à leur place pendant que des milliers de gens vont continuer à se faire lourder sans autre forme de procès.

Mais, derrière les sourires de façade et autres serrements virils de machoires, la peur des dirigeants se voit devant les révoltes qui grondent et commencent à se faire entendre.

Alors, depuis quelques temps, j'ai franchement l'impression que le pouvoir sarkozyste, incarné par son seul, vrai et unique Grand Don du Cacor, Nicolae Ier lui-même "moi-je" et "moi d'abord", cherche à tenir jusqu'aux prochaines vacances d'été. Car c'est bien connu, les mobiilisations sociales tombent dans une torpeur mortelle dès que les chaleurs estivales coïncident avec les vacances filiales.

Alors, d'interventions télévisées (mais dans dix jours seulement) en table ronde à organiser (le mois prochain) en passant par les grosses commissions aux rapports à déposer (à la saint glin-glin), la tentation du pouvoir me semble de faire lanterner les discussions pour tenir encore quelques mois.

Mais nous ne sommes qu'en fin février.

L'été est encore loin et le pari hasardeux.

Et il est temps pour tous de ne pas se laisser endormir.

Rien de tel pour cela que de bons vieux sifflets bien stridents !

 

sifflet.jpg

Avec cette nouvelle arme de contestation massive, qui porte plus loin que la godasse ...

Montrons leur le carton rouge !

Bien avant l'été.

Arf !

Zgur

 

 

Voir : La brigade des sifflets

 

19/02/2009

L'insulté par Sarkozy ferait bien de rester chez lui ce week-end

povcon3.jpg

 

Un an après, on n'a toutjours pas retrouvé l'homme qui a été insulté par le président français Nicolas Sarkozy au salon de l'agriculture 2008.

Alors même si le CODEDO (COllectif pour une DEpénalisation du Délit d'Outrage) le recherche, pour la bonne cause :

 

 

... je crois qu'il vaut mieux pour lui et sa tranquilité qu'il reste tranquilement chez lui les prochaines semaines et qu'il évite les alentours de la porte de Versailles à Paris.

Même si c'est lui qui a été outragé.

Et lui qui, contrairement à Sarko, ne dégaine pas la plainte à tout va.

...

Néanmoins, merci à toi, citoyen qui ne veut pas être sali.

Merci à toi d'avoir - sans doute malgré toi -descillé les yeux de beaucoup sur la véritable nature de l'homme qui habite la Palais de l'Elysée.

Sans classe, insultant, malpoli et arrogant.


POV CONS.jpg

"C'est çui qui dit qui est !"



Fallait pas l'inviter.

J'vous l'avais pourtant dit.

Arf !

Zgur

 

14/02/2009

Spécial Saint Valentin: "L'amour pue" ("Love stinks") par le J. Geils Band

En ce jour de dégoulinades mercantiles autour de l'amour censément éternel, je préfère me souvenir avec délice et amusement de cette chanson de 1980 par le J.Geils Band : "Love Stinks" (L'amour pue) qui avait été inspirée à John Geils par une rupture particulièrement pénible.

Cette chanson a été reprise dans plusieurs films, dont "Mr & Mrs Smith" (2005 - avec Brad Pitt et Angelina Jolie) et "The wedding singer" (1998 - avec Adam Sandler et Drew Barrymore).

 


 

 

LOVE STINKS
J. Geils Band

You love her
But she loves him
And he loves somebody else
You just can't win
And so it goes
Till the day you die
This thing they call love
It's gonna make you cry
I've had the blues
The reds and the pinks
One thing for sure

(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah

Two by two and side by side
Love's gonna find you yes it is
You just can't hide
You'll hear it call
Your heart will fall
Then love will fly
It's gonna soar
I don't care for any casanova thing
All I can say is
Love stinks

(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah

I've been through diamonds
I've been through minks
I've been through it all
Love stinks

(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah
(Love stinks)
Love stinks yeah yeah

 

35249.jpg

"Deux par deux et cote à cote

L'amour vous trouvera, oh oui!

Vous ne pouvez vous cacher.

Vous entendrez l'Appel.

Votre coeur se rendra.

Et l'amour s'envolera,

Et grandira.

Moi, je me fiche du tralala à la Casanova

Tout ce que je peux dire c'est:

L'amour pue !

 

 

Et comme le disait en BD Martin Veyron à la même époque "L'amour propre ne le reste jamais très longtemps".

 

"Jusqu'au jour de ta mort

Le truc qu'ils appellent amour

Te fera pleurer."

 

Mais ça fait créer de la bonne musique, entre autres ...

Arf !

Zgur

11/02/2009

Double médiation en Guadeloupe - Erratum 2

Hum ...

D'autres sources non officielles viennent de me paire parvenir, par berline noire à vitres fumées, directement devant chez moi, la vraie photo des médiateurs accompagnant Yves Jégo en Guadeloupe:


b2fc79438b6f26258fd768c232efb7e0.jpg
Les médiateurs ont suivi tous les stages de formation du MEDEF à la négociation syndicale.


...

Il ne sera pas dit que je ne corrige pas mes erreurs.

Vive le Grand Con du Cator !

Arf !

Zgur

Double médiation en Guadeloupe

doubleErik.jpg

Yves Jégo de retour en Guadeloupe avec ses deux médiateurs !

 

Il va avoir du mal à couvrir le Gwo ka.

Mwarf  !

Zgur

 

 

 

Photo trouvée chez Erik, the flutemaker.

09/02/2009

Tirs sur la foule à Madagascar : déjà en 1991

Madagascar, l'Île Rouge, est , vue du ciel, comme une terre qui saigne dans la mer.

Et la voilà qui voit de nouveau couler le sang de ses habitants.

Sans remonter (on devrait pourtant) à la colonisation sanglante de Galieni ou à la repression imitoyable de la révolte de 1947, déjà en 1991, la population malgache s'est révoltée contre son président d'alors l'"amiral rouge" Didier Ratsiraka qui gouvernait  depuis 1975 et d'une main de fer Madagascar, alors une soi-disant république socialiste soi-disant démocratique.

Le président Ratsiraka a fait alors tirer ses hélicoptères sur la foule qui se dirigeait vers son palais, en commandant lui-même les opérations par radio:

Madagascar 10 aout 1991

 

1993 : exit Ratsiraka qui viendra se réfugier dans les HLM de la ville de Paris avec la bénédiction du maire d'alors Jacques Chirac.

Ratsiraka reviendra au pouvoir aux élections présidentielles de 1997 en profitant de l'incurie des hommes politiques qui l'avaient dégagé et de la destitution constitutionnellement acrobatique du président Zafy.

Mais Ratsiraka sera de nouveau chassé du pays par les malgaches en 2002, non sans avoir auparavant mené le pays au fond du gouffre économique et au fond du gouffre politique avec une tentative de séparatisme des provinces cotières conduisant à six mois de blocage total de l'économie de ce pays déjà parmi les plus pauvres de la planète (malgré ses immenses richesses naturelles et culturelles).

Didier Ratsiraka et sa famille vinrent de nouveau se réfugier en France, mais dans les beaux quartiers de Neuilly cette fois.

Marc Ravalomanana ex-maire de la capitale Antananarivo s'était finalement fait élire président de façon constitutionnellement acrobatique en 2002 mais représentait alors les aspirations au changement d'un pays et d'un peuple exangue qui croyait que ce self-made made placerait enfin Madagascar sur l'orbite du développement économique et culturel.

Mais les promesses ne furent pas tenues.

La famille et les entreprises du nouveau président eurent vite fait d'accaparer quasiment tous les rouages de l'économie et de chasser les importuns qui génaient leur emprise. Marc Ravalomanana se fera réélire président sans que les aspirations des malgaches exaucées malgré certaines améliorations visibles. Les prix des denrées de premières nécessité continueront de monter.

En 2008, Andry Rajoelina, le nouveau maire de la capitale, semble capitaliser sur son nom les récriminations des malgaches. Et il tire profit du scandale provoqué par la location de terres arables pour de l'agro-busines coréen puis de l'interdiction de sa chaine de télévision en décembre pour chercher l'épreuve de force. Il faut noter que cette interdiction a été décidée par le pouvoir malgache en place en raison de la diffusion pas la chaîne de  d'une interview de l'ancien président Ratsiraka, pourtant contraint au silence par son quasi statut de réfugié politique en France. On peut légitimement se demander ce que pense le pouvoir français de cette rupture de silence de Didier Ratsiraka. Mais la question n'a pas été posée.

L'épreuve de force entre le nouveau et l'ancien maire de Tananarive s'est poursuivie en 2009, chacun annonçant la destitution de l'autre, pour culminer ce samedi 7 février par un nouveau carnage avec la garde présidentielle qui a tiré sur la foule se dirigeant vers l'un des palais présidentiels de la capitale, sans qu'on sache encore qui a donné l'ordre.

Bilan annoncé : autour de 50 morts et de 270 blessés.

 

Antananarivo samedi 7 février 2009 "Ils disent qu'ils vont tirer" 2':12''

 

Il y aurait évidemment des clans et des appétits féroces derrière les forces aujourd'hui en présence.

Protestants (Ravalomanana) contre catholiques (Rajoelina) ?

Américanophiles contre francophiles ?

Nouveaux possédants contre anciens possédants ?

Quoi d'autre encore ?

Seules ne sont jamais prises réellement en compte les aspirations du peuple malgache à vivre décemment et en paix sur la "terre des ancêtres" pourtant déjà bien amochée par la déforestation et l'érosion.

Madagascar n'est pas (encore) dans l'état du Zimbabwé de Mugabé (qui a conservé le pouvoir depuis 2002, lui). Mais il s'en faudrait de peu.

Espérons que ses responsables politique sauront vite retrouver les voies de la sagesse.

L'espoir fait vivre, dit-on.

Arf !

Zgur

 

Lire chez Agathe :

"Du 10 août 1991 au 7 février 2009, les mêmes questions des responsabilités se posent. Qui a donné l’ordre de tirer ; et qui a amené la foule sur une zone rouge, en pleine connaissance de cause ? La défense de la légalité autorise-t-elle les tirs à balles réelles sur une foule sans défense ; mais la noblesse ou la légitimité de la lutte pour la démocratie autorise-t-elle à ne plus s’embarrasser de scrupules et de limites ? La garde présidentielle a tiré sur la foule. Mais la foule n’aurait pas été là si on ne l’avait conditionnée et dirigée pour y être. Dont acte."

Lire le texte de Jean Luc Raharimanana "Les raisons de la colère contre le président de Madagascar" sur Rue 89 :

"Car ce qui arrive aujourd’hui est bien le fait de Ravalomanana, l’homme en qui une très grande majorité de malgaches avaient placé leurs espoirs, l’homme qui, ayant su bâtir son empire commercial, ne pouvait que réussir à la tête du pays. Mais Ravalomanana a raté l’occasion de devenir un grand homme."


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu