Avertir le modérateur

19/11/2007

Des arguments pour claquer la gueule aux anti-grévistes

 b8dd63e49b267977ef504a39b29c57a2.gif

Hollywood oui, mais pas la propoagandastaffell ! 

 

Vous en avez marre de la  propagande anti-gréviste qui sévit ces jours-ci dans les medias ?

Vous êtes fatigués d'entendre parler de ces "privilégiés de fonctionnaires" ?

Vous enragez de ne pouvoir en placer une face à la logorrhée antisyndicale régurgitée par vos collègues de travail biberonns à TF1, RTL et aaux  autres ?

Alos voilà quelques arguments bien troussés (et trouvés grâce à SuperNo

 

Anti-grévistes, vos gueules !

Publié le samedi 17 novembre 2007.

La grève des transports pour la défense des retraites donne l’occasion à la droite de vomir sa bile haineuse. Micros et caméras pataugent dans la fange des inepties des anti-grévistes. Il faut répondre aux pires de ces délires.

"C’est une prise d’otages !". Non. Une prise d’otage, c’est si on t ’enferme dans une cave, menotté au mur, cagoulé, et que régulièrement on vient te foutre un pistolet sur la nuque en te menaçant de te buter parce que ta famille ne paye pas. C’est ça, une prise d’otage. Là, il s’agit simplement d’une grève.

"On nous empêche de travailler !". Non. Il n’y a pas de piquet de grève devant chaque entreprise. Personne n’est empêché de travailler. Simplement il faut nous démerder tous seuls pour nous déplacer, sans les cheminot-e-s et les traminot-e-s. Au passage, la situation illustre l’absurdité totale de l’aménagement du territoire qui consiste à loger les travailleurs et travailleuses à l’est de Paris et à placer leurs entreprises à l’ouest. Si habitation et travail étaient plus harmonieusement organisés, les transports ne poseraient pas tant de problème.

"Supprimer les régimes spéciaux, c’est une question d’équité". Non. C’est une question de dumping social. L’équité, ce n’est pas aligner sur le pire régime, mais sur ce qu’on peut faire de meilleur pour le plus grand nombre. Et l’équité n’est pas non plus à géométrie variable. Si la préoccupation réelle du gouvernement Sarkozy était l’équité, il instaurerait un salaire unique. Puisque tou-te-s les travailleurs/euses sont sensés cotiser le même temps pour leur retraite, pourquoi donc ont-ils et elles des salaires différents ?! Voilà pour le coup qui est bien inéquitable ! Allez, hop, tout le monde aligné sur le salaire moyen (1903 euros par mois en 2005), y compris le président de la République qui vient de se tripler son salaire pour gagner 10 fois ce salaire moyen !

"La mondialisation oblige à supprimer les régimes spéciaux". Non. Ceux et celles qui pensent ça sont donc prêt-e-s immédiatement à toucher un salaire chinois ou indien, puisqu’"avec la mondialisation on n’a pas le choix" ? Bonne nouvelle pour leurs collègues qui vont pouvoir se partager la différence ! La mondialisation n’est qu’un prétexte pour cacher des choix purement idéologiques.

"Avec l’allongement de la vie, il faut bien travailler plus longtemps". Non. La productivité augmente plus vite que l’espérance de vie. Donc la richesse existe pour financer largement cet allongement de l’espérance de vie. Simplement il y a un choix politique idéologique : laisser les capitalistes, les actionnaires, les possédants, accaparer cette richesse supplémentaire au lieu de la distribuer à ceux et celles qui ont contribué à la produire.

"C’était une promesse de campagne, être contre est anti-démocratique". Non. La démocratie, ce n’est pas tout est à prendre ou à laisser. La démocratie, c’est l’élaboration collective du fonctionnement de la société. Il n’y a pas de débat sur cette question, mais un passage en force du fait d’une lubie d’un seul homme. La démocratie, ce n’est pas un chèque en blanc.

"L’opinion publique est contre cette grève, les sondages le prouvent". Non. Un sondage n’a jamais rien prouvé. Tout dépend de la manière dont on pose la question. Demandons si vous pensez normal de travailler plus pour gagner moins. 99% de Non ! Donc 99% de gens contre la contre-réforme des retraites de Sarkozy.

Alors les anti-grévistes, vos gueules ! Arrêtez vos arguments de pilier de comptoir sans logique. Faites-vous greffer des neurones ! Et soutenez plutôt ceux et celles qui sont en train de se battre pour le droit à la retraite de tous et toutes.

Car il faut être soit complètement stupide, soit totalement malhonnète pour imaginer que le gouvernement Sarkozy s’arrêtera aux régimes spéciaux. C’est l’ensemble du régime de retraite par répartition qu’il veut détruire pour faire plaisir aux actionnaires des assurances privées. Dès qu’il en aura fini avec les régimes spéciaux, c’est le régime général qui passera à la moulinette de l’allongement de la durée de cotisation (encore !) et de la réduction des pensions (encore et toujours !). Alors bien sûr que c’est chiant, crevant, exaspérant de devoir se débrouiller sans les transports en commun pour se déplacer. Mais les responsables, ce sont les saboteurs des retraites : Sarkozy, Fillon et Bertrand.

Battons-nous maintenant si nous ne voulons pas bosser jusqu’à ce que mort s’en suive !

AL 93

http://libertaires93.over-blog.com

Repris là : http://al.lyon.free.fr/spip.php?article35

 

"Mais c'est une grêve politique !"

Comme si les choix et les manières de faire du gouvernement et de sa majorité ne l'étaient pas. 

Et les privilégiés ne sont pas là où les mêmes veulent nous le faire croire. 

Arf!

Zgur

14/11/2007

Travailler plus pour vivre moins ?

 

 Feignasse de français (sans parler des cajuns!)

 

medium_malevitch_paresse.jpg

 Salaud de russe qui sape la civilisation (pour 5,80 €) !

 

 




Jacques Brel - Jaurès [1977] par tonio000001

 Enfoiré de semeur d'espoir !

 

Alors 

 Même au milieu de votre colère,

 

N'oubliez pas qui sont les VRAIS privilégiés !
"Le déficit des régimes spéciaux est de 5 milliards d'euros, un peu plus que le déficit du régime général, 4 milliards. Mais si la réforme passe, le gouvernement va économiser environ 200 millions d'euros la première année, un milliard dans cinq ans, et deux milliards dans dix.
Je rappelle que les entreprises bénéficient de 18 milliards d'euros d'exonérations de charges sociales par an, qui, par définition, ne vont pas à la Sécu, et qui ont un effet plus que douteux sur l'économie et l'emploi."
 
medium_Dede_PauvresMilliardaires.jpg
 Les pleureuses en veulent toujours plus!
 
 
 
Donc 
 
 
 
 
contre le faux bon sens général
 
contre les medias aux ordres
  
contre les VRAIS privilégiés 
 
et contre leur pute TINA 
 
 
 
IL EXISTE DES ATERNATIVES !
 
 
Zgur

13/11/2007

Accent tonique et présomption d'innocence d'Yvan Colonna

 medium_yvan_colonna.jpg

 

A propos du procès Colonna qui se déroule en ce moment, faites le petit jeu suivant :

Ecoutez les différents intervenants à ce sujet.


S'ils prononcent CO-LO-NA, ils semblent plutôt croire en la culpabilité de l'accusé.

S'ils prononcent CO-LAUNE, ils semblent plutôt pencher vers son innnocence.

Etonnant, non?

... 

Non !

Arf!

Zgur

 

 

Bonus :

 

 

Lire aussi le billet d'Olivier Bonnet sur "Yvan Colonna déjà condamné ?"

09/11/2007

Maljournalisme pas drôle à Télérama

 medium_couverture_telerama_rire_contre_le_pire.gif

 

Le maljournalisme s'est toujours senti tranquille et impuni en France (voir encore les errements de notre beau quotidien de "révérence", Le Monde, dénichés par Sébastien Fontenelle sur son blog).

Les rois de l'amalgame propagandiste ont encore frappé cette semaine.

Ca m'a attiré l'oeil chez le marchand de jounaux. 

 

Regardez bien les quatre couvertures que Telerama arbore fièrement cette semaine avec le titre "Rire contre le pire".

 

Et cherchez l'intrus. 

 

Et quand vous l'aurez trouvé, posez-vous la  question de savoir pourquoi les gens de Télérama l'ont mis là, lui le dictateur à la longévité étonnante (mais au "score" un peu court comparé à ses ainés) parmi des gens responsables de MILLIONS de mort au XXème siècle

...

Réfléchissez encore.

...

 

Alors, Télérama, pourquoi ne pas y avoir mis, je ne sais pas moi, Kim Il Sung (un mort), Kim Jong Il (un vivant), Pol Pot (mort), Franco (mort mais dont on déterre encore les victime de la répression sanglante post guerre civile), ou Idi Amin Dada (sanguinaire, mais quand même petite bite question quantité de trucidés) ?

 

Hein, pourquoi ? 

 

Vous n'avez pas osé y mettre Chavez parce que ça ce serait TROP vu, votre amalgame et votre idéologie sous-jacente ?

 

Arf !

Zgur

30/10/2007

CBS nous montre le vrai visage de Sarkozy quand on lui pose une question qui le fâche (mise à jour)

 Texte du 28.10.07 mis à jour le 29.10.07 et le 30.10

medium_sarko_60m.jpg

 Sarkozy géné aux entournures par un journaliste, ce n'est pas sur TF1/France 2 que ça arriverait !

 

Ce hier matin, le site d" Arrêt sur image nous informe du portrait que va lui consacrer la célèbre émission de la chaine état-unienne CBS "60 minutes"  (Sarko l'américain, pro Israel et aligné sur les positions américaines, populaire chez les seniors, etc.) et surtout du fait que Sarkozy a mis fin à l'entretien suite à une question qui lui a déplu (sur son divorce).

Bon, comme le rappelle ASI, cela est déjà arrivé (avec Mitterrand et la télé belge au sujet des écoutes de l'Elysée), mais cette fois-ci on va en entendre parler en France dans les jours qui suivent et pas des années après.

La force d'Internet finalement (et pan dans la gueule de la Kommandantur selon Val).

C'est sur le site de CBS.

Et là (ajout du 28.10 à 20h30) :

 

 


Ajout du 30.10.2007

Grâce à imedias.biz, nous avons maintenant un résumé de 13 mn de l'émission, sous-titré en français:

 

 

Allez y voir celui qui nous a prétendu 'Je ne vous mentirai pas. Je ne vous décevrai pas."

Bon, en ce qui me concerne je savais déjà qu'il nous mentait et il ne peut que me décevoir.

Fallait pas l'inviter 

Arf!

Zgur 

 

A lire aussi :

Sarkozy sometimes volatile selon CBS chez Big Picture le blogde croquis d'amérique de Corinne Lesne

extrait (ajout du 29.10 qui répond de lui même à cetains des commentaires ci-dessous) :

"A une semaine de sa visite officielle à Washington, il est urgent que Nicolas Sarkozy se trouve une contenance (surtout s’il persiste à vouloir donner des interviews aux media locaux)
La presse américaine n’aime rien tant qu’à passer les hommes politiques au grill pour voir s’ils résistent au stress.
Sarkozy aura beau marcher sur les traces de La Fayette, il n’échappera pas aux questions sur le divorce.  
J’ai passé trois jours dans l’Iowa. On ne m’a parlé que de cela.
Encore hier, j’étais avec un prof du Centre d’Etudes des Grandes Plaines. Il avait vu le “preview” de CBS.
Il s’étonnait que le président français n’aie pas une réponse toute faite au départ de Cécilia.
Genre:
- “I wish her the best of luck”...  blahblah
- “But now let me focus on the real issues”blahblah
Le prof s’est arrêté, saisi d’une pensée:
- “Peut être les Français aiment cela, cette manière macho"

 

Le reportage de CBS est certes pro-Sarkozy, mais on peut s'étonner (enfin, pas moi) qu'il ne puisse pas agir avec calme face à ce qui le dérange. Est-il incapable de répondre "I wish her the best of fuck, sorry the best of luck".

Re Arf!

Mais c'est vrai l'important c'est ce qu'il est en train de détruire pour assouvir et consolider le pouvoir de lui et de ses amis. Cela s'appelle népotisme et ploutocratie.

En plus de décisions anti démocratiques comme sur le prochain mini traité européen où comme le dit Etienne Chouard, il viole la souveraineté nationale

Zgur

21/10/2007

South Africa rules !

 medium_mbeki-rugby-champion.2.jpg

Le président sud africain Thabo Mbeki avec les Springboks victorieux

 

 

Regardez bien la photo ci-dessus et imaginez-la en bleu avec Sarkozy à la place de Thabo Mbecki. 

Argh... ! 

Vous vous rendrez-vite compte à quoi nous avons échappé...

A deux Sarkozy plutôt qu'une seule!

 

medium_Cecilia_divorce.jpg

Le SEUL sujet de la semaine ? Vraiment ?

 

 

De toute façon, vu la qualité de jeu de l'équipe de France, on se dit retrospectivement que ce cauchemar ne risquait pas d'arriver.

Dommage pour les joueurs français.

Mais tant mieux pour nous.

Ouf !

 

Et vive la nouvelle Afrique du Sud qui a communié dans la joie de la victoire méritée de son équipe.

Et encore merci à Nelson Mandela, un vrai grand homme qui aurait du, mais qui n'a pu être à Paris samedi.

 

Zgur

14/10/2007

Les pleureuses et le louzeur

 medium_laporte.jpg

 Jambon du monde !

 

Ca y est.

Rebelote.

L'équipe de France de rugby a encore perdu en coupe du Monde juste après avoir battu les All Blacks.

Pour les mêmes raisons.

Avoir voulu jouer le même jeu que son adversaire, et pas un jeu à a française adapté à la tactique de l'adversaire.

En 1999, après avoir contourné les All Blacks pour finir par les battre, les joueurs français se sont épuisés contre les Australiens à essayer de les contrer dans un combat de force des packs. Le pack australien était plus fort.

Hier soir, les consignes de jeu des français étaient de jouer "à l'anglaise", au pied.

Mais avec une équipe non renouvelée (contrairement à ce qui avait été claironné par Bernard Laporte depuis le début de la compétition, "un groupe de 30") et donc fatiguée, il était difficile de battre les anglais à leur propre jeu (voir l'analyse de Laurent Bénézech dans lequipe.fr).

 

En tous cas dommage pour les joueurs auxquels on ne peut reprocher grand chose, sinon d'avoir été mal dirigés et peut être comme dit Olivier Magne dans lequipe.fr de ne pass'être"approprié le jeu malgré leur désaccord avec la tactique

"Cette défaite de l'équipe de France est-elle celle de Bernard Laporte ?

Oui, Laporte n'a pas été capable de faire ce qu'on attendait de lui, en l'occurrence gagner la Coupe du monde. Mais il n'est pas le seul fautif puisqu'à un certain moment, les joueurs doivent s'approprier le jeu s'ils ne sont pas d'accord avec le coach. Ils doivent dire haut et fort ce qu'ils pensent. Malheureusement, dans un groupe, il y a toujours certaines appréhensions de trop parler et de prendre le risque d'être écarté."

 

Bis repetita, donc! 

Et depuis hier, on assiste par dépit à une avalanche de reportages vides de contenu, par les nouvelles pleureuses, les medias et les supporters français qui y croyaient tant et qui sont déçus.

Ce n'est pas tant qu'on en parle qui me choque et m'énerve, mais qu'on en parle AUTANT.

On sent bien que les médias cherchent à rentabiliser (un peu) les dispositifs mis en place sur  le terrain en prévision d'une victoire trop tôt annoncée.

Journalisme de remplissage !

Journalisme d'émotion et d'émulsion (plein de bulles d'air et vide de sens) !

Journalisme d'enfumage et de diversion de l'opinion !

 

Et maintenant, la parole se libère un peu contre le coach, le roi de la pub, Laporte, qui s'est planté dans son "coaching".

Et pourtant, c'est lui qui est promu.

Secrétaire d'Etat aux sports.

Le louzeur !

 

La promotion au mérite ?

En Sarkozie, tout est vraiment possible. 

Mwaaaaarfff!

 

Zgur

08/10/2007

La torture à l'étatsunienne

 

medium_Abou-Ghraib-Prison-3-8.jpg

 "Répète après moi : dé-mo-cra-tie, ha-be-as cor-pus, ..."

  

Je viens de voir le documentaire "Un taxi pour l'enfer" diffusé par Arte.

Si  vous en avez l'occasion, regardez et faites regarder ce documentaire.

Présentation par Arte :

"De Bagram à la prison d'Abou Ghraib en Irak, puis à Guantanamo, le réalisateur démontre que les mauvais traitements et les humiliations infligés aux détenus n'étaient pas le fait de "quelques pommes pourries"
 
 
selon l'expression du ministre de la Défense d'alors, Donald Rumsfeld. Divisé en de nombreux chapitres, Un taxi pour l'enfer quadrille implacablement le sujet, partant des images chocs prises à Abou Ghraib par les tortionnaires eux-mêmes pour détailler les sévices mis au point par la CIA lors de certains interrogratoires, dont le "waterboarding" (asphyxie par l'eau), pratiqué pour extorquer des aveux aux suspects dans la prison de Guantanamo. Des faits que le gouvernement du président Bush a aggravé en cherchant à justifier l'usage de la torture selon les circonstances, puis en remettant en cause la convention de Genève sur le traitement des prisonniers de guerre, que le chef de l'État lui-même a qualifié de "vague" et "sujette à interprétation". Cette enquête d'un citoyen en colère jette un voile sombre sur un État qui, plus que jamais, prétend défendre la démocratie dans le monde."

Multidiffusion le 17 octobre à 3.00 et le 27 à 3.00

 

Il faudrait aussi le faire voir à tous ceux qui croient encore

1) que la torture sert à quelque chose, (le très droitier John Mc cain en est pourtant la preuve, vivante, du contraire!)

2) qu'elle n'est pas contraire aux valeurs que nous, pays d'occident, prétendons être les dépositaires, voire même les propagateurs sur cette terre.

Cela vaut pour les étatsuniens aujourd'hui, comme cela valait pour les français pendant la guerre d'Algérie.

Il faudrait ainsi revoir le documentaire sur "Les escadrons de la mort - l'école française" avec les explications du général Aussaresses sur les techniques d'interrogatoire utilisées par l'armée française pendant la guerre d'Algérie et exportées en Amérique du Sud (via les Etats Unis)  pour la lutte "anti-subversion" des années 60-70-80.

Au début de la guerre d'Irak, certains étatsuniens s'étaient vanté d'avoir visionné "La bataille d'Alger" pour nous signifier qu'ils aaient l'intenton d'avoir la même efficacité que les paras français.

Mais personne ne les a prévenu que la France avait perdu cette guerre.

Too bad.

Surtout pour les victimes de sévices à Guantanamo ... et dans toutes les succursalles de la torture que la CIA a dissémniné dans le monde complice.

Tout ça, rappelons-le, au nom de valeurs bafouées par l'utilisation même de ces "techniques" d'interrogatoire.

 

Zgur 

 

A lire aussi :

"Dommages collatéraux : La face obscure de la "guerre contre le terrorisme"
de Seymour M. Hersh

medium_hersh_face_cachée_.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu