Avertir le modérateur

30/05/2014

Pourquoi le FN ? Un début de reponse par la littérature et le polar

J'ai lu ce bouquin, "Le Bloc", de Jérôme Leroy il y a quelques mois, et cela fait quelques mois que je voulais faire un billet avec cet extrait. Le moment est venu, non ?

le-bloc-jerome-leroy.jpg

Extrait :

"Tu reviens au souvenir de la maquilleuse beurette. C'était quoi, en 92, 93 ? Tiens, les grandes années du Fou Français, l'hebdo de François Erwan Combourg. Peur et haine, donc. Ce genre de mélange mortifère qui est le prélude aux carnages. Comme celui à bas bruit, qui se déroule, en ce moment même, un peu partout en France.

Tu voyais aussi à l'époque la même chose, les mêmes sentiments, quand tu accompagnais Agnès ou un autre candidat du Bloc en campagne, dans le regard des petits Blancs paniqués qui formaient le socle dur de votre électorat. Que ce soit dans les salles municipales de banlieue, avec à l'extérieur des bandes de cailleras et des associations antifascistes qui manifestaient contre votre venue. Ou dans les réunions électorales sous les préaux de villages de l'Est, qui n'avaient jamais vu un Arabe ni un Turc de leur vie mais qui vous filaient trente ou quarante pour cent des voix à chaque élection parce que, c'est bien connu, on déteste encore plus et on est encore plus angoissé par ce qu'on ne connait pas mais que l'on croit connaître.

Il avaient tous peur, les Français, de toute manière : la beurette maquilleuse avait peur, les petits Blancs avaient peur, les cadres délocalisables avaient peur, les mômes de cités avaient peur, les flics avaient peur. Les profs des collèges de ZEP, les toubibs en visite dans les HLM déglinguées , les retraités pavillonnaires, les ados blancs des zones rurbanisées avaient peur.

Les Chinois avaient peur des Arabes, les Arabes avaient peur des Noirs, Les Noirs des Turcs, les Turcs des Roms. Tous avaient peur, tous avaient la haine. Et d'abord la peur et la haine les uns des autres.

Ça ne s'est pas calmé depuis, c'est le moins que l'on puisse dire, et c'est même pour ça que tu risques de te retrouver secrétaire d'Etat la semaine prochaine.

L'explosion a eu lieu.

C'est étrange mais, à part le pouvoir qui panique, on dirait presque qu'il y a un soulagement suicidaire dans le pays. L'abcès est enfin crevé. Haïssez vous les uns les autres. Craignez-vous les uns les autres.

Contrairement à ce qu'a voulu faire croire la volaille médiatique - elle s'est calmée depuis quelques semaines, elle ne sait plus trop de quoi ses lendemains vont être faits si vous avez vos dix ministères, comme le laisse entendre la rumeur que vous démentez de plus en plus mollement - ce n'est pas vous le Bloc Patriotique, qui l'avez créée cette peur.

Que vous l'ayez entretenu cet affolement haineux, c'est une chose, mais d'autres avaient déjà bien sapé les fondations de la maison, quand vous avez décidé de la prendre. Quand le Chef s'était dit, de retour en France après avoir joué au mercenaire un peu partout en Afrique : c'est bon, le fruit est mur. Depuis toutes les vieilles solidarités avaient été méthodiquement détruites. La société était devenu une jungle. Vous vous êtes contentés de ramasser la mise."

 Le Bloc (pp. 17-18 ed. Folio)
(
Les passages en gras l'ont été par moi)


Un excellent roman à clefs (faciles à deviner) qui brasse toute l'histoire récente de l'extrême droite en France, et la met en perspective jusqu'à la prise de pouvoir*.

Un début de réponse, un bout de réponse sur pourquoi le FN est maintenant à 25% (et parfois plus haut dans certains coins) de l’électorat qui vote. Ce qui est effrayant même ramené aux 10% sur le nombre  d'inscrits, car il suffit de peu (et de beaucoup d'abstentionnistes) pour provoquer des situations devenant vite incontrôlables.

Une version romancée de ce que nous prédit Bernard Stiegler dans l'Express de cette semaine : "Le Front national sera majoritaire".

Mais rien n'est jamais sûr.

Jamais.

Encore faudra-t-il que l'on sorte de la nasse.

"le modèle fordiste et keynésien, qui consistait à redistribuer les gains de productivité pour distribuer du pouvoir d'achat et "faire tourner" la machine consumériste, est définitivement mort."

B. Stiegler

Or, "Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre"( Albert Einstein) et ces cons sont encore et plus que jamais au pouvoir, ou veulent y accéder by all means necessary !

Il y a du boulot.

Pour les dégager, d'abord.

Et ne pas voir le FN y faire son nid de coucou.

Pas si simple.

"J'aimerais que cette soirée de merde soit aussi la fin de l'antifascisme en peau de zob. Ce soir,  la France n'est pas menacée par les fachos. Elle est menacée par le capitalisme aux abois, en crise systémique. Ce ne sont pas des SS imaginaires qu'il faut défoncer, c'est le patronat. Marine Le Pen, ce n'est pas le masque de Hitler, juste celui de Gattaz.  Et en 2014, c'est bien plus inquiétant."

Jérôme Leroy, Réformer en profondeur dans ton cul
dimanche 25 mai 2014


Ne pas se tromper d'ennemi, du vrai ennemi !

Pas si simple

Arf !


Zgur_



A lire chez Rue89 en 2011 «Le Bloc», un polar qui se risque dans la peau de fascistes

Lire aussi ben sûr le blog de Jérôme Leroy Feu sur le quartier Général

 

 

 

 

17/05/2014

Lectures du week end

Razzia chez le marchand de journaux (cliquez sur les images pour suivre les liens) :

FAKIR-65.jpg

CQFD-122.jpg

monde-diplo-mai2014.jpg

sine-mensuel-31.jpg

Article11-16.gif

Quelques heures de  lecture et d'énervements assurés !

Arf !

Zgur_

17/03/2014

Allo Papa Tango Charlie en Malaisie

Pour l'instant, mystère et boule de gomme sur la disparition du vol MH370 :

777pourOù.jpg

Mais où est Charlie ? Regardez bien :

wheresjason-1280x800.jpg

Étonnante actualité de cette chanson : Allo Papa Tango Charlie (de Mort Schuman, ici version Baz Baz) :

 Allô Papa Tango Charlie
Allô Papa Tango Charlie
Répondez nous vous cherchons


Pour en savoir plus, lisez le blog de William Reymond (qui, sans le savoir m'a donné l'idée de ce "billet", merci à lui).

Arf !

Zgur_

 

 

 

 

MUNICIPALES ? EUROPEENNES ? NE NOUS TROMPONS PAS D’ÉLECTION !

Publié le  16.03.2014 MAJ le 17.03.2014

politique,elections,election municipales,election europeenne,scrutin,abstention,vote,vote blanc

Dans une semaine, les médias seront pleins d'"experts" et d'analyses plus ou moins foireuses, sodomisant les diptères à coups de pourcentages à deux décimales et d'autres approximations statistiques et méthodologiques.

De nombreuses pleureuses, modèle crocodile caïment faux-cul, viendront l'arme à mort-moi-l'oeil chouiner sur les plateaux télés, dans les studios radios et étaleront dans les colonnes des journaux et des blogs des éditos lacrymos sur la désaffection des français pour la chose politique et la montée des partis "populistes", salissant ainsi encore ce beau mot et y mélangeant une fois de plus tout et son contraire.

Ces experts en rien mais conseilleurs en tout (surtout ce qui ne leur coûte rien à eux) jugeront au trébuchet de pourcentages sans contexte les montées ou chutes des votes pour quelques caciques depuis trop longtemps dans la vie politique, négligeant au passage de nous mentionner que les écarts ne sont QUE de quelques centaines ou dizaines de voix.

Les hommes et femmes politiques de partis viendront tous et toutes parader et clamer que "Oui c'est une grande victoire pour notre parti" ou que "Non, ce n'est pas la défaite annoncée" et que "Non, Rien n'est joué ! Nous allons discuter avec nos alliés de demain" (hier vomis comme la peste ou le choléra).

Certains commentateurs qui ne représentent qu'eux mêmes et ayant prôné l'abstention jugeront doctement que TOUS les abstentionnistes les soutiennent sur les raisons de leur refus de vote. Foutage de gueule habituel et raison cachée de leur appel à l'abstention (plutôt qu'au vote blanc).

 

politique,elections,election municipales,election europeenne,scrutin,abstention,vote,vote blanc


Alors ?

Alors, ne nous trompons-pas d'élection !

Dimanche prochain, ce ne sont QUE des élections municipales !

Le premier tour sur DEUX tours !

Au scrutin majoritaire.

Certains veulent en faire un scrutin de portée nationale, y cherchant une sanction (de droite ou de gauche) contre le gouvernement. D'autres, au PS, un accord sur sa politique depuis l'élection de François Hollande à l'Elysée).

Mais dans quasiment toutes les 36000 et quelques communes de France, les électeurs qui se déplaceront, le feront AVANT TOUT pour élire leur maire et son équipe, PAS pour voter pour tel ou tel parti.

Donc, dans chaque commune la situation est particulière.

Au premier tour ET au deuxième tour.

Et dans un grand nombre de petite communes, il n'y a qu'une liste.

Alors ...

En ce qui me concerne, je voterai dès le premier tour pour mon maire, PS (quoi que je pense par ailleurs de la politique du PS au niveau national).

Parce que d'abord c'est un bon maire (amha). Je l'ai vu a l'oeuvre.

Surtout parce que je ne veux surtout PAS du retour de l'ancienne équipe ni du maire  sarkozyste que le maire actuel a dégagé lors de la dernière élection) qui ont la bave de la revanche ou la vengeance aux lèvres (et que j'avais vus à l'oeuvre pendant leur mandat).

Si mon maire avait été un connard fini, je ne voterais pas pour lui. Mais pour une autre liste au premier tour.

Et si au deuxième tour aucune liste ne me convenait, je voterais Blanc ou Nul (un joli bulletin "Connards"), c'est TOUJOURS mieux que de s'abstenir, même dans le système actuel.

Donc dimanche prochain ...

NE NOUS TROMPONS PAS D’ÉLECTION !

NI DE TOUR DE SCRUTIN !

NON A L'ABSTENTION !

ABSTENTION PIEGE A CONS ! (suivre le lien)

 

politique,elections,election municipales,election europeenne,scrutin,abstention,vote,vote blanc

Et rendez-vous aux élections européennes* !

Le 25 mai.

A UN SEUL TOUR !

Et quasiment à la proportionnelle.

Arf !

Zgur_


* Pour lesquelles je vous propose de lire "Ils sont gentils", chez Babodages, qui résume aussi très bien ma position

 

21/02/2014

Il y a 70 ans Manouchian et son armée

affiche-rouge.jpg

21 février 1944

21 février 2014

70 ans.

Il y a 70 ans, Missak (dit Michel) Manouchian (en arménien : Միսաք Մանուշյան), né le 1er septembre 1906 à Adıyaman dans l'Empire ottoman est fusillé à 37 ans avec ses amis, au fort du Mont-Valérien.

Ent tout, vingt-deux membre des FTP-MOI, Francs-Tireurs et Partisans - Main d'Oeuvre Immigrée


Morts pour la France.

Morts pour une certaine idée de la France.

Surement pas celle des connards nés quelque part par hasard et qui se disent de souche, comme si cela devait leur conférer une supériorité quelconque, d'être de souche comme les champignons.

Plutôt la France de ces étrangers, ces métèques (ou pas), qui, comme Blaise Cendrars, né Sauser en Suisse, Georges Moustaki, né Mustacchi en Égypte et tant d'autres, ont CHOISI ce pays pour y vivre, pour le défendre ou pour y contribuer à l'art et à la culture. (Cette France, heureusement, de la majorité des français, enfin, j'ose l’espérer encore et toujours).

 L'Affiche Rouge (ou l'effet Streisand avant l'effet Streisand)

 

Vous n'avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L'affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant

 

Et vous pouvez aussi lire et faire lire la dernière Lettre à Mélinée

Bonheur à ceux qui vont nous survivre et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain

 

Que faisons nous - et que font nos "dirigeants" - aujourd'hui pour être dignes de ces sacrifices ?

J'ai plutôt peur de la réponse.

Arf !

Zgur_

 

Plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Missak_Manouchian

Bande annonce du film de Robert Guédiguian "L'Armée du crime"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge

28/01/2014

Quand la NSA change de logo ...

Les révélations d'Edward Snowden n'ont pas fini de nous étonner.

Ainsi on apprend aujourd'hui que l'Agence états-unienne espionne jusqu'aux joueurs de "Angry Birds", l'appli jeu 

La NSA et son homologue britannique espionnent les utilisateurs de mobiles grâce aux applications comme le célèbre jeu Angry Birds, révèlent de nouveaux documents transmis par Edward Snowden.

Les oiseaux en colère ne peuvent rien contre l'aigle de la NSA. Le New York Times, le Guardian et le Pro Publica ont révélé lundi que la NSA et son équivalent britannique, le GCHQ, récoltaient les données provenant d'applications mobiles comme Angry Birds. Ils obtiennent des informations personnelles sur les utilisateurs comme leur âge et leur sexe. Ces manœuvres d'espionnage ont touché un nombre indéterminé d'utilisateurs et sont en cours depuis 2007, selon le New York Times. La révélation provient de documents dévoilés par l'ancien employé de la NSA, Edward Snowden, en juin 2013.

Source Le Figaro

Donc, voici le nouveau logo de la NSA : 

politique,nsa,snowden,angry bird,logo,ecoutes


J'espère qu'ils ont de l'humour.

Bon ...

Ben, je crois que je vais prendre mon billet pour Mockba !

Arf !

Zgur_


Addendum 28.01.2014 15h00 : je ne suis pas le seul à avoir cette idée (cliquez sur les images pour aller lire l'article correspondant) :

 

politique,nsa,snowden,angry bird,logo,ecoutes

 

politique,nsa,snowden,angry bird,logo,ecoutes

Il doit y en avoir d'autres. L'idée est facile à avoir, quand mème ;0)

Va y avoir du monde à Moscou !




25/01/2014

Un peu de beauté et d'intelligence cinématographique dans ce monde de merde et de sang (7) : L'année de tous les dangers

Note du 19.04.2009 - Màj le 25.01.2014 (remis la Bande Annonce)

politique,culture,cinema,peter weir,mel gibson,sigourney weaver,l'année de tous les dangers,1982

L'année de tous les dangers (The year of living dangerously), un film de Peter Weir (1982) avec Mel Gibson, Sigourney Weaver et Linda Hunt, est un de mes films favoris.

Je n'ai pu en trouveur qu'un bande annonce en anglais :


 

Ce film, d'une très grande beauté plastique - et pas seulement à cause de Mel & Sigourney tout jeunes - raconte l'histoire d'un journaliste australien et d'une diplomate britannique dans l'Indonésie de Soekarno, juste avant la répression anti-communistes en 1965.

Cette répression oubliée fit, rappelons-le aux lecteurs exclusifs du livre noir du communisme hémiplégiques de l'indignation vertueuse, entre 500 000 et 1 millions de morts !

Lire : Indonésie 1965 : un massacre oublié par Jean-Louis Margolin, in Revue internationale de politique comparée (2001)

Une preuve de plus que si “Les révolutions ont toujours été violentes. Elles ont en général échouées, non du fait de la violence — qui a pris souvent une ampleur disproportionnée avec les buts révolutionnaires initiaux — mais parce que la violence de la « contre-révolution » a été bien supérieure.” (JL Roche)

 

Et un très beau film qui parle de responsabilité personnelle et professionnelle, d'engagement, de politique ... et d'amour.

politique,culture,cinema,peter weir,mel gibson,sigourney weaver,l'année de tous les dangers,1982

Beauté et intelligence.

Tout un programme.

Essayez-donc.

Paz y salud !

Zgur

 

 

lire aussi le précédent Un peu de beauté (perdue) dans ce monde de merde (6) : Indiens par Edward S. Curtis & Talking Heads

 

09/01/2014

Non, méfiez-vous, ce ne sont pas les "charges" qu'ils veulent baisser, mais les salaires

politique,economie,salaire,cotisation,charges,conférence gestculée

Pendant que Dieudonné, Valls et les autres cons amusent la galerie et font diversion à coup de quenelles et de décisions politico/judiciaires mal ficelées et inefficaces, la propagande anti cotisations sociales continue plus que jamais de battre son plein dans les médias et sans doute dans les arrières-boutiques de notre république vermoulue (cf le Sénat protecteur de #Dassault).

D'exigences répétées depuis plus de 30 ans par le Medef au "choc de compétitivité" et au pacte de "responsabilité" promis par notre président PS social-libéral enfin sorti du placard (non, il n'a pas changé, il a juste avoué), réduire les "charges sociales" semblent être, selon la petite musique lancinante de la propagande au quotidien de la LQR, la panacée pour retrouver la compétitivité des entreprises d'aujourd'hui (et des emplois de demain parait-il*). 

Certains pourraient y croire, et surtout croire que cela leur donnera de meilleurs salaire, plus de pouvoir d'achat une vie meilleure et du boulot.

Mais c'est là une grosse erreur. La première étant d'ailleurs de parler de charges (un poids), la où il s'agit de cotisations (un flux).

Il ne s'agit pas de charges dont on parle dans un salaire, mais de cotisations.

Le salaire TOTAL, c'est salaire net + cotisations salarié + cotisation employeur.

La TOTALITÉ.

Dans un monde libéral pur et parfait qui voudrait se libérer de toute forme de "collectivisme" (comme je l'entends parfois à ce sujet), le patron devrait vous donner TOUT votre salaire total et à vous de vous démerder pour vous assurer (pour la santé, contre le chômage, pour votre retraite, etc.) auprès d'organisme par vous choisis (en théorie).

On voit bien comme ça, que les cotisations sociales ne sont QUE du salaire différé, pour le cas où on serait malade, au chômage ou à la retraite. Avec un soupçon (+ ou - gros) de redistribution des salaires les plus élevés vers ceux les moins élevés.

Voilà, en gros.

Alors baisser les "charges" c'est quoi POUR EUX ?

C'est avant tout supprimer les cotisations patronales et les remplacer par ?

...

rien !

ou par un truc qui disparaitra bien vite. Car tellement mal foutu que beaucoup voudront sa disparition.

Tout ça est particulièrement bien expliqué dans la video suivante

"Savoir lire la fiche de paye"


 

Un excellent extrait d'une excellente conférence gesticulée de la SCOP LE PAVE que j'ai découvertes au printemps. Elles sont toutes passionnantes, faites circuler, et faites les bosser.

Voir là : http://www.scoplepave.org/conferences-gesticulees **

Je vous fais aussi remarquer qu'on n'entend jamais le MEDEF et ses amis mettre en cause les taux de rendement du capital (ROE à 15 ou 20% par an !) alors que les taux d'emprunt sont historiquement bas ainsi que l'inflation.

Bien.

Je vous laisse réfléchir là-dessus (comme dit Gustave Parking).

Arf !

Zgur_

 

 

* mais aujourd'hui étant le demain d'hier, je ne vous pas venir les emplois du demain de la compétitivité retrouvée d'hier

** A voir aussi : l'explication sur les réformes des retraites par les mêmes.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu