Avertir le modérateur

15/03/2007

Hommage à Lucie Aubrac et au CNR

medium_couv_cnr.2.gif
    
Résister c’est créer !
 

 APPEL DU CONSEIL NATIONAL

DE LA RÉSISTANCE

      Créer c’est résister !
 
appel à la commémoration
du 60e anniversaire du Programme du Conseil National de la Résistance
adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944,
 
8 mars 2004
 
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple,
l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion
du peuple, le plus sacré des droits
et le plus indispensable des devoirs."*
 

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre(1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :

Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15mars1944: Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques", droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’ Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance " pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ".

Signataires :

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.


* Article 35, Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 24 juin 1793 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

 

Vous pouvez voir et entendre les figures historiques de la Résistance Lise London, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Philippe Dechartre, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Georges Séguy, Maurice Voutey. lire ce texte à l'adresse suivante : www.alternatives-images.net/

 

Ce texte n'a rien perdu de son actualité (le graissage de certains passages est de moi).

Qu'en pense aujourd'hui Simone Veil, qui soutient le candidat sans doute le plus acharné à détruire ce qui reste du programme du CNR ?

Mystère et boule de gomme.

Et pour Lucie Aubrac, je pense comme Corinne qui a écrit sur le DEL :

"Lucie Aubrac aura été exemplaire jusqu'au bout.

 Elle a laissé Papon mourir avant elle.

Respect. 

 

Zgur 

 

on peut lire le programme complet du Conseil National de la Résistance ICI

Merci à Olivier B. pour l'idée

Quand Sarkozy inspire vraiment les musiciens...

medium_jukeboxé.2.jpgA la demande génrérale (de moi-même mais aussi d'un commentateur du DEL de Guy Birenbaum), voici un choix de chansons inspirées par Sarko, généralement anti-Sarko, d'ailleurs.

Il faut bien avouer que les tentatives de chansons pro-Sarko sont plutôt lamentables (et les pro-Ségo pas terribles non plus).

Amusez-vous bien ;0)

 

  

Le Sarko Skanking, un de mes préférés :

 

Torapamavoa Nicolas, ça c'est sûr, t'auras pas la mienne!

 

Le déjà classique reggae "Un hongrois chez les Gaulois" de Zedess

 

 

Les tripatouillages electro de Polemix et la Voix- Off

 

 

Finalement, je crois que je vais voter pour le Président BLING BLING!! 

  

Si vous en connaissez d'autres qui sont biens, faites m'en profiter.

Merci

 

Zgur  

12/03/2007

Chirac est mort, ou quoi?

medium_E-pougeau-couronne-salope-b.jpg

 

A entendre les télés et radios ce matin, on pourrait croire que Jacques Chirac est mort subitement hier soir. Les journalistes ont ressorti les "viandes froides" préparées de longue date. On se demande ce qu'ils pourront écrire si jamais Chirac meurt dans les tous prochains mois, voire les prochains jours.

Non, non, ce n'est pas un scoop, juste une éventualité.

M'enfin, il n'avait pas la grande forme hier ou alors il a déjà recasé son maquilleur habituel dans un poste au conseil d'état du Bélize ;0).

Justement, gloser sans retenue sur la fin (?) de la carrière politique de Chirac et de son bilan avant même qu'il soit effectivement parti et que l'on connaisse son (ou sa) successeur  permet d'éviter de parler de ce scandale démocratique des nominations à tout va des anciens affidés du pouvoir en partance. La liste est longue et ne se place pas vraiment sous le signe de la compétence (Fiston Dominati pressenti futur ambassadeur,  Mwaaarfff très jaune).

En fait, Villepin avait raison, il y a quelques mois,  de traiter les journalistes de "moules sur le rocher". Il n'y avait pas de quoi protester, enfin pour une très grande partie d'entre eux.

Quand les journalistes seront moins nombreux le mercredi sur le perron de l'Elysée à chasser la petite phrase à la con qu'en séance nocturne de l'Assemblée nationale lorsque nos députés (si peu représentatifs) passent en catimini des amendements techniques mais dangereux pour nos libertés ou nos institutions, on pourra en reparler.

Bon, aujourd'hui, ils ont en train de clouer le cerceuil de Chirac. On ne peut pas être partout.

 

Zgur

 

La couronne en illustration est une oeuvre d'Eric Pougeau 

 

Addendum du 13 mars : Je vous conseille d'aller lire Chirac : épitaphe pour un traître  d'Olivier Bonnet.

24/02/2007

Enfin un intellectuel qui ne vote pas Sarkozy!

medium_guyroux.jpgIl était plus que temps.

Devant la vague de désaffections de gauche  qui telle un tsunami droitier défèrle en direction du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, rue d'Enghien, la nouvelle a fait l'effet d'un rond dans l'eau.

Le grand Schtroumpf radin Guy Roux  dement formellement dans le sac à pubs gratuit "Sport" tout soutien au lider minimo de l'UMP:

"Deux entraineurs que j'aime beaucoup en sont venu aux mains ou presque, dépassant leur obligation de réserve. A ce propos, et là ça me touche personnellement, on a pu dire ou écrire que j'allais soutenir Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Je le démens formellement. Mon rôle de consultant à Sport ou dans d'autres médias, m'imposes une obligation de réserve à laquelle je ne dérogerai pas." 

 

En voilà un qui sait choisir ses modèles de probité et de réserve chez Franz-Olivier Giesbert, par exemple, dont le blog naissant est ... comment dire? .... hilarant, bien malgré lui.

Oui, Guy Roux a su résister à la tentation duhamelienne du dévoilement électoralo-personel et au Gluskmanisme le plus atlantiste.

La République - et le football français - sont sauvés, pour un temps.

Ouf!

;0D 

 

Mais ... Delenda est Sarko!

Quand même et toujours!

 

Zgur

18/02/2007

Enfin la dernière paponade (ou presque)!

medium_vichy_auschwitz.2.jpgEnfin! 

Je ne pourrai plus dire avec acrimonie "Et Papon est encore vivant!".

Savoir que Maurice Papon continuait à couler une vieillesse tranquille  m'était insupportable et toujours plus pénible chaque fois que disparaissait quelqu'un que j'amais bien ou dont la vie avait été bien plus estimable que celle ce cette crapule.

Les dernières fois que cela me vint à l'esprit furent au moment du décès de Jean François Deniau et  lors de la mort de l'Abbé Pierre.

La grâce médicale dont il avait bénéficié était une honte (de plus) sur la justice française et toute les explications qui ont été données depuis ne font que rajouter à cette honte. D'ailleur, a Ligue des Droits de l'Homme (LDH) a dénoncé

"la "priorité" donnée à un "complice de la Shoah", dans la libération de détenus malades, sur d'autres détenus qui n'ont "pas bénéficié de la même humanité que le pourvoyeur d'Auschwitz". La LDH précise "qu'au jour de la libération de Papon il restait dans les prisons 2 nonagénaires, 39 octogénaires et 369 septuagénaires, qui n'ont pas bénéficié de la même humanité que le pourvoyeur d'Auschwitz". (Le Monde)

Il avait organisé son insolvabilité de façon à éviter tout paiement sur son argent personnel des indemnisations décidées par la justice envers ses victimes. Et la propriété du "pavillon" de Gretz-Arminvillers où Papon a fini sa vie avait été  opportunément transférée à son fils ou quelqu'un de la famille. C'est donc l'Etat (et nous pauvres contribualbes) qui avons réglé la note. Ecoeurant.

Ecoeurant aussi comme l'attitude de l'entourage et de l'avocat de Papon qui n'ont eu de cesse de vouloir réhabiliter ce condamné et d'utiliser toutes les ficeles possibles. Dire ainsi que sa libération anticipée pour raison médicale était un pas vers la reconnaissance de son "innocence". 

Répugnant comme cette affirmation de vouloir enterrer celui qui n'a plus le droit de la porter, avec sa croix de commandeur de la Légion d'Honneur. J'espère que Chirac fera son travail de Grand Chancelier et interdira cette ignominie.

Lors de la mort de Pinochet début janvier, je me promettais d'aller cracher sur la tombe de quelques crapules.

Bonne nouvelle, c'est pour bientôt.

 

Zgur 

 

Mise à jour du 24.02.2007 : Papon a finalement été enterré AVEC son colifichet sans plus de valeur. Pour info, il composte au cimetière de Gretz-Armainvilliers (RER à Tournan). 

13/02/2007

Minority Report, c'est déjà demain!

medium_minority_report.jpgMinority Report est un film de Steven Spielberg d'après Philip K. Dick qui nous emmenne dans un futur proche, vraiment très proche. Dans l'histoire, les policiers arrêtent les criminels avant même qu'ils n'aient commis leur crime, au prix cependant de quelques arrangements avec les droits de l'homme et les libertés publiques. Mais le film est interessant aussi sur ce qu'il nous montre de probable dans la vie courante des humains dans un très proche futur.

Ainsi on voit le policier interprété par Tom cruise être accueilli partout où il passe, dans les magasins et autres endroits par par des messages publicitaires  extrêmement presonnalisés. Ceci existe déjà sur Internet avec les cookies (et les fichiers de données personnelles qui vont avec)  qui nous font accueillir chez Amazon, Ebay où d'autres sites par nos noms, prénoms et surtout numéro de carte bancaire.

Quant à la méthode de recherche de fichier sur ordinateur que l'on voit dans le film, et bien c'est déjà pour demain matin. Il n'y a qu'à voir cette vidéo de démonstration d'Apple:

 

 

C'est à la fois fascinant et terrifiant.

Si comme pour le couteau, ce n'est pas l'ustentile qui fait le crime, dans le cas de Minority Report et de ce que cela nous annonce, les vendeurs de données personnelles -- alliés aux tenants du contrôle social le plus strict -- sont de vrais pousse au crime.

J'y reviendrai.

Mais, l'écran tactile d'Apple, WOW! C'est autre chose que Vista, hein?

 

Zgur 

 

Merci à zataz.com pour l'info 

 

Mise à jour du 17.02.2007 : Amusant! Le même rapprochement avec Minority Report est fait sur le blog mediacafé, mais avec un autre modèle d'écran tactile. Le film de démonstration qui y est présenté est tout aussi bluffant que celui ci-dessus. Allez-y voir. C'est là:  Touch screen ou quand la réalité est en train de dépasser la fiction

11/02/2007

Rien de nouveau sous le soleil, M. Mitraillette arrose pour être élu.

medium_fbconcertoflute.jpgTiens donc, pour Eric Le Boucher, Nicolas Sarkozy (alias M. Mitraillette) ne pisse pas droit et en met plein à coté à force de vouloir arroser tout le monde dans ses promesses électorales. (source http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-865974,0.html ). Sans doute pas assez libéral  pour ses commanditaires!

Le fait qu'Henri Guaino soit désormais le seul auteur des discours de Sarkozy n'est sans doute pas étranger à cet arrosage de promesses tous azimuths .

Mais que M. Le Boucher se rassure,

Si Nicolas sarkozy est élu, il s'empressera d'oublier ses promesses,.

Comme son mentor Chirac avait oublié les siennes du jour au lendemain.

Souvenez-vous que Chirac, après avoir conchié les élites et les énarques pendant la campagne électorale des pommes et de la fracture sociale en 1995, n'a pris que des énarques (sauf un ) dans son cabinet à peine élu président (la première fois).  Et qu'il a vite oublié les inspirations que lui avait fournies Emmanuel Todd [et Henri Guaino!] (Fracture sociale,...) et qui ont sans doute permis à Chirac de ringardiser Balladur et son équipe et de gagner sur le fil.

Alors, Sarkozy aura beau agiter ses petits bras en brâmant Jaurès, Blum, et tutti quanti, il apparait clair que s'il était élu, sa première  action sera de s'aligner sur les positions du MEDEF notamment sur le Code du travail, à réformer d'urgence.

 

medium_sarkozynouveaucodedutravi9.2.png

 

Et ce ne sera que le début.

De nos emmerdements.

Delenda est Sarko. 

 

Zgur

 

 

Frédric Brown est un de mes auteurs préférés. Il a écrit des policiers et de la science fiction.

Le code du travail rénové par le Medef a été trouvé sur Sarkostique

09/02/2007

Le Monde, roi du grand écart.

 

medium_gdecart.gif

 

 

medium_1999_Augustin_roi_du_Kung_fu.jpgHier soir, France 4 (re)diffusait ce film charmant que j'aime beaucoup "Augustin, roi du Kung Fu". Et ce matin,à la lecture de l'article de 20 minutes "Tous pour Charlie, la presse oublie ses doutes", il m'est de nouveau apparu évident que Le Monde est depuis longtemps le roi du grand écart.

Petits rappels hélas non exhaustifs :

Serge Faubert rappelait déjà que Le Monde s'était illustré dans l'annonce de scoops déjà parus dans d'autre journaux , en l'occurence L'événment du jeudi, mais c'est aussi souvent arrivé à des informations sorties dans le Canard Enchaîné ou Marianne (le-monde-me-donne-de-l-urticaire.html). Et même si Le Monde n'est pas le seul à faire cela, Le Monde se targue, lui, d'être une autorité en matière de déontologie journalistique (MWAAARFFF!! NDLR ;0)) et ne se prive pas de faire la moraline à ses confrères à la moindre occasion.

On peut aussi utilement rappeler l'attitude "exemplaire" du Monde lors du scandale du sang contaminé ou le mélange des genres a contaminé le jugement des journalistes : Frank Nouchi a traité ce sujet au Monde, avec Jean-Yves Nau en tapant sur le travail exemplaire d'Anne Marie Casterêt (à L'Evénement du jeudi),mais en oubliant de mentionner le lien financier unissant Nau et le docteur Garetta (http://www.acrimed.org/article758.html).

Et que dire du comportement fielleux du Monde envers Denis Robert lors de la sortie de son premier bouquin sur Clearstream, "Révélation$"? A ce sujet, je vous conseille vivement de lire le premier chapitre de "La boite noire" le seond livre de Denis Robert consacré à Clearstream. C'est éclairant.

Rappelons aussi le comportement totalement non journalistique du Monde face au livre de Péan et Cohen 'La face cachée du monde" où le journal mis en cause n'a jamais répondu sur le fond mais c'est contenté de hurler à la cabale et au complot.  

Tout cela m'est remonté la mémoire comme une remontée d'égouts (dégoût!) à la lecture dans l'article de 20 minutes de la justification de Laurent Greilsamer sur les hésitations du Monde l'an dernier sur la questions des caricatures de Mahomet :

"Oubliées les hésitations? Contacté hier, Laurent Greilsamer, chroniqueur au Monde, reconnaît que «le climat a changé en un an».«J’étais partisan de la prudence, se souvientil. Je plaidais pour qu’on ne publie les dessins qu’à des fins d’information et d’explication, sans provocation. Mais aujourd’hui, je suis solidaire avec Charlie. Et je ne vois rien de contradictoire à cela !"

Greilsamer devrait faire de la gymnatique tant sa souplesse de tortillage du cul est grande!

medium_silhouette_grand_ecart.jpg

 

Par ailleurs, on apprend sur la même page que  "Malgré leur nouvelle formule",  Le Monde a perdu 6% de ses ventes au numéro en 2006 par rapport à 2007. La Pravda sarkozyste de révérence?

N'y aurait-il pas un rapport de cause à effet?

Qui vont-ils essayer de racheter maintenant avec l'aide de leurs banquiers pour essayer de se renflouer?

Ils feraient mieux de faire un journal, un vrai.

Sic transit Le Monde...

Flushhh ....

 

Zgur  

 

En savoir plus : 

"Le Monde" sa vie, son oeuvre, chez Acrimed 

Fiche d'"Augustin roi du Kung Fu" sur Cinemotion.com

Le grand écart en haut est celui de  Raphael Schmitz

Le grand écart en bas  est un bronze du Burkina Faso trouvé sur le site www.artisanat-africain.com

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu