Avertir le modérateur

07/01/2010

Les larmes de crocodiles de la Sarkozie pour Philippe Seguin

seguin.jpg

Je sais bien que selon la  célèbre formule "Nous sommes toujours plus grand mort que vivant".

Mais il est vraiment insuportable de voir l'indécence des hommages à Philippe Seguin par la plupart des gens de la sarkozie (1).

Car Séguin, tout homme de droite qu'il fut, représentait tout l'opposé de ce nous montre et démontre la politique sarkoziste. Et il n'en était pas le moindre des contre-pouvoir, à son poste à la Cours des Comptes.

Car comme le disais Autheuil ce matin :

"C'est à mon avis le dernier à avoir été capable d'être à la fois un homme de convictions fortes et en même temps un rassembleur, capable d'être autre chose qu'un leader de chapelle."

Des convictions ? Cékoiça ?

Et quand j'entends les sarkozistes glorifier le gaulliste défunt avec des trémollos dans la voix, j'enrage et je rigole tellement ils sont grotesques. Il y a bien longtemps que le gaullisme a disparu dans ce qu'il avait de bien ("une certaine idée de la France", une indépendace - relative mais existante - vis à vis des Etats-Unis, ...) pour ne laisser subsister que ce qu'il avait de pas du tout glorieux (l'affairisme, le gaullisme immobilier, la françafric, ...).

Par ailleurs, Philippe Séguin était un démocrate qui a montré qu'il respectait les droits de l'oppostion. Tout le contraire du pouvoir actuel qui ne cesse de vouloir l'anihilier et la faire taire par tous les moyens en sa possession (et tout en procalmant le contraire).

Et c'est hélas un poste important de la République de plus où Sarko a désormais la possibilité de nommer un affidé pour se protéger des contrôles importuns. On verra bien qui il nommera.

...

Bon, je n'oublie pas non plus le ridicule de la campagne municipale contre Delanoë à Paris si bien caricaturée par Les Guignols (mais avec des bras cassés comme Lellouche dans son équipe, ça n'aide pas). Dommage pour le combat : Fils de Tunis de gauche contre fils de Tunis de droite.

...

Bonus : l'hommage de Brave Patrie : "Déficits Publics : un mort !"

 

Enfin, j'en connais un qui ne risque pas d'être plus grand mort que vivant.

Tout petit rikiki sur ses petites échasses dans sa toute petite chapelle de courtisans apeurés.

Beurk !

A surveiller quand même de près. De très près.

Arf !

Zgur

 

 

 

(1) je ne parle pas là de Fillon.

 

05/01/2010

A propos de la pantalonnade du No No No No Sarkozy Dédé

a82f503a4c63cb1c599a0265a870f15c.jpg

Petit souvenir animé (Clic-Clic-Clic sur l'image)
fait à l'occasion de la Journée Sans Sarko du 30.11.2007

 

Je poserais bien une question :

Est ce que Sarko respecte le suffrage universel ?

Il est censé être le président de TOUS les français, mais il n’est que celui de la clique du Fouquet’s. Ses actes et décisions sont la pour en témoigner chaque jour.

De plus, alors qu’il n’en a pas le mandat, il distord les institutions de la Vème république (déjà médiocrement démocratiques et fort peu représentatives de la volonté populaire) et en modifie le fonctionnement, jusqu’au mode de scrutin, le tout au profit envisagé de son seul parti, dont il est resté le vrai chef de meute et distributeur de postes et prébendes.

Même si ça fait un peu gadget spectaculaire, le No Sarkozy Day (Jour anti Sarko serait mieux, à mon avis) n'aurait pu ne pas faire de mal de montrer à ce pouvoir que beaucoup ne peuvent le souffrir. Mais ne rêvons pas de le faire démissionner avec une manif de blogueurs.

Toutefois, démontrer la stupidité et le danger de ce pouvoir sarkozyste ploutocrate, comme l'a fait la Quadrature du web dans sa lutte contre Hadopi, aidé par des parlementaires de tous bords (surtout celui de la compétence) qui ont montré ainsi à beaucoup l'intérêt de leur travail.

Hadopi est passée, me direz-vous.

Oui, certes.

Mais qui, à part les plus obtus des umpiste et le plus âpres aux gains des rentiers de la chansonnette, peut encore dire sans rigoler que cette loi est applicable et servira la cause qu'elle est censée défendre (la protection des droits des artistes) ?

Alors les querelles pichrocolines de la blogoboule, elles me foutent finalement un peu les sphères (© Sébastien Fontenelle) !

 

 

Punchup at a Wedding (No no no no no no no no)

no x42
i dont know why you bother
nothings ever good enough for you.
(by the way) i was there and it wasnt like that.
youve come here just to start a fight
you had to piss on our parade
you had to shred our big day
you had to ruin it for all concerned
in a drunken punch-up at a wedding
yeah
hypocrite opportunist
dont infect me with your poison
a bully in a china shop
when i turn round you stay frozen to the spot
you had the pointless snide remarks
of hammerheaded sharks
the pot will call the kettle black
its a drunken punch-up at a wedding yeah
oh no no

Chanson de Radiohead, dans le très bien nommé album "Hail To The Thief ("Acclamons le Voleur")

 

Alors reprenez après moi :

Hail to the Thief !

Hail to the Thief !

Acclamons le Voleur !

et Vae victis !

 

Fallait pas les inviter !

C'est nous, le diner!

...

Et faudra bien les dégager !

Avant 2017, s'il vous plait !

Arf !

Zgur

18/12/2009

Vaccination contre la grippe A : toujours pas d'effet secondaire, nous confie la ministre Bachelot

La preuve en image :

Mwarf !

Mozinor est un génie !

Et Roselyne une grosse menteuse !

Arf !

Zgur

 

 

08/12/2009

Grippe A : un message du ministère de la santé et de l'Elysée réunis

vadorH1N1.jpg

"Contraint de prendre les rênes par la gestion calamiteuse de sa ministre fuschia des sports et de la santé, le président de la république a comme à son habitude fait preuve de ce mélange d’autoritarisme et d’incompétence qui signe la patte sarkozyste."

Lire la suite, effrayante, sur le blog de Christan Lehmann "En attendant H5N1"

Et c'est bien moins drôle que mon petit détournement de dessin.

Nuls, incompétents ... et dangereux !

'tain, fallait vraiment pas les inviter.

Arf !

Zgur

 

30/11/2009

Pour un minaret, les émirs et les pétrodollars quittent la Suisse

raffinerie-de-petrole_940x705.jpg

Minarets non traditionnels

 

Bon, c'est donc reparti pour un tour de machine à baffes et à conneries toute faites.

Ce n'est pas tant la pensée unique qui nous mine la vie (quoique ..), c'est plutôt la pensée automatique de nos "zélites".

Aujourd'hui, la pensée automatique des élites, c'est de vouloir nous faire croire que les suisses sont des vilains racistes parce qu'il ne veulent pas plus de minarets dans leur pays. C'est sûr qu'un référendum populaire, on n'est pas trop habitué, dece coté-ci du Léman. Et on est encore moins habitué à en respecter le résultat quand par hasard on s'y est aventuré.

Pour en revenir aux minarets, je partage complètement l'avis de SAS Swami:

"Je refuse d'assimiler à du racisme ou à de la xénophobie l'allergie à une religion (à n'importe quelle religion, ou à toutes les religions, ou à toutes les religions d'un certain type). Bien qu'hélas l'histoire, en particulier du XXe s., nous donne de sinistres exemples d'assimilation peuple = religion ayant abouti à de terribles massacres, pogroms ou génocides, cette histoire ne me paraît pourtant absolument pas de nature à justifier que l'on persiste dans de telles assimilations, bien au contraire.

Pour moi, une religion reste une opinion et non pas une race, une ethnie ou une couleur de peau, et comme toute opinion (notamment politique) il me paraît tout-à-fait légitime d'avoir sa propre opinion quant à ces opinions que sont les religions, en particulier tout-à-fait légitime de pouvoir en faire la critique, y compris en les combattant dès que ces religions ne se mèlent pas seulement de régler les rapports individuels de leurs fidèles avec "Dieu", mais prétendent également, dans une mesure plus ou moins grande, avoir un impact sur la vie sociale et ses lois, régir celles-ci, et s'imposer à toute autre personne que ses fidèles."

Et puis se foutre sur la gueule pour un machin qui n'existe pas (ou alors il a intérêt à avoir une bonne excuse !), ce n'est vraiment pas malin.

Comme dit Richard Dawkins :

"La religion est une insulte à la dignité humaine. Que ce soit avec ou sans elle, il y aura toujours des gens bien qui font de bonnes choses, et des mauvais qui font de mauvaises choses. Mais pour que des gens bien agissent mal, il faut la religion."

D'ailleurs, un imam indonésien s'est déjà prononcé contre cette décison suisse.Un indonésien. Même pas suisse, ce qui pour le coup aurait plus de logique.

Ca me rappelle  qu'un autre imam indonésien avait condamné, il y a une quinzaine d'années (ou plus),  une robe d'Yves Saint Laurent qui était apparemment ornée d'une calligraphie arabe reprenant le nom du prophète. Ils n'ont pas d'autre choses à faire, les imams indonésiens, que de regarder les télés occidentales ?

Et finalement, malgré le référendum, ça m'étonnerait que les milliards de pétrodollars quittent les banques suisses, ni que les émirs cessent de venir s'encanailler à Marbella.

Et ça n'améliorera pas non plus la situation sociale des travailleurs immigrés musulmans et exploités dans les chantiers et les entreprises des monarchies du golfe persique, jolis pays où je serais emprisonné (et plus si affinités) pour un billet comme celui-ci.

Le combat devrait plutôt être social et politique que religieux.

Arf !

Zgur

 

29/11/2009

Panique au Manginternet

swine-flu-panic-button.jpg

Pour la centième de l'émission "Panique au Mangin Palace", il y a deux ans, j'avais fait un petit billet laudateur sur cette création radiophonique de très haut niveau zygomatique (et pas seulement !). Puis j'annonçais un site contenant les podcasts de l'émission. Hélas le site, tenu par Antoine, a été détruit peu après.

Mais voilà que je découvre aujourd'hui, sans doute en retard (mais vieux motard ...), qu'un autre site existe pour revivre en balladodiffusion (1)  les délires radiophoniques de  Philippe Collin et Xavier Mauduit,  et les aventures de Monique et Jean-Claude. Il s'agit de www.nelachezrien.org

Ce site, simili officiel (?) m'a l'air d'être bâti sur le même modèle économique (mwarf !) que Le site de "Là-bas si j'y suis".

Et hop, dans le rouleau de sites à écouter.

Pouf, pouf !

Arf !

Zgur

 

(1) qui n'a rien à voir avec la façon dont Balladur nous a balladé - et Chirac avec nous - pendant 3 ans.

26/11/2009

Qui osera poser à Sarkozy, chanoine de Latran, la question de l'apprentissage de la différence du bien et le mal par les prêtres pédophiles ?

9566511.jpg

Libération d'aujourd'hui parmi bien d'autres nous informe qu'un "rapport officiel de plus de 700 pages accuse l'Église catholique d'Irlande d'avoir couvert les abus sexuels commis par des prêtres de la région de Dublin sur des centaines d'enfants pendant plusieurs décennies."  et que "la police irlandaise, la Gardai, est [...] accusée d'avoir fermé les yeux sur de nombreuses accusations d'abus sexuels de la part de prêtres, en jugeant qu'elles ne relevaient pas de sa compétence".

Que les prêtres catholiques - d'Irlande et d'ailleurs - soient souvent accusés de pédophilie et condamnés pour ces faits ne devrait suprendre personne. Interdits de mariage par une hierarchie inflexible dans sa bêtise et fréquemment en contact avec les jeunes, tout en bénéficiant de la confiance des familles, les prêtres catholiques sont logiquement confrontés à des frustrations sexuelles que certains assouvissent dans la pédophilie.

Cela ne devrait pas surprendre.

Cela ne me surprend pas.

Ce qui me surprend par contre toujours quand des affaires de ce type remontent à la surface (celle-ci n'est ni la première ni la dernière), et ce qui me scandalise toujours, c'est le silence et la complicité de la hiérarchie catholique.

Et pire encore, c'est la décision quasi systématique de cette même hiérarchie de couvrir et de camoufler les exactions de ses prêtres. Et encore pire, de ne pas les retirer de la circulation (dans un monastère loin de tout et de tous, par exemple) mais simplement de les éloigner du lieu où les faits ont été commis et, malgré tout ce qu'on sait d'eux, de leur permettre d'être à nouveau en contact avec des enfants. Et souvent de recommencer.

Alors qui osera rappeler à Nicolas Sarkozy, chanoine de Latran, sa déclaration déjà scandaleuse en soi, de du 20 décembre 2007 ?

« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. »

Et lui demander si les prêtres pédophiles et leurs complices de la hiérarchie catholique sont les mieux placer pour transmettre les vraies valeurs et l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal (1) ?

Oui, qui osera ?

Surement pas les carpettes qui lui servent de prompteurs à question lors de pseudo-interviews.

Cela change, n'est-ce pas, de l'hystérie anti pédophile et anti déliquance sexuelle affichée par ce pouvoir, de fichage ADN en projet de castration chimique, en passant par la ré-incarcération du condamné pourtant libéré à la fin de sa peine.

Saloperie de curés, saloperie de religion(s) !

Et saloperie de pouvoir complice.

Alors ...

Vive l'apostasie

Zgur

 

 

(1) pour ceux qui croiraient encore que la religion est nécessaire au sens moral, à la différnetiation du bien et du mal, je conseille de lire le chapitre 6 (et tout le livre bien sûr) de "Pour en finir avec dieu" de Richard Dawkins, dont j'ai déjà parlé.

 

 

14/11/2009

Le temps des émeutes

Il y a quand même des matins où France Inter ne mérite vraiment pas le surnom de la peste Inter que lui a attribué PLPL puis le PlanB. Ce matin samedi 14 novembre, par exemple, on a pu entendre chez Laurence Luret l'anthropologue Alain Bertho nous parler du temps des émeutes.

emeutesBertho1.jpg

C'est non seulement le titre de son dernier bouquin paru chez Bayard, mais surtout selon lui le moment historique mondial dans lequel nous sommes retombés comme deux fois par siècle environ (cf le printemps des peuples en 1848, les émeutes autour de la révolution bolchévique, mai 68).

Mais surtout un moment historique mondial qui va durer un peu, selon Alain Bertho.

Et pas pour rien, car les raisons abondent et ne sont pas très glorieuses pour les élites qui nous gouvernent:

"Une des raisons de l'exaspération, c'est que les préocupations populaires ne sont pas mises à l'agenda politique officiel."

Des émeutes contre la mort de jeunes (par la police) aux émeutes contre les conséquences de la mondialisation et la financiarisation de l'économie (émeutres de la faim ...), jusqu'aux émeutes étudiantes et de la jeunesse scolarisée sur tous les continents, répondant au discours simplement disiplinaire et répréssif dui monde des adultes et des "décideurs".

Tout l'entretien est disponible en podcast sur le site de France Inter

Ou ici : podcast

 

La liste des émeutes dans le monde (pas dans Le Monde, non!) est sur le blog d'Alain Bertho http://berthoalain.wordpress.com/

 

Alors ?

No Future ?

...

Let's riot ?

...

Depuis le temps qu'on le dit ...

L'escalade est déjà là.

 

riotpolice350.jpg
Policiers anti-émeutes péruviens défilant à Lima le jour de l'indépendance 2007
(Photo: Pilar Olivares/Reuters)

 

Dans tous les pays, les polices sont prêtes ou se préparent à l'affrontement.

Et l'exaspération monte

Avec la crise qui s'accroit pour les plus faibles et profite encore aux plus riches.

 

Alors inéluctable, l'affontement ?

 

Zgur

 

Ajout du 15.11.2009 17h00

On peut aussi lire l'interview d'Alain Bertho dans "Les Inrockuptibles" :

Extrait : "L’exaspération populaire est à la hauteur de l’arrogance des pouvoirs étaticofinanciers et de l’autisme des organisations politiques. Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour que la séquence de l’affrontement soit durable. Et face à la révolte, c’est une logique militaire qui l’emporte à São Paolo comme à Urumqi, à Athènes comme à Villiers-le-Bel, à Alger comme à Dakar. Quand la guerre devient d’une certaine façon un mode de gouvernement, on peut craindre l’escalade. De part et d’autre."


Et le post de C LA ROSE du 23.10.2009 qui reprend une interview avec l'IRIS

 

Ajout du 18.10.2009

Lire avec intérêt le billet de Slovar "Vitrines de Noël : Les futurs "jouets" des policiers disponibles à Milipol" ainsi que le témoignage de Catherine Charles présidente de l’Arppi, "L'archipel des Robocops" (signalé par Affreux, Sale, Bête et Méchant - merci à lui).

Les force de "l'ordre" sont prêtes pour faire régner le "droit à la tranquilité" (des uns), c'est sûr.

 

 

 

Message personnel : Et Hop !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu