Avertir le modérateur

09/02/2010

Conclusion du séminaire par Fillon/Besson, sur une musique de Gainsbourg

Ca y est.

Comme le baton merdeux leur revient dans la gueule comme un boomerang, le pouvoir sarkozyste a décidé de conclure rapido presto le story-telling nationaliste qui devait, seon ses stratèges, lui assurer un bon score aux prochaines élection régionales.

Ils ont botté en touche lors d'un séminaire qui s'est déroulé ces derniers jours (et qui n'était pas prévu au départ, si mes souvenirs sont exacts) pour remettre tout ça à plus tard, c'est à dire à après les élections.

Pour plus d'explications et de détails, écoutez bien leur "discours", sur une musique de Gainsbourg, époque Sly & Robby :

 

Edit 05.05.2012 : l'original de la chansons de Gainsbourg est difficile à trouver sur internet. Même la réédition de l'album "Mauvaise ouvelles des étoiles" sur Deezer ne contient qu' uninstrumental édulcoré. Les images ci dessus ne sont pas très raccord avec mon billet, mais c'est tout ce que j'ai.

On entend bien le fond de leur pensée, n'est-ce pas ?

Ils n'ont vraiment pas la main en ce moment, les "stratèges" sarkozystes. ;0)

...

Et à ceux que ces vents de l'histoire défriseraient, je répondrai en reprenant à mon compte ce qu'écrivait Raphael Anglade de l'excellent BetaPolitique.fr :

L’identité nationale, c’est ce que Sarkozy piétine tous les jours.

La France, c’est un pays frondeur et cocardier. C’est le pays de Voltaire, de gavroche et des chansonniers. Les puissants, on les raille, on les défie : on ne leur sert pas la soupe. C’est le pays de Cyrano de Bergerac, pas celui des petits arrangements entre amis.

La France, c’est un pays passionnément attaché à la liberté et à l’égalité. Elle rétrécit les monarques. Elle se révolte contre l’injustice.

La France c’est le pays de Montesquieu et de l’Esprit des lois. C’est le pays des Lumières. Avec l’Angleterre, et les Etats-Unis, elle a donné au monde la démocratie moderne. La France c’est l’Etat de droit et la séparation des pouvoirs. Ce n’est pas le confusionnisme actuel, les clans et les petites affaires entre oligarques.

La France c’est un pays de littérature. Un pays de discours et de poésie. Celui de Louise Labé. Un pays qui aime avoir été celui des grands rois (même si, une fois encore, il faut parfois les rétrécir). Tellement loin des familiarités, des présidents qui "font le job" et des sarcasmes envers la princesse de Clèves.

La France, c’est le pays de Pasteur. Et de Marie Curie C’est un pays de science et de pionniers. C’est un pays de respect du savoir et de la recherche. Pas un pays de mépris et de violence envers ceux qui n’ont pas embrassé les voies du fric et de l’exploitation.

C’est le pays où Freud rencontre son maître Charcot et pas celui des délires sur le patrimoine génétique des uns et des autres.

C’est l’amour de l’esprit, un pays qui a choisi de se reconnaître comme origine mythique, sa défaite devant la civilisation romaine. Pas cette violence satisfaite d’elle-même.

La France ce sont des soldats humbles et courageux qui donnent leur sang pour la République. C’est le pays du général Leclerc. C’est une armée qui a fait, finalement le choix de la République et qui reste digne dans un monde de fric et de corruption. Ce n’est pas ce pays où l’ex planqué humilie ses troupes dans un accès de caprice.

La France, c’est l’élitisme républicain. C’est le respect du savoir, du travail et de l’éducation. Le respect des maîtres et de la République. Ce n’est pas le népotisme et les puissances d’argent. Ce n’est pas le show bizz et les paillettes.

La France, c’est la laïcité. La religion renvoyée dans la sphère de l’intime. Ce n’est pas la religion pour abrutir les masses laborieuses et moins encore la funeste complaisance envers les sectes.

La France, c’est une terre de corsaires, de saints et de héros, et pas de flagorneurs et de flatteurs. C’est une terre d’ouvriers et de paysans et pas ce pays d’héritiers dodus et jouisseurs.

La France c’est un pacte social et républicain fondé autour des valeurs du Conseil national de la Résistance. C’est le drapeau et la sécurité sociale, c’est De Gaulle et les communistes. Ce n’est pas cet effort constant et méthodique pour détricoter toutes les solidarités.

La Résistance, c’est celle des martyrs des Glières, et de Lucie Aubrac, pas celle où un agité vient sur les Glières se vanter de sa dernière conquête et réprimer des fou-rires nerveux. La Résistance, c’est Vercors et Jean Moulin, pas la miévrerie de carton-pâte de celui qui veut "émouvoir" avec la lettre de Guy Môquet.

La France, c’est la commune et le mur des fédérés, et Louise michel. Ce n’est pas celle de Thiers et du Fouquet’s. C’est le Saint Just de la Constituante et un Robespierre qu’il faudra bien réhabiliter. Ce n’est pas cette nouvelle Restauration que nous vivons.

La France ce sont d’immenses voix. Hugo et Zola. Péguy et Jaurès. Un souffle d’universel. Un désir de prendre en charge l’avenir de l’humanité. Tellement loin des courtisans à Rolex et des philosophes de cour.

La France c’est même Barrès si vous vous voulez. C’est l’humus des siècles. Des paysages et des villages qui sédimentent des siècles de travail de la terre. Des vallons ombreux. Des labours et des pâturages. Des monastères psalmodiant depuis mille ans. Des silences et des fidélités. Tellement loin des yachts et du bling bling.

La France c’est un pays qui s’est cru le dépositaire exclusif des droits de l’homme et qui a cherché à en être digne. Un pays - parfois attendrissant - qui ne cesse de vouloir donner des leçons au monde mais qui s’efforce de le mériter. Un pays qui a voulu accueillir tous les opprimés. Un pays qui a été l’espoir des écrivains et des penseurs du monde entier. Tellement loin de Sangatte et de la "jungle" de Calais.

La France c’est la patrie de ceux qui ont fuit l’oppression et la misère, riche de ses Espagnols, Italiens, Polonais, Algériens, Tunisiens, Marocains, Viet-namiens, Cambodgiens, Congolais, Sénégalais et de tant d’autres qui sont venus parce qu’ils ont cru à nos rêves et les ont épousés.

Et aujourd’hui c’est une jeunesse décontractée, ouverte et accueillante, voyageuse et connectée, qui ne perd pas son temps à bâtir des murs mais prend joyeusement sa part dans la construction du monde.


L’identité nationale française ? C’est ce qui est foulé aux pieds depuis le mois de mai 2007.

Pour combien de temps encore ?

Source : L’identité nationale française ? Sarkozy la bafoue tous les jours, in betapolitique.fr 28.10.2009

J'en partage chaque mot. Merci à lui.

 

Alors ...

Fallait pas les inviter !

Et faudra bien les dégager.

Première étape : une grande claque aux régionales.

EDIT 05.05.2012: dernière étape VIRONS LE dimanche 6 mai 2012 !

Mais pour ça,  faudra commencer par VOTER.

Ca aidera.

Arf !

Zgur

 

 

29/01/2010

Nicolas Volfoni se rebiffe

Après un anniversaire gaché ,

Tout en feignant de ne pas le faire,

Raoul Sarkoky Volfoni a décidé de se rebiffer :

 

 

On n'a pas fini de se marrer.

Sur le dos de l'indépendance de la justice.

Arf !

Zgur

 

 

 

 

28/01/2010

Happy birthday à qui vous savez

Et encore ...

Je n'ai pas retrouvé la très belle carte postale de très bon goût disant "Dans le cul la balayette ... à coté des tickets de tiercé !"

...

Je sis, c'est petit.

Mais là, je me marre.

Mwaahahhaahahaharf !

Zgur

 

PS : maintenant on devrait pouvoir se réinteresser à la vraie affaire Clearstream, celle levée par le journaliste et écrivain qui "fait son travail". Et bien, bn'en déplaise au quotidien vespéral des marchés. re arf ! Z.

 

 

24/01/2010

Vite ! Mobilisation générale pour que les haïtiens puissent de nouveau manger des galettes de boue

Omayra_Sanchez_Armero_Colombie_1985.jpg

Oui, je sais.

La photo ci-dessus n'est pas une photo d'une petite haïtienne. Non. Non.

C'est la photo de la - hélas - trop célèbre Omayra Sanchez, la petite colombienne morte en direct en 1985 devant les caméras du monde entier alors qu'aucun secours n'avait pu lui être porté.

Mais j'ai immédiatement pensé à elle dès les premières nouvelles montrées du tremblement de terre à Haïti.

Cette espèce d'indécence du chantage à l'émotion.

Si vite.

Une fois de plus.

Ils nous avaient tous pourtant promis qu'on ne les y reprendraient plus.

Après Timisoara ...

Après le tsunami ...

Etc.

Etc.

Pourtant, aujourd'hui en Haïti, combien de journalistes au m², combien de reportages tire-larme et sans intérêt informatif ?

Trop, bien trop.

 

Alors ne vous vous méprenez pas sur le sens du titre et du début du billet.

Oui, il fait aider les Haïtiens, et donner de l'argent à des organisatins humanitaires (attention aux contrefaçons).

Et donner de l'argent pour la reconstruction.

Mais si c'est pour reconstruire l'Haïti d'avant, est-ce vraiment raisonnable ?

galettes.jpg

A propos des gallettes de boue
lire là, chez "La route de la faim"

 

Et, en guise de soutien aux haîtiens, au leu d'écouter les branquignols de la chansonnette franchouille contnts d'être sur la photo, découvrez plutôt les chanteurs haïtiens.

Et notamment Boukman experyans (lire aussi ici chez RFI Musique)

 

 

Il faudrait aussi trouver en ligne "Wet Chen" (Get Angry, Break The Chain).

« Ce n’est pas une musique qui est encouragée. La CIA n’aime pas cette musique, non ils n’aiment pas… Les types qui sont derrière le Néolibéralisme, le FMI, la banque mondiale comme des racketteurs. Maintenant les politiciens sont devenus des racketteurs … Ces sont les instances internationales qui dirigent le monde actuellement. Ouvrez vos yeux avec ce marché-là, nous sommes en train de devenir des zombis. »

Lolo, de Boukman Experyans

Tu m'étonnes, Lolo !

revolution.jpg

Même si les situations politiques et historiques ne sont pas vraiement comparables, il faudarait aujourd'hui se souvenir du tremblement de terre de Managua en 1972 (qui détruisit le centre ville reconstruit après le tremblement de terre de 193)1. Et des détournements de l'argent de la reconstruction par le pouvoir somoziste. Pouvoir qui s'est fait dégager par les armes des sandisnistes quelques années après.

A propos, on n'entend pas beaucoup parler de l'argent des riches élites haïtiennes.

Va t il revenir au pays pour financer la reconstruction ?

Cela me semble bien plus intéressant que voir les bons sentiments étalés à longueur d'ondes, non ?

Arf !

Zgur

 

 

Ajout du 25.01.10

Dans le même ordre d'idée, allez lire le billet de Jean Pierre Martin "Haïti : non-lieu pour le FMI"

 

07/01/2010

Les larmes de crocodiles de la Sarkozie pour Philippe Seguin

seguin.jpg

Je sais bien que selon la  célèbre formule "Nous sommes toujours plus grand mort que vivant".

Mais il est vraiment insuportable de voir l'indécence des hommages à Philippe Seguin par la plupart des gens de la sarkozie (1).

Car Séguin, tout homme de droite qu'il fut, représentait tout l'opposé de ce nous montre et démontre la politique sarkoziste. Et il n'en était pas le moindre des contre-pouvoir, à son poste à la Cours des Comptes.

Car comme le disais Autheuil ce matin :

"C'est à mon avis le dernier à avoir été capable d'être à la fois un homme de convictions fortes et en même temps un rassembleur, capable d'être autre chose qu'un leader de chapelle."

Des convictions ? Cékoiça ?

Et quand j'entends les sarkozistes glorifier le gaulliste défunt avec des trémollos dans la voix, j'enrage et je rigole tellement ils sont grotesques. Il y a bien longtemps que le gaullisme a disparu dans ce qu'il avait de bien ("une certaine idée de la France", une indépendace - relative mais existante - vis à vis des Etats-Unis, ...) pour ne laisser subsister que ce qu'il avait de pas du tout glorieux (l'affairisme, le gaullisme immobilier, la françafric, ...).

Par ailleurs, Philippe Séguin était un démocrate qui a montré qu'il respectait les droits de l'oppostion. Tout le contraire du pouvoir actuel qui ne cesse de vouloir l'anihilier et la faire taire par tous les moyens en sa possession (et tout en procalmant le contraire).

Et c'est hélas un poste important de la République de plus où Sarko a désormais la possibilité de nommer un affidé pour se protéger des contrôles importuns. On verra bien qui il nommera.

...

Bon, je n'oublie pas non plus le ridicule de la campagne municipale contre Delanoë à Paris si bien caricaturée par Les Guignols (mais avec des bras cassés comme Lellouche dans son équipe, ça n'aide pas). Dommage pour le combat : Fils de Tunis de gauche contre fils de Tunis de droite.

...

Bonus : l'hommage de Brave Patrie : "Déficits Publics : un mort !"

 

Enfin, j'en connais un qui ne risque pas d'être plus grand mort que vivant.

Tout petit rikiki sur ses petites échasses dans sa toute petite chapelle de courtisans apeurés.

Beurk !

A surveiller quand même de près. De très près.

Arf !

Zgur

 

 

 

(1) je ne parle pas là de Fillon.

 

05/01/2010

A propos de la pantalonnade du No No No No Sarkozy Dédé

a82f503a4c63cb1c599a0265a870f15c.jpg

Petit souvenir animé (Clic-Clic-Clic sur l'image)
fait à l'occasion de la Journée Sans Sarko du 30.11.2007

 

Je poserais bien une question :

Est ce que Sarko respecte le suffrage universel ?

Il est censé être le président de TOUS les français, mais il n’est que celui de la clique du Fouquet’s. Ses actes et décisions sont la pour en témoigner chaque jour.

De plus, alors qu’il n’en a pas le mandat, il distord les institutions de la Vème république (déjà médiocrement démocratiques et fort peu représentatives de la volonté populaire) et en modifie le fonctionnement, jusqu’au mode de scrutin, le tout au profit envisagé de son seul parti, dont il est resté le vrai chef de meute et distributeur de postes et prébendes.

Même si ça fait un peu gadget spectaculaire, le No Sarkozy Day (Jour anti Sarko serait mieux, à mon avis) n'aurait pu ne pas faire de mal de montrer à ce pouvoir que beaucoup ne peuvent le souffrir. Mais ne rêvons pas de le faire démissionner avec une manif de blogueurs.

Toutefois, démontrer la stupidité et le danger de ce pouvoir sarkozyste ploutocrate, comme l'a fait la Quadrature du web dans sa lutte contre Hadopi, aidé par des parlementaires de tous bords (surtout celui de la compétence) qui ont montré ainsi à beaucoup l'intérêt de leur travail.

Hadopi est passée, me direz-vous.

Oui, certes.

Mais qui, à part les plus obtus des umpiste et le plus âpres aux gains des rentiers de la chansonnette, peut encore dire sans rigoler que cette loi est applicable et servira la cause qu'elle est censée défendre (la protection des droits des artistes) ?

Alors les querelles pichrocolines de la blogoboule, elles me foutent finalement un peu les sphères (© Sébastien Fontenelle) !

 

 

Punchup at a Wedding (No no no no no no no no)

no x42
i dont know why you bother
nothings ever good enough for you.
(by the way) i was there and it wasnt like that.
youve come here just to start a fight
you had to piss on our parade
you had to shred our big day
you had to ruin it for all concerned
in a drunken punch-up at a wedding
yeah
hypocrite opportunist
dont infect me with your poison
a bully in a china shop
when i turn round you stay frozen to the spot
you had the pointless snide remarks
of hammerheaded sharks
the pot will call the kettle black
its a drunken punch-up at a wedding yeah
oh no no

Chanson de Radiohead, dans le très bien nommé album "Hail To The Thief ("Acclamons le Voleur")

 

Alors reprenez après moi :

Hail to the Thief !

Hail to the Thief !

Acclamons le Voleur !

et Vae victis !

 

Fallait pas les inviter !

C'est nous, le diner!

...

Et faudra bien les dégager !

Avant 2017, s'il vous plait !

Arf !

Zgur

18/12/2009

Vaccination contre la grippe A : toujours pas d'effet secondaire, nous confie la ministre Bachelot

La preuve en image :

Mwarf !

Mozinor est un génie !

Et Roselyne une grosse menteuse !

Arf !

Zgur

 

 

08/12/2009

Grippe A : un message du ministère de la santé et de l'Elysée réunis

vadorH1N1.jpg

"Contraint de prendre les rênes par la gestion calamiteuse de sa ministre fuschia des sports et de la santé, le président de la république a comme à son habitude fait preuve de ce mélange d’autoritarisme et d’incompétence qui signe la patte sarkozyste."

Lire la suite, effrayante, sur le blog de Christan Lehmann "En attendant H5N1"

Et c'est bien moins drôle que mon petit détournement de dessin.

Nuls, incompétents ... et dangereux !

'tain, fallait vraiment pas les inviter.

Arf !

Zgur

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu