Avertir le modérateur

24/10/2009

Remettons la lettre de Guy Môquet dans son contexte historique et lisons aussi la "Prière de Paix" de Leopold Sedar Senghor

Hosties noires. Paris, Editions du Seuil, 1948.jpg

J'ai déjà dit l'an passé, dans les vrais assassins de Guy Môquet,  ce que je pensais de la décision de Nicolas Sarkozy d'imposer la lecture de la - belle - lettre de Guy Môquet dans les écoles et surtout de son instrumentalisation politique tendant à faire oublier les faits historiques de la mort de ce très jeune homme (notamment de son arrestation par la police française, et comme communiste et non comme résistant).

Alors pourquoi ne lirions-nous pas aussi à nos enfants la Prière de Paix écrite par Léopold Sédar Senghor en janvier 1945 en expliquant bien la situation de cette époque, l'Empire colonial, les mauvaises actions, passée et futures, de la France envers ses propres combattants (à Thiaroye en novembre 1944) et envers les habitants de ses colonies et envers ses propres principes républicains, à Sétif en 1945, à Madagascar en 1947, en Indochine et en Algérie.

 

PRIERE DE PAIX
(pour grandes orgues)

(pour Georges et Claude Pompidou)

"... sicut et nos dimittimus debitoribus nostrus."

Seigneur Jésus, à la fin de ce livre que je T'offre comme un ciboire de souffrances
Au commencement de la Grande Année, au soleil de Ta paix sur les toits neigeux de Paris
— Mais je sais bien que le sang de mes frères rougira de nouveau l'Orient jaune, sur les bords de l'Océan Pacifique que violent tempêtes et haines
Je sais bien que ce sang est la libation printanière dont les Grands-Publicains depuis septante années engraissent les terres d'Empire
Seigneur, au pied de cette croix — et ce n'est plus Toi l'arbre de douleur, mais au-dessus de l'Ancien et du Nouveau Monde l'Afrique crucifiée
Et son bras droit s'étend sur mon pays, et son côté gauche ombre l'Amérique
Et son cœur est Haïti cher, Haïti qui osa proclamer l'Homme en face du Tyran.
Au pied de mon Afrique crucifiée depuis quatre cents ans et pourtant respirante
Laisse-moi Te dire Seigneur, sa prière de paix et de pardon.

II
Seigneur Dieu, pardonne à l'Europe blanche !
Et il est vrai, Seigneur, que pendant quatre siècles de lumières elle a jeté la bave et les abois de ses molosses sur mes terres
Et les chrétiens, abjurant Ta lumière et la mansuétude de Ton cœur
Ont éclairé leurs bivouacs avec mes parchemins, torturé mes talbés, déporté mes docteurs et mes maîtres-de-science.
Leur poudre a croulé dans l’éclair la fierté des tatas et des collines
Et leurs boulets on traversé les reins d’empires vastes comme le jour clair, de la Corne de l’Occident jusqu’à l’Horizon oriental
Et comme des terrains de chasse, ils ont incendié les bois intangibles, tirant Ancêtre et génies par leur barbe paisibles.
Et ils ont fait de leur mystère la distraction dominicale de bourgeois somnambules.
Seigneur, pardonne à ceux qui ont fait des Askia des maquisards, de mes princes des adjudants
De mes domestiques des boys et de mes paysans des salariés, de mon peuple un peuple de prolétaires.
Car il faut bien que Tu pardonnes ceux qui ont donné la chasse à mes enfants comme à des éléphants sauvages.
Et ils les ont dressés à coups de chicotte, et ils ont fait d'eux les mains noires de ceux dont les mains étaient blanches.
Car il faut bien que Tu oublies ceux qui ont exporté dix millions de mes fils dans les maladreries de leurs navires
Qui en ont supprimé deux cents millions.
Et ils m'ont fait une vieillesse solitaire parmi la forêt de mes nuits et la savane de mes jours.
Seigneur la glace de mes yeux s'embue
Et voilà que le serpent de la haine lève la tête dans mon cœur, ce serpent que j'avais cru mort...

III
Tue-le Seigneur, car il me faut poursuivre mon chemin, et je veux prier singulièrement pour la France.
Seigneur, parmi les nations blanches, place la France à la droite du Père.
Oh ! je sais bien qu'elle aussi est l'Europe, qu'elle m'a ravi mes enfants comme un brigand du Nord des bœufs, pour engraisser ses terres à cannes et coton, car la sueur nègre est fumier
Qu’elle aussi a porté la mort et le canon dans mes villages bleus, qu’elle a dressé les miens les uns contre les autres comme des chiens se disputant un os
Qu’elle a traité les résistants de bandits, et craché sur les tête-aux-vastes-desseins.
Oui Seigneur, pardonne à la France qui dit bien la voie droite et chemine par les sentiers obliques
Qui m'invite à sa table et me dit d'apporter mon pain, qui me donne de la main droite et de la main gauche enlève la moitié.
Oui Seigneur, pardonne à la France qui hait les occupants et m'impose l'occupation si gravement

Qui ouvre des voies triomphales aux héros et traite ses Sénégalais en mercenaires, faisant d'eux les dogues noirs de l'Empire
Qui est la République et livre les pays aux Grands-Concessionnaires
Et de ma Mésopotamie, de mon Congo, ils ont fait un grand cimetière sous le soleil blanc.

IV
Ah ! Seigneur, éloigne de ma mémoire la France qui n'est pas la France, ce masque de petitesse et de haine sur le visage de la France
Ce masque de petitesse et de haine pour qui je n'ai que haine — mais je peux bien haïr le Mal.
Car j'ai une grande faiblesse pour la France.
Bénis ce peuple garrotté qui par deux fois sut libérer ses mains et osa proclamer l'avènement des pauvres à la royauté
Qui fit des esclaves du jour des hommes libres égaux fraternels
Bénis ce peuple qui m'a apporté Ta Bonne Nouvelle, Seigneur, et ouvert mes paupières lourdes à la lumière de la foi.
Il a ouvert mon cœur à la connaissance du monde, me montrant l’arc-en-ciel des visages neufs de mes frères.
Je vous salue mes frères : toi Mohamed Ben Abdallah, toi Razafymahatratra, et puis toi là-bas Pham-Manh-Tuong, vous des mers pacifiques et vous des forêts enchantées
Je vous salue tous d’un cœur catholique.
Ah ! je sais bien que plus d’un de Tes messagers a traqué mes prêtre comme gibier et fait un grand carnage d’images pieuses.
Et pourtant on aurait pu s’arranger, car elles furent, ces images, de la terre à Ton ciel l’échelle de Jacob.
La lampe au beurre clair qui permet d’attendre l’aube, les étoiles qui préfigurent le soleil.
Je sais que nombre de Tes missionnaires ont béni les armes de la violence et pactisé avec l'or des banquiers
Mais il faut qu'il y ait des traîtres et des imbéciles.

V
O bénis ce peuple. Seigneur, qui cherche son propre visage sous le masque et a peine à le reconnaître
Qui Te cherche parmi le froid, parmi la faim qui lui rongent os et entrailles
Et la fiancée pleure sa viduité, et le jeune homme voit sa jeunesse cambriolée
Et la femme lamente oh ! l’œil absent de son mari, et la mère cherche le rêve de son enfant dans les gravats.
O bénis ce peuple qui rompt ses liens, bénis ce peuple aux abois qui fait front à la meute boulimique des puissants et des tortionnaires.
Et avec lui tous les peuples d'Europe, tous les peuples d'Asie tous les peuples d'Afrique et tous les peuples d'Amérique
Qui suent sang et souffrances. Et au milieu de ces millions de vagues, vois les têtes houleuses de mon peuple.
Et donne à leurs mains chaudes qu'elles enlacent la terre d'une ceinture de mains fraternelles
DESSOUS L'ARC-EN-CIEL DE TA PAIX.

Leopold Sédar Senghor, janvier 1945, publié dans Hosties noires, 1948

 

Une lecture qui appelle à bien des explications et clarifications, historiques et politiques.

Et littéraires bien sûr.

Bien mieux que le brouet guaino-sarkozyste.

Paz y Salud !

Zgur

 

 

01/10/2009

Les temps sont mûrs pour tuer le cochon

capitalisme.jpg

 

"Les temps sont mûrs pour une science économique où l’on appelle un chat, un chat, et où l’on se remette à parler du capitalisme dans les termes qui lui conviennent : comme un système où le « capital » – à savoir l’argent qui manque là où il est nécessaire pour produire et pour consommer – se trouve concentré entre les mains de ses détenteurs : ceux que l’on appelle à juste titre, les « capitalistes »."

Paul Jorion in Règlements de compte à OK Corral

 

capitalist pig.jpg

"Vous pouvez mettre du rouge à lèvres à un cochon. C'est toujours un cochon. "

Barak Obama en septembre 2008

 

"L'avant-guerre c'est tout de suite
Les carottes sont déjà cuites
La pétoche est sur orbite
Dans l'air il y a d'la mort subite
L'avant-guerre c'est tout de suite
On a le cul sur d'la dynamite"

Gainsgourg chanté par Jacques Dutronc (1980)

 

 

Et aussi ...

Allez l'Irlande, JUST SAY NO !

"QUE VOTRE NON SOIT NON !"

Pour vous, pour nous.

Arf !

Zgur

 

 

 

 

 

 

26/09/2009

Un peu de beauté (nostalgique, graphique et tchèque) dans ce monde de merde

Il y a quelques semaines, j'ai eu la bonne surprise de voir chez mon libraire une série de livres qui ont marqué mon enfance et dont je cherchais depuis longtemps les références, ne me souvenant que du style (un graphisme particuler des années soixante) et du sujet (des villes, Paris, New York, Londres, ...).

PanoramaSasek.jpg

Les éditions Casterman (Tintin, Corto Maltese,...) ont donc eu la bonne idée de rééditer les livres de ce graphiste tchèque, diplômé des Beaux-Art de Paris, dont je découvre aujourd'hui le nom et le reste de l'oeuvre : Miroslav SASEK (1916-1980)

En visitant le site qui lui est consacré, je découvre aussi que ces  livres qui ont enchanté mon enfance font partie d'une bien plus longue série , intitulée "This is ..." qui couvre d'autres villes et même des pays :

map_450.jpg

Même si cela montre une image forcément idéalisée et désormais dépassée des différents endroits dessinés, il ne faut pas oublier que ces livres étaient (et sont toujours dans une certaine mesure ;0) destinés aux enfants.

paris.jpg

Et je resterai toujours quelque part cet enfant émerveillé  par les livres de Miroslav Sasek, découvert à la bibliothèque municipale sous les combles de la mairie de la ville d'à coté, pas loin de l'horloge monumentale.

sf_streetcar_400.jpg

San Francisco

 

m-sasek-news-400.jpg

London

 

Bon, faut que je retourne bouquiner .

Arfidevecci !

Zgur

 

Un blog (en anglais) : This is M. Sasek

21/09/2009

Le plombier polonais doit bien exister. La preuve par le dictionnaire !

Les partisans du non au référendum du Traité de Constitution Européenne ont été (et sont encore) vilipendé pour leur soi-disant peur du plombier polonais.

J'en parlais déjà il y a longtemps, en 2007.

Mais contrairement aux élucubrations de Tarlé à l'époque, quelques polonais, plombiers ou pas, ont bien du se glisser entre les interstices de nos 35h honnies.

Sinon, pourquoi leur aurait-on consacré une partie du dictionnaire du Batiment Français-Anglais-Polonais 2ème édition dont je viens d'être informé de la publication mais qui n'a pas fait la une des critiques, qu'ils soient littéraires ou économiques ?

dicobat.jpg

Description de l'éditeur :

-Le dictionnaire du bâtiment français-anglais-polonais et VV, 2ème édition :

Ce dictionnaire est destiné aux élèves de DUT et de BTS, aux étudiants et aux professionnels du bâtiment : architectes, ingénieurs, entrepreneurs, chefs de chantier. Ils y trouveront les termes nécessaires à la préparation d'un cahier des charges complet, les termes techniques leur permettant de discuter sur le chantier avec leurs homologues étrangers et d'enrichir leur vocabulaire. Cette 2ème édition d'un ouvrage best-seller s'est enrichie d'une 3ème langue, le polonais, ainsi que de plus de 1 000 termes supplémentaires pour tenir compte de l’évolution de la législation, des normes technologiques et des matériaux. Que l’on ait besoin de deux langues ou des trois, ce dictionnaire sera très utile.

Domaines couverts : l’électricité, la plomberie, la construction, les essences de bois, les éléments de décoration et l’architecture.  Ce dictionnaire est très riche en termes liés au bâtiment « propre » et aux technologies environnementales. Index anglais et polonais et liste d’acronymes et sigles utilisés dans la profession, en fin d’ouvrage.  Il offre le double atout d’être d’un format maniable tout en étant très à jour.  Prix public : 35 €

Source : Dicoland

 

Une preuve de plus que, concernant l'Europe et les conséquences de l'élargissement, on s'est bien foutu de notre gueule.

D'ailleurs, pourquoi parler au passé ?

Et pourquoi uniquement au sujet de l'Europe ?

Arf !

Zgur

 


13/06/2009

Un peu de beauté (gabonaise et musicale) dans ce monde de merde et (un tout petit peu moins) corrompu (10)

Billet du 13.06.2009 MAJ 25.01.2014
3567255622526.jpg

Le chef d'état au pouvoir depuis le plus longtemps dans son pays, Omar Bongo est mort  cette semaine (ou avant ? - merci SuperNo).

Il n'y a donc plus de gabonais au numéro (de compte en Suisse) que vous avez demandé ! (la maison Zgur ne refuse jamais l'obstacle d'un jeu de mot laid ;0).

Bongo a emporté avec lui ses secrets de polichinelle et les autres moins connus. Il faut maintenant souhaiter au Gabon (et pas qu'à lui) de sortir de la Françafrique sans pour autant rentrer dans la Chinafrique ou l'Américafrique.

Car comment expliquer autrement que par le pillage la triste et pauvre situation générale de la population d'un pays si peu peuplé mais doté de si grandes richesses ?

Le pillage de l'Afrique est le sujet d'une chanson du dernier album de Pierre Akendengue, un de mes chanteurs favoris, dont je connais par coeur la plupart des albums et dont je voulais parler ici depuis longtemps.

 

 

Riche

Pays de bananes,

Hévéa, cacao, de café

Avant d’être pillé ;

C’était très bien payé !

Même si quelqu’un a volé

Ce quelqu’un était prisonnier

 

Piller c’est pas payer

Piller, c’est sous payer

 

Riche

Pays d’okoumé,

Pétrole, fer uranium

Faune sacrée

Avent d’être pillée :

Faut rien gaspiller !

Même si quelqu’un a trop coupé,

Ce quelqu’un sera décalé !

 

Ça yen a, ça yen a

Pilleurs, ça yen a

Voleurs, ça yen a

Pollueurs, ça yen a

Corrupteurs, ça yen a

 

Quand

Sonnera le réveil de la rue Afrika

Des cerveaux

Non privatisés

On fera le V !

Même si quelqu’un s’est « migré »

Ce quelqu’un saura se retourner !

 

Piller, c’est pas payer

Piller, c’est sous payer

 

Ça yen a, ça yen a

Pilleurs, ça yen a

Voleurs, ça yen a

Pollueurs, ça yen a

Corrupteurs, ça yen a

 

Assez,

Assez pillié !

Assez,

Assez comme ça !

Cacao, café, hévéa,

Ebène pillé, ivoire pillé

Ça yen a, ça yen a, Afrika, ça yen a

Génies pillés, âmes pillées, œuvre d’art pillées

Ça yen a, ça yen a, Afrika, ça yen a

in Vérités d'Afrique (2008)

 

La musique de Pierre Akendengue m'accompagne depuis plus de vingt ans (merci à l'ami qui me l'a fait découvrir) et je découvre à chaque écoute quelque chose de nouveau dans les harmonies, les rythmiques et les paroles de ces chansons toujours teintées d'humanisme, de foi en l'homme et de dénonciation de ce que certains peuvent faire de pire, guerre, exploitation, esclavage.

Une oeuvre de Pierre Akendengue est plus connue de nos oreilles même sans le connaitre, lui, car il a participé à ce chef d'oeuvre au grand succès public Lambaréna. Avec Hugues de Courson, Akendengue mélangea harmonieusement la musique de J.S. Bach à celle des pygmées, étonnante de richesse et de complexité :


 BACH TO AFRICA - Sankanda+Lasset uns den nicht zerteilen

 

Mais parmi les chansons des dix neuf (!) albums composés par Akendengue, ma préférence va à plusieurs chansons des débuts, dont cet hymne à la mère Afrique , berceau de l'humanité, "Afrika Obota", qui est le titre de son deuxième album (1976) et qu'il reprend dans son dernier Vérités d'Afrique (2008).

En voici la version de 1976 :


 

Alors profitez du projecteur mis aujourd'hui sur le gabon pour découvrir cet artiste majeur de la musique africaine que Claude Nougaro qualifiait de «L'Africain de la chanson française et le français de la chanson africaine».

 

Paz y salud

Zgur

 

 

En savoir plus :

Le site officiel : www.akendengue.com

Le MySpace : www.myspace.com/pierreclaverakendengue

La bio de Pierre Akendengue sur RfiMusiques

P.S.: Il y peu de clips disponilbes d'Akendengue sauf Bekelia (tiré de Gorée) et le tout nouveau Tondavowe,mais j'avoue qu'ils ne me satisfont pas et ne sont pas, à mon avis, à la hauteur du tallent d'Akendengue. Il y avait dans chacun des albums, d'autres chansons à mettre en avant.

Et qui nous mettrait sur YouTube le clip d'Epuguzu, vu il ya longtemps à la télévision française ?

MAJ 25.01.2014 Aujourd'hui on en trouve beaucoup de clip de Pierre Akendengue sur YouTube. Il manque toujours l'enregistrement d'Epuguzu (et la réédition en CD de cet album indispensable).

On peut aussi écouter quelques un de ses albums sur deezer.

 

18/04/2009

Pour Pierre Etaix, l'artiste, controns le silence complice d'Albanel avec les exploiteurs nécrophages !

Etaix Yoyo.jpg

Pierre Étaix, clown, magicien, dessinateur et cinéaste de génie est l'un des derniers dépositaires de la tradition burlesque telle qu'elle s'est construite sous l'impulsion de Buster Keaton puis de Jacques Tati dont il fut l'un des plus proches collaborateurs.

Mais ...

A quatre-vingts ans, Pierre Etaix, clown, dessinateur et cinéaste ne peut plus montrer ses films !

Ses cinq longs métrages (dont quatre co-écrits avec Jean-Claude Carrière) sont aujourd'hui totalement invisibles, victimes d'un imbroglio juridique scandaleux qui prive les auteurs de leurs droits et interdit toute diffusion (même gratuite) de leurs films.

Tout simplement parce qu’une société sans moyens, une « coquille vide » se considère toujours détentrice exclusive des droits d'exploitation des films de Pierre Étaix, malgré son incapacité manifeste à restaurer et exploiter cette œuvre exceptionnelle !!

De quel droit s'accapare-t-on le travail d’un artiste contre sa volonté ?

De quel droit l'empêche-t-on de restaurer ou de projeter ses films (même gratuitement) ?

Enfin, de quel droit nous prive-t-on de cinq longs métrages qui comptent parmi les plus originaux du cinéma français ?

 

L'affairisme et le commerce s'opposent à la culture !

Cette situation est inacceptable.



Elle condamne à l’oubli cinq films qui comptent parmi les plus originaux du cinéma Français :

  • Le Soupirant (1963),
  • Yoyo (1964),
  • Tant qu'on a la santé (1965),
  • Le grand amour (1968),
  • Pays de cocagne (1969).


Alors, si comme Rimbus, ou comme Dominique à Champignac, et bien d'autres, vous souhaitez comprendre les raisons de vous opposer à ce rapt culturel et signer la pétition pour la ressortie des films de Pierre Etaix, visitez ce lien et signez la :

 

Ne faites pas comme les nécrophages qui attendent sa mort pour faire fructifier à leur profit exclusif leur misérable investissment dans l'oeuvre d'un Artiste.

N'attendez pas la mort de Pierre Etaix pour lui trouver du génie et regretter qu'on n'ai pas pu voir ses films.

Donc :

Soutenez dès aujourd'hui le combat de Pierre Etaix, toujours vivant, pour la restauration et la ressortie de ses films.

Et

N'hésitez pas à faire suivre ce message à tous vos contacts et amis avant le 10 mai 2009, date de remise de la pétition à Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication.

Le but est d'obtenir autour de 50 000 noms avant que ne débute le 62e Festival de Cannes, le 13 mai prochain, pour faire pression sur les instances dirigeantes.

Tout est jouable, il nous suffit de signer la pétition. Personne ne le regrettera !

Et vous serez en bonne compagnie (Woody Allen, Guy Béart, Arturo Brachetti, Cabu, Eugène Chaplin, Leslie Caron, CharlElie Couture, Jean-Pierre Darras, Jérôme Deschamps, Nilda Fernandez, Christophe Malavoy, Gérard Majax, Franck Margerin, Daniel Mesguich, François Morel, Michel Gondry, Gotlib, François Hadji-Lazaro, Bernard Haller, Gérard Jugnot, Mathieu et Peter Kassovitz, Gérard Krawczyk, Maud Linder, Macha Makeïeff, Julia Migenes, Eddie Mitchell, Tom Novembre, Michel Piccoli, Anna Prucnal, Charlotte Rampling, Claude Rich, Shirley et Dino, Pierre Schoendoerfer, Claire Simon, Bruno Solo, Bertrand Tavernier, Philippe Torreton, Luce Vigo, Jaco Van Dormael, Lambert Wilson ainsi que des centaines d'artistes et de cinéphiles, moi ;0) ...)


Encore plus de détails sur www.lesfilmsdetaix.fr

 

Contrarions les exploiteurs nécrophages !

Arf !

Zgur

 


05/03/2009

Vendredi, Samedi, Dimanche: les jours du Saigneur

Voici deux lectures très conseillées :

9782262029869.jpg

"Imaginez avec John Lennon, un monde sans religion.

Pas d'attentat suicides, pas de 11 septembre, pas de 7 juillet (1), pas de croisades, pas de chasses aux sorcières, pas de Conspiration des poudres, pas de partition de l'Inde, pas de guerres israélo-palestiniennes, pas de massacres de musulmans serbo-croates, pas de persécutions de juifs "déicides", pas de "troubles" en Irlande du Nord, pas de "crimes d'honneur" pas de télévangélistes au brushing avantageux et au costume tape-à-l'oeil, cherchant à tondre les gogos en leur vidant les poches ("Dieu veut que vous donniez jusqu'à ce que ça vous fasse mal").

Imaginez, pas de talibans pour dynamiter les statues anciennes, pas de décapitations publiques des blasphémateurs, pas de femmes flagellées pour avoir montré une infime parcelle de peau."

Richard Dawkins, in Pour en finir avec Dieu, p.12 (tempus - 11 € seulement)

 

EF025Delareligion.jpg

« Notre Bible nous révèle la nature de notre Dieu avec une précision minutieuse et implacable.(...) Dans l'Ancien Testament, Ses actes dévoilent constamment Sa nature vindicative, injuste, mesquine, impitoyable et vengeresse. Il ne fait que punir, traitant des peccadilles avec une sévérité démesurée, poursuivant des enfants innocents pour les fautes de leurs parents, châtiant des populations blanches comme neige pour les torts de leurs dirigeants, s'abaissant même, pour assouvir Sa soif de vengeance, à verser le sang d'inoffensifs agneaux, veaux, moutons et bœufs, en punition d'affronts insignifiants commis par leurs propriétaires. De toutes les biographies couchées sur papier, la Sienne est peut-être la plus odieuse. En comparaison, Néron apparaît comme un ange de lumière et, qui plus est, de premier plan. »

Mark Twain, in De la religion. Dieu est-il immoral ? (L'Esprit Frappeur)

 

"Je ne suis pas pour le fait d'offenser ou de blesser qui que ce soit gratuitement. Mais ce qui m'intrigue et qui me laisse perplexe, c'est ce privilège disproportionné dont jouit la religion dans nos sociétés laïques par ailleurs."

Richard Dawkins, in Pour en finir avec Dieu, p.42

 


"Imagine there's no heaven

It's easy if you try

No hell below us

Above us only sky"

 

Et ceci n'est qu'un hors d’œuvre ;0)

La suite très prochainement.

Paz y salud !

Zgur

 

07/02/2009

Bernard Kouchner et l'homme de paille

Un homme de paille dans le langage courant c'est "une personne qui couvre de son nom les actes ou les écrits de quelqu'un d'autre"

Mais un homme de paille, c'est aussi une figure de rhétorique très courante, que nous connaissons tous même sans connaitre son nom.

Il s'agit dans un débat ou une discussion

de"présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée",

de" formuler un argument facilement réfutable puis à l'attribuer à son opposant." (source wikipedia).

Parce que "se battre contre la représentation [reconstruite et affaiblie, voire falsifiée] de l'adversaire assure une victoire facile"

[PDVD_685.jpg

Ca devient plus clair, non ?

Bon sang mais c'est bien sûr.

La technique est vieille comme le monde.

Quand on veut tuer son chien, on  dit qu'il a la rage, explique le dicton.

La technique, vous la voyez ces derniers jours en grande tenue dans la polémique suscitée par le livre de Pierre Pean sur Bernard Kouchner.

Pierre Péan accuse (selon ce que j'ai lu dans les gazettes) Bernard Kouchner de mélange des genres et de s'être servi de ses positions politiques pour améliorer l'ordinaire de ses affaires personnelles et financière.

La défense de Kouchner jusqu'à présent me semble un exemple flagrant d'arguments homme de paille

Il répond en effet que ce n'est pas illégal, qu'on en veut à son honneur,

Ce qui n'est pas la question.

Pas plus que que l'antisémitisme n'est la question.

D'ailleurs, l'accusation d'antisémitisme et le plus abject des arguments "homme de paille". Il est de plus en plus utilisé (d'ailleurs très souvent par les mêmes BHL, Val et consorts) pour tenter de décridibiliser des questions qui attaquent leurs positions de pouvoir.Et est apparu comme tel lors de l'affaire Siné de l'été dernier. Mais cela ne les arrête toujours pas.

Mais l'argumentation "homme de paille", c'était aussi le mécanisme de défense foireux des dirigeants du Monde lors d'un précédent livre de Péan qui avait fait grand bruit "La face cachée du Monde". La défense des Colombani, Plenel et Minc avait alors été "on veut abattre Le Monde", 'c'est un scandale", "on s('attaque à la vie privée",  plutôt que de répondre factuellement aux accusations (de creusement dangereux de déficit notamment) que contenait le livre.

Il est d'ailleurs amusant de lire la défense de Kouchner par ce journal quant on note que ce dernier évite soigneusement de mentionner le contentieux historique qu'il a avec Péan. Mais il faut dire que Le Monde qui se prétend "journal de référence" est coutumier du fait avec un autre emmerdeur de fausses valeurs, Denis Robert.

Pour en revenir, et en finir avec Bernard Kouchner, vous verrez dans les prochains jours avez vu les affidés du ministre venir en meute dans les médias défendre leur champion, toujours avec des arguments "homme de paille", jamais avec des réfutations précises et exactes de ce qui est vraiment dansle livre.

Classique, habituel et fatigant.

Mais quand on connait la musique, on peut plus facilement la combattre et la faire taire.

Sus aux hommes de paille.

Arf !

Zgur

 

Post scriptum :

Merci et bravo à Phillipe Cohen (l'autre auteur de "La face cachée du Monde" avec Pierre Péan) de s'attaquer bille en tête sur Marianne2.fr au plus abject des arguments "homme de paille", celui d'antiséminitisme"

Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs ! Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l'argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l'antisémitisme qui vient...

[...]

Et maintenant Bernard Kouchner. Honte à lui de s’être servi de la communauté juive comme d’un bouclier humain, au lieu de s’expliquer pour de bon sur son affairisme évident !

[...]

Qu’il continuent, ces idiots inutiles, gonflés de leurs ego de résistants de la 25° heure, à prétendre qu'évoquer la fortune d'une personnalité est antisémite; qu'ils persistent à défendre les juifs de cette façon et alors là, oui, ils rendront un fier service à tous ceux qui veulent montrer que les juifs sont des intouchables.

Source : Marianne2.fr


En savoir plus :

Le procédé rhétorique "homme de paille" sur wikipedia.fr

Lecture complémentaire et indispensable : "Petit cours d'autodéfense intellectuelle", par Normand Baillargeon, Lux, 2005

couv_76.jpg

 

Illustration : Photo tirée du film "Ninja in the USA", trouvée sur l'indispensable nanarland.com

 

09.02.2009 : Ce billet a été repris par betapolitique.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu