Avertir le modérateur

05/10/2011

Pourquoi j’irai voter aux Primaires PS et voterai Montebourg

 politique,primaires ps,montebourg,aubry,hollande,valls,baylet,royal

 

Tout d’abord, je précise que ne suis pas membre du PS et que je ne suis encarté nulle part.

Jamais.

Ensuite, j’ai longtemps considéré cette histoire de primaires comme une fausse bonne idée, tout juste bonne à maquiller derrière une façade « démocratique » la mise en hors-bite (ha ha ha) de DSK, candidat proclamé de la bourgeoisie rose pale dehors et jaune dedans, et de ses médias aux ordres.

Et c’était le cas jusqu’à ce que le même DSK ne puisse tenir sa bite à New York et qu'il dynamite à jamais ses chances de candidat à la présidence de la république française.

Exit donc DSK et rebonjour l’intérêt de la primaire, sortant sans peignoir, nue et purifiée de la suite 2208.

Et depuis, le vrai jeu politique a repris puisque les cartes étaient rebattues, chacun des prétendants ayant sa chance, même si les médias dominants, changeant de monture, ont délibérément choisi de défendre pendant trrrrrès longtemps une pseudo bagarre entre les SEULS Hollande et Aubry.

C’est là, courant juillet que j’ai décidé que j’irai voter aux primaires PS.

Parce que j’en ai eu marre de voir les médias ne parler pendant longtemps que des candidats qui lui convenaient, Hollande et Aubry, en oubliant complètement les quatre autres.

Parce que certains ont voulu orienter ce scrutin de primaires à l’aide de sondages encore plus bidons que les sondages politiques habituels. De la GROSSE merde en branche et en barre, qui ne sert que de pâte à tartiner pour journalisme de remplissage. Et ça a commencé à vraiment m’énerver, tellement ils prennent les français en général, et les français qui se disent de gauche en particulier, pour des cons.

Parce que, bien malgré lui (car ce n’était pas le but de ses caciques en acceptant la démarche initiée par Arnaud Montebourg), le PS nous donne là l’occasion de barrer la route à cette kouyemollerie sans courage, sans conviction de gauche, qu’est devenue, depuis de longues années, la direction du PS.

Parce que, bien malgré eux, le PS nous donne la possibilité de barrer la route aux Papandréou du PS qui, malgré leurs rodomontades de campagne, se coucheront, une fois élus, à la première injonction du FMI ou de la BCE.

Alors, oui, bien que je ne serai JAMAIS militant du PS, j’irai voter aux primaires PS puisqu’on me le propose.

Et j’en ai déjà convaincu quelques autres personnes de mon entourage qui, comme moi, n’y pensaient même pas non plus a priori.

Alors voter oui, mais pour qui ?

Surement pas pour le candidat « dukan » (d’en face), le François Hollande si apprécié des médias et des gens qui se disent raisonnables. Pour des tas de raisons et particulièrement parce que je n’oublierai JAMAIS son attitude face à Denis Robert (lire ici, c’est édifiant sur la duplicité du personnage et de ses amis). Et puis, il est entouré d’une bande de branleurs sans envergure mais avec de sacrés passifs. Donc pour moi : Tout Sauf Hollande.

Je ne voterai pas non plus pour Martine Aubry m. Parce qu’elle-même, quoi qu’elle en dise, ne le voulait pas et que seul la bite de DSK la force (à son corps défendant) à y aller et à déchirer l’hymen du pacte de Marrakech, grosse entourloupe à baiser, une fois de plus, les militants du PS. Et puis son attitude plus qu’ambigue vis-à-vis de M. Guérini (qui détenait les clés des voix de la fédération des BdR) achève de détruire toute confiance que j’aurai pu avoir en elle. Comment agir correctement quand on ne le fait même pas dans son parti ? Et remember les tripatouillages du congrès de Reims (en rire ici).

Je ne voterai évidemment pas pour Manuel Valls. Parce qu’il professe des idées de droite dans lesquelles je ne peux me reconnaitre. Pas vraiment besoin d’épiloguer la dessus. Je me demande ce qu’il fait encore au PS.

Je ne voterai pas non plus pour Jean Michel Baylet, dont le micro-parti PRG  accueille encore Bernard Tapie et s’y serait volontiers vendu corps et âme. Donc là, faut pas déconner. La primaire m’aura permis comme à plein d’autre de redécouvrir ce monsieur, fils et héritier de sa mère, employeur (et grand amie) de René Bousquet* à la Dépêche du Midi. Beurk.

Contrairement à plein d’autres, je pense que Ségolène Royal a des idées. Mais en fait, je la trouve nulle, incapable de se hisser à la hauteur des enjeux, et de par sa situation et son historique dans le parti, elle est et sera toujours en grand danger d’explosion, même et surtout en cas de victoire.

Et reste donc Arnaud Montebourg.

Ca tombe bien, je l’aime bien le Nono.

Depuis longtemps.

Quand il s'attaquait au blanchiment des capitaux en Europe (avec Vincent Peillon), aux abus des tribunaux de Commerce, à Chirac ou à Juppé, pour des questions de principes que ses petits camarades voulaient bien exposer mais surtout pas appliquer.

Je l’ai parfois méchamment chambré tellement je me demande aussi ce qu’il fait toujours dans ce PS, parti de gros cumulards, mais pour des raisons inverses à celles de Valls.

 politique,primaires ps,montebourg,aubry,hollande,valls,baylet,royal

Et puis en 2006, j’ai lu son livre «La machine à trahir» , que j’ai relu le mois dernier. Vraiment toujours  actuel. Tant dans son constat que dans ses solutions, vers la sixième république.

Et même s’il doit être presque autant détesté que Royal dans son parti, je le crois plus à même que cette dernière, de faire passer ses idées force (entre autres : démondialisation, protectionnisme européen, interdiction du cumul des mandats, sixième république).

Et lui au moins a le mérite de la constance et de la cohérence, puisqu’il est le seul des six candidats à avoir prôné le NON au TCE et au traité de Lisbonne (même s'il n'a pas fait campagne).

Donc au premier tour de la primaire PS, j’irai voter et j’encourage tout le monde à voter sans hésitation pour Arnaud Montebourg.

Contre les Papandréou et les TINA du PS.

Et je répète ce que j’ai déjà dit ailleurs, je souhaite même que le deuxième tour se joue entre Montebourg et Royal. Ca aurait une sacrée gueule ;0) (on peut rêver un peu jusqu’à dimanche).

Et qu’on ne vienne pas me bassiner avec les sondages, ni avec des considérations tactiques de deuxième tour de présidentielle contre Sarkozy. Selon ces sondages et ces considérations, DSK était déjà à l’Elysée. Tout comme cet abruti de Jospin.

A chaque tour suffit sa peine.

Et NON à l’abstentionnisme.

Pouvoir dézinguer les Papandréou et les TINA du PS, c’est une chance qui ne se refuse pas.

Arf !

 

Zgur_

 

* Bousquet, dont l'assassin (qui nous a privé d'un bien intéressant procès) a été défendu par Arnaud Montebourg alors avocat.


06/08/2011

Le vrai visage du capitalisme

 Mikeypitalism.jpg

Sous son masque au sourire figé,

Le Mickeypitalisme a mauvaise allure ces derniers temps.

Et souvenez-vous de Invasion Los Angeles

du génial cinéaste visionnaire John Carpenter

 

politique,capitalisme,mickey,disney,john carpenter,they live,invasion los angeles

politique,capitalisme,mickey,disney,john carpenter,they live,invasion los angeles

Politique,capitalisme,Mickey,Disney,John Carpenter,They Live,Invasion Los angeles,

A à plus, alors ?

Arf !

Zgur

31/07/2011

L'Histoire du monde est folle. Et il est trop simple de dire que les tireurs le sont aussi.

 

C’est toujours étonnant de se retrouver à écouter de la musique ou de lire une livre qui se trouve en résonnance avec ce qui se passe dans sa propre vie ou dans le monde.

C’était le cas le week-end dernier avec le ska doublement (et tristement) d’actualité de The Selecter et aujourd’hui avec ce livre de Michel Bounan que j’ai du acheter il y a un ou deux ans et dont j’ai entrepris la lecture il y a un quinzaine de jours seulement.

politique,norvège,beinik,michel bounan,allia,false flag,alain bertho,gainsbourg,dutronc,complotisme,complot

Il y avait déjà  dans ce livre de quoi en parler abondamment.

Mais quand je suis tombé sur ce passage, il m’a frappé par sa pertinence et son actualité :

« La classe gestionnaire peut avoir besoin, pour contrôler les populations indociles ou seulement suspicieuses, d’accroitre sa police et son armée, d’organiser des systèmes de surveillance, de généraliser des contrôles inquisitoriaux : toutes opérations qui ne sont pas nécessairement désirées par les populations concernées. Mais la survenue inopinée d’attentats aveugles ou d’émeutes peut rendre « désirables » de tels instruments de contrôle et de coercition. N’y a-t-il pas un grand avantage alors à faciliter de tels événements, à en créer les conditions et même à entretenir de façon continue un ennemi de l’ombre, complotant sans cesse en secret, pour justifier une surveillance de plus en plus pointilleuse des populations réticentes, ou pour légitimer des opérations militaires contre des populations lointaines et faire main basse sur leurs richesses ? La classe qui gère aujourd’hui la production des images est donc naturellement « complotiste ». Elle doit convaincre son public de l’existence de « complots » nationaux ou internationaux pour motiver ses entreprises policières ou ses aventures militaires. Et ce même « complotisme » dont les porte-parole de cette classe accusent paradoxalement ceux qui décrivent le mode de fonctionnement de notre société moderne est, en vérité, la création la plus originale de la classe gestionnaire actuelle. ».

 Michel Bounan, "La folle histoire du monde", ed Allia 2006, p. 76

 

Comme dit l'adage "Même les paranoïaques peuvent avoir des ennemis". Je n'ai pas l'esprit "complotiste" dans le sens que lui donnent ceux qui s'en servent pour dévaloriser toute analyse qui leur déplait (ou déplait à leurs maîtres). Il n'y a pas besoin de voir un complot dans la saisie, par le pouvoir,  des opportunités (comme l'utilisation de la "stratégie du choc") pour appliquer un programme idéologique explicite (cf Les diners du Siècle, les réunions du groupe de Bidelberg ou celles de Davos).

Et comme dit Alain Bertho, nous sommes entrés dans "le temps des émeutes".

Et que celles et ceux qui doutent de l'existence de manipulations aillent s'informer sur les techniques de "false flag" (ou "fausse bannière")

Ou sur certains exemples (comme ici).

Car la crise telle qu'elle est "gérée" jusqu'à présent par nos dirigeants nous entraine directement vers une guerre civile et sociale généralisée. Ils s'y sont déjà préparés et ils sont prêts à cela (avec les LOPPSI, télésurveillance, policiers robocops etc.).

C'est leur intérêt, pas le notre, ni celui de la majorité de l'humanité. Mais ils n'ont que faire du notre.

Pour Michel Bounan, cette évolution est inéluctable. Et le pire est devant nous. Son livre est passionnant et, malgré son pessimisme foncier (et quelques simplificatons), j'en conseille vivement la lecture.

J'y reviendrai.

En attendant, profitons de la musique et des paroles de Gainsbourg chantées par Jacques Dutronc 

"L'avant-guerre c'est tout de suite
Les carottes sont déjà cuites
La pétoche est sur orbite
Dans l'air il y a d'la mort subite
L'avant-guerre c'est tout de suite
On a le cul sur d'la dynamite"

(1980)

 

 

Arf !

Zgur_

23/07/2011

Amy Winehouse ou Turanga Leela ?

amy.jpg

Quand mes enfants regardaient Futuropolis, j'ai toujours trouvé une ressemblance entre Turanga Leela et feue Amy Winehouse.

Et vous ?

Arf !

Zgur

17/07/2011

Déjà marre de la propagandastaffel sur le bébé électoral Sarkozy

Les journalistes laquais (aux ordres intériorisés du pouvoir) nous sussuraient depuis quelques temps que Nicolas Sarkozy cherchait à se représidentialiser en prenant du recul et que s'il se taisait, c'était pour mieux préparer sa campagne électorale.

D'abord, pour se RE présidentialsier, il faudrait déjà que Sarkozy ai déjà eu l'étoffe d'un président au delà du titre gagné en 2007 parce qu'il est une bête politique et un "bon" candidat, prêt à vendre à chacun une soupe différentee pour gagner les voix de presques tous.

Ensuite, se taire était sans doute pour lui une épreuve insurmontable qu'il a difficilement réussi à tenir sans sortir une fois de plus quelques conneries mémorables.

Mais le pire c'est ce qu'on va encore subir avec le bébé électoral à naitre.

L'infant.

Tant espéré par les pines-doctors de l'UMP.

Une fois de plus la communication paradoxale et confusionniste de la sarkozie marche à plein régime (de banane, comme notre république). On feint de proner la "discrétion", sur une affaire strictement "intime" et "personnelle". Mais la grosse artillerie est là, grâce aux amis bien placé dans la presse.

Des preuves en Voici, en voilà, crescendo :

nicematin-nice-cover-15-07-11bruni.jpg

vendredi 15 juillet

francesoir-cover.jpg
Samedi 16 juillet

3243_sommaire_parismatch.jpg
Semaine du 13 au 20 juillet

 

Déjà que depuis déjà un moment on essaye de faire croire aux français que cette bête politique se cultive au moins 20h par jour (en plus de son boulot de président, n'est-ce pas ! Faut dire qu'il a six cerveaux, cet homme-là !)

P1050099.jpg
Propaganda dans Le Parisien 17 juin

 

Là, j'en ai déjà ras la casquette de cette soumission des médias français aux plans médiatiques des cellules de communication élyséennes (mais ça vaut aussi pour les autres).

Bientôt cinq longues années de mensonges et de mauvais choix politiques et économiques vont être noyées dans la mélasse sentimentalo-parturiante comme on nous a baladé avec le retour de pomponnette Cécilia, sans doute revenue seulement pour obeir à son pacte de faire élire celui dont elle ne voulait déjà sans doute plus.

On voit bien à quoi sert à Sarkozy d'avoir des amis au manettes des grands médias. Le pourtant laquais Genestar avait payé en 2006 pour avoir cru s'en échapper une fois (lire son livre Expulsion).

Heureusement, il y a encore Internet pour contredire un peu ces manigances. Mais c'est encore bien peu de choses, et ce n'est pas sûr que cela dure encore longtemps.

Raison de plus d'en profiter pour essayer d'éviter ce malheur pour nous tous, que le plan de Sarkozy réussisse et qu'il soit réélu (même si je sais bien que l'élection d'un autre ou d'une autre ne nous garantit pas grand chose de génial pour l'après 2012).

Mais un peu d'espoir et de possibilité d'autre chose vaut mieux que la certitude du pire, un Sarkozy réélu pour cinq années de fer et de sang.

Fallait pas l'inviter en 2007 !

Faudra surtout pas le réinviter (avec ses sbires si copains avec des marchands d'armes, "à titre strictement personnel" (dixit Copé) bien sûr).

Pour ça, va falloir être créatifs et combatifs, croyez-moi.

Ce n'est pas gagné.

Arf !

Zgur_

 

A lire sur le même sujet (en plus "technique" et moins politique) : "Carla et le paparazzi, politique du bikini" par André Gunthert

 

02/07/2011

EXCLUSIF : La première image du bébé électoral Sarkozy

Bon, on l'attendait depuis quasiment le début de la rencontre de Nicolas et Carla sous les sunlight de Disneyland et le presse complaisante.

Mais bientôt le voici, le voilà ...

Le nouvel héritier.

Le bébé électoral.

Celui qui permettra encore aux médias couchés de parler d'autre chose que de ce qui fâche dans le désastreux bilan de ce mauvais président qu'est Nicolas Sarkozy.

Alors en excusivité dans la Zone Générale d'Urgence Relative, voici la première image du prochain infant :


BBSarko.jpg

Il parait que ce serait un garçon.

Et qu'il serait déjà Docteur en droit, comme son grand frère.

Bon sang ne saurait mentir, comme dit Guéant.

L'enfumage prévu aura bien lieu.

Arf !

Zgur_

 

 

NB : dessin composite bricolé par moi à partir de deux dessins trouvés sur le web. Merci à eux.

17/06/2011

Mon candidat pour l'élection du président de la FFF

 

5949197762_rene-la-taupe.jpg

Cette grosse tâche de René !

Parce que depuis l'Afrique du Sud ou la taupe a balancé ce crétin d'Anelka qui n'a pas dit ce que L'Equipe a dit qu'il avait dit, mais qu'il a pensé si fort que ça s'est entendu de très loin (et az été partagé par beaucoup) mais a été déformé pour une petite vengeance journalistique ...

Parce que depuis un enregistrement à propos de "quotas" a opportunément fuité pour foutre un peu plus le bordel dans cette fédération déconsidérée par le maintien bien trooooooop looooooonnnnnnnnteeeeeemmmmps de ce nullos de Domenech ...

Depuis tout ça, c'est bien René qui mène la barque de ce gros tas de pognon qui se cache derrière le sigle FFF (Fédération Foireuse de Foutages de gueule) et qui attire tant de mouches à merde.

Alors qu'il se déclare et qu'il assume.

Hein, René ...

T'es si ...

Que t'es trop con.

Comme un ballon, tiens.

Arf !

Zgur

 

 

 

05/06/2011

Elections présidentielles 2002, 2007, 2012 d'un enfumage à l'autre

 

A chaque fois, c'est pareil et ça part de bien avant l'élection.

L'enfumage, par l'occupation des médias aux ordres, avec des sujets de diversion permet aux candidats, avec la grande complicité de la plupart des  journalistes, de concentrer l'attention du public (et donc des électeurs) sur des sujets périphériques sans grand intérêt ou bien totalement mensongers, comme on peut le voir avec les quelques exemples ci-dessous :

2002

conVoct 2001.jpg

Publié en octobre 2001 - a bénéficié d'une couverture média indécente
qui a permit de faire oublier l'autre livre plus critique ("Madame" de JP Lepers)
et d'évacuer l'image de "Supermenteur" du mari de Bernadette.
A cumulé avec l'opération de Dame patronnesse des "pièces jaunes" !

 

2007

photo-mariage-cecilia-sarkozy-richard-attias.jpg

Août 2006 - Cecilia est parti. Nicolas très triste
Cette couverture a coûté sa place au pourtant très Lassie chien fidèle
Alain Genestar (1)

 

SARKOGALAFEV2007;JPG.jpg

février 2007 - Cécilia est revenue. Mais l'escroquerie médiatique continue
Les médias jouent le jeu au profit du futur président.
On ne connais pas encore (?) le mot "Storytelling"

 

SARKOVSD123mai2007.jpg

Mai 2007 - Cecilia n'est pas allé voter au 2ème tour.
Les medias continuent de storyteller mais Internet bruisse (déjà)
de mille rumeurs (qui se vérifieront souvent)

 

2008

L'indécence ajoutée à la goujaterie devant des journalistes larbins
qui se pâment devant le poouvoir et ses petits susucres (2) :

 

 

Et ..

Maintenant ...

Fabriqué en 2011

Mais annoncé pile poil pour 2012 !

Sonnez hautbois ...

Résonnez musettes ...

Voici ...

Voila ...

L'événement que les communicants attendaient le plus
depuis une certaine visite à DisneyLand...

Le bébé électoral !

 

elle-coverCBS.jpg

Et je vous garantis que ça va en remplir des gazettes
et des heures d'antenne pour ne rien dire.

Pour ne surtout pas parler du bilan calamiteux du futur papa
mais piètre président (euphémisme).

 

Sarko-presse-et-vie-privee.jpg

 

Eh les journaleux, vous allez encore vous laisser piétiner sans rien dire par Sarkozy pendant la campagne 2012, ou quoi ?

J'ai une petite idée de la réponse.

Et elle ne me plait pas.

Mais cette fois, on peut espérer qu'Internet (dont Twitter) jouera un rôle plus important dans la campagne et pertubera vraiment la communnication figée des candidats.

Et c'est quelque chose qui les effraient, tout en haut. Il suffit de voir leurs tentatives désespérées de profiter de chaque possibilité d'en réfreiner les possibilités.

A nous de ne ne pas les laisser faire.

Parce que ...

Fallait pas l'inviter !

Faudra surtout pas le réinviter !

Delenda est Sarko !

Qu'on se le dise !

A moins que, d'ici là, la révolte qui gronde dans la population s'éveille vraiment ...

"Qui peut prédire quelle étincelle pourrait mettre le feu aux poudres ?"

Arf !

Zgur_

 

 

(1) aujourd'hui bien plus heureux directeur du beau magazine Polka

(2) Chaque fois que je vois cette séquence, j'ai envie de vomir de dégoût.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu