Avertir le modérateur

27/06/2008

Moquons nous un peu de la censure du Post.fr

 1898171498.jpeg

Bon, juste pour rire, je vais vous montrer mes quelques commentaires qui ont été censurés (en plus de quelques billets réapparus après protestations) par LePost.

Je garantis l'authencité et l'intégralité des citations.

 


 
Faudrait quand même voir à pas pousser mémé dans les orties!

Martinon doit avant tout sa disgrâce à sa calamiteuse campagne à Neuilly qui a permis aux traîtres en puissance de montrer toutes leurs capacités (Fiston Sarko, teullé, ...).

Et il n'est pas relégué à pousser des wagonnets dans le mines de nickel de Nouvelle Calédonie, non plus.
Non, plutôt un bon et beau fromage prestigieux de la république, à New york, surement bien payé, où il se retrouvera entre gens de son monde.

Néanmoins un bon exemple, en haut de l'Etat, de management pas la peur et le fait du prince, comme dit falcon.

Tu ne fais plus partie du dispositif, casse-toi, alors, pauvre con !

Arf !

Zgur

 


 
 
La vie est vraiment injuste puisque Séguéla est encore là.

Encore une preuve de l'inexistence de Dieu.

Et comme quoi on pourrait presque se laisser aller à croire que la connerie conserve.

Arf !

Zgur
 
 
 
 
Pour les censeurs du Post, TINA n'est pas une personne qu'on ne pourrait qualifier de Salope sans être justement accusé d'insulte.

Mais un acronyme pour "There Is No Alternative" (Il n'y a pas d'alternative) mantra des tatcheriens et autres ultralibéraux qui veulent imposer leur système économique au monde entier.

Donc je le remet un fois, avec des petits poins pour vous faire (un peu) plaisir.

A moins que je choisisse morue, ce poisson charmant.

Arf !

Zgur
 
 
CQFD
 
Etonnant non ?
 
Arf !
 
Zgur
 
 

25/06/2008

LePost m'a censurer (bis repetita)



J'ai reçu ça ce soir de la part du "coach" de LePost

"Bonjour,

Votre post intitulé "Ce beau pays de France où la chasse est ouverte", publié le mardi 24 juin 2008 à 22h39 sur Le Post, a été supprimé parce qu'il contrevient à la législation et à la charte du Post.

L'équipe des modérateurs"


Un peu court comme explication.

A relire mon texte (voir là http://zgur.20minutes-blogs.fr/archive/2008/06/24/ce-beau-pays-de-france-ou-la-chasse-est-ouverte.html)
je ne vois pas ce qui s'y trouve d'illégal.

Parler de Ministère des n***** et des a***** dehors ?

Citer Camus  ou Senghor ?

Ou simplement mettre en cause les pahalanges hortefiques que deviennent nos nos institutions républicaines ?

M'est avis que dans pas longtemps la liberté d'expression va en prendre un coup dans ce pays.

Tout doucement ça se rapproche.

Le temps brunit.

Même avec Carla et son prurit soi-disant de gauche.

Fallait pas les inviter.

Et je crois que je vais me casser.

Du Post, d'abord.

Zgur

24/06/2008

Ce beau pays de France où la chasse est ouverte

Dans ce beau pays de France qui est le mien, des institutions de la République piègent, raflent et déportent.
 
Ces mots vous choquent ?
 
Vous préférez sans doute contrôles de papiers, centres de rétention ou reconduites à la frontière.
 
Pourtant ces derniers jours, les executants du Ministère des nègres et des arabes dehors (avec quelques jaunes aussi)  sont sous le feu médiatique, leur grand guide spirituel et temporel s'étant vanté d'avoir explosé ses objectifs chiffrés, tel le commercial de base (tout en mentant sur une partie de ses résultats, comme le commercial en réunion avec son chef de secteur)
 
Il faut lire et faire lire simplement le compte rendu de Me Eolas sur cynisme engendré dans notre appareil d'état par la culture du chiffre. Et ses conséquences immorales.
 
 
 
Et ...
 
Et ...
 
Jusqu'où ?
 
 
La nouvelle chanson du Ministère des Affaires Populaires semble, hélas, promise à être le tube de l'été.
 
 

MAP "La chasse est ouverte"

 

 

"Immédiatement après la seconde guerre mondiale, Albert Camus a tenté d'expliquer publiquement pourquoi il avait choisi la résistance plutôt que la collaboration ou plutôt, ce qui était le cas le plus courant, labdication et la survie personnelle. "C'est une question  qui n'a pas de sens. [...] Je ne m'imaginais pas ailleurs, voilà tout." Et il ajoutait quelque chose qui est terrible pour ceux qui pensent que tout ce qu'il faut à l'imagination pour qu'elle soit utile et qu'elle ne soit pas dangereuse, c'est de l'organisation. "J'ai compris alors que je détestais moins la violence que les institutions de la violence."

in John Saul "De l'équilibre" PAYOT, 2003, p.131

 

"Oui Seigneur, pardonne à la France qui dit bien la voie droite et chemine par les sentiers obliques."
Léopold Sédar Senghor

 

Je n'étais pas le seul à vous le dire ...

Mais ...

Fallait pas les inviter.

Vraiment ... fallait pas !

 

Zgur

 

Plus d'infos sur l'actualité de la chasse : chez antennerelais

22/06/2008

Un projet de civilisation low-cost ...

1184936264.jpg

Pour les uns ...

 

...

 

Et comme d'hab' , pour d'autres :

 1936883897.jpg

 

 

La prétention des médias à vouloir nous faire croire qu'on pourra résoudre la question du pouvoir d'achat en se contentant de produits "low-cost" venant de magasins "discount" n'est que le cache sexe de leur orientation politique. Derrière le soutien de façade au bien fade "Grenelle" de l'environnement, les medias et les hommes politiques ne souhaitent rien d'autre que le maintien du système de production actuel, pensant que les riches (et leurs affidés, dont ils sont, ou veulent être) s'en sortiront toujours du bon coté. Quant aux autres ... ils n'auront droit, au mieux, qu'au mépris. 

« Les classes populaires ne forment plus un groupe conscient et solidaire comme la grande bourgeoisie… La bourgeoisie est bien toujours là, fidèle à la position, dominante. Classe en soi et classe pour soi, elle est la seule aujourd’hui à prendre ce caractère qui fait la classe réelle, à savoir d’être mobilisée».
M. Pinçon et M. Pinçon-Charlot, Sociologie de la bourgeoisie, La Découverte, 2000
 
Derrière l'enfumage médiatique (dont six pages (!) sur le CD de Carla Bruni Sarkozy dans Libé, et ce n'est qu'un début), le projet sarkoziste et neo-liberal continue à se mettre en place, consciemment et implacablement, malgré les preuves flagrantes de l'échec de ses promesses.
 
Et tout ça, avec la complicité de cette pseudo "gauche" atone, préoccupée seulement par ses positions (présentes et futures) de pouvoir personnel.
 
Arf!
 
Zgur

20/06/2008

Germaine et Raymond sont dans un bateau qui coule ...

 

474735474.jpg

 

Il y a avait longtemps que Germaine Teissier m'avait fait rire.

Mais depuis que j'ai lu dans Le Parisien d'hier :

"La célèbre astrologue avait prédit une victoire de l'équipe de France à l'Euro 2008. Raté !

L'astrologue Elizabeth Teissier avait prédit la victoire... de l'équipe de France à l'Euro-2008 et «un moment unique dans la vie» du sélectionneur Raymond Domenech, dans une chronique parue mercredi dans le magazine suisse l'Illustré. «Le ciel de Raymond Domenech, comparé à celui de la finale de l'Euro, m'a éblouie», écrit Elizabeth Teissier.

«Ce verseau ascendant vierge vit un moment unique dans sa vie, à l'instar d'Alain Prost en 1985, lorsque je lui ai annoncé qu'il serait champion du monde», poursuit-elle. «De là à conclure que la France va gagner l'Euro, il n'y a qu'un pas, que je franchis allégrement !», prédit l'astrologue dans sa chronique, parue au lendemain de l'élimination de l'équipe de France de l'Euro."

Je suis de bien meilleure humeur.

Sans doute sans se concerter, Germaine et Raymond  viennent de nous prouver une fois de plus toute la portée de leur "science".

Et pas plus que les prédictions basées sur les astres, la sélection d'une équipe de foot à partir des thèmes astraux des joueurs ne donne de bons résultats.

Mwarf !

Zgur

 

Voir aussi "Les Bleus champions d’Europe !" chez Olivier Bonnet/Plume de presse"

 

Bonus :

Je conseille vivement le dossier qui lui est consacrée par le Cercle Zététique à celles et ceux qui veulent en savoir plus sur les "prédictions" de M'âme Germaine,

La thèse de sociologie de la même fut excellement étrillée en son temps par Henri Broch (lire ici)

08/06/2008

Un grand banquet contre la faim et disparition d'un expert

 1992762076.jpg

Afin de montrer sa solidarité avec le monde qui a faim malgré les efforts méritoires des semenciers, des OGM, et des Mugabé de tous les pays, la FAO a organisé recemment un grand buffet contre la faim avec plein de VIP dedans.

Les bénéfices de la manifestation seront consacrés à la recherche de solutions déshydratées de petite taille permettant aux migrants souhaitant fuir leur pays maifestement peu gatés par la nature (malgré le souvenir fallacieux de récoltes abondantes) munis d'un kit alimentaire de survie labelisé par la FAO.

Par ailleurs, on nous signale la disparition d'un expert français qui aurait pu être interrogé par les medias sur ce sujet, l'ancien ambassadeur français exilé auprès de la FAO (2003-2007),  Charles Millon. On suggère qu'il serait rentré subrepticement dans la région lyonnaise en septembre 2007 après l'échec du responsable de son exil romain, Dominique Perben, aux élections municipales. (voir ici pour les supputations de 2003 à ce sujet). 

Aux dernières nouvelles, Nicolas Sarkozy aurait dépéché Michel-Edouard Leclerc auprès de la FAO à Rome pour leur présenter son grand plan de sauvetage de l'Afrique "Une superette pour chaque africain". Compte rendu au prochain banquet.

Arf !

Zgur 

 

02/06/2008

Message personnel (bis)

136533123.jpg

Arf !

Zgur

 

 

Et un grand merci à Lewis Trondheim ;0)

 

Voir le message personnel n°1

22/05/2008

Giscard, inventeur du gestionnaire castré

 1982314072.jpg

 

Cela fait 34 ans que Giscard a été élu à l'Elysée, comme l'a rappellé Guy Birenbaum le jour anniversaire de cette élection le 19 mai.

Dans l'excellent livre de l'excellent John Saul "Mort de la mondialisation" (dont j'ai déjà parlé et sur lequel je reviendrai bientôt), j'ai trouvé ce cinglant portrait de Giscard qui méritait plus qu'une simple citation en commentaire chez Birenbaum :

"Giscard représentait un nouveau style d'homme politique. C'était le spécialiste. L'homme qui pouvait vous débarrasser de vos soucis grâce à son expertise financière. En comparaison de dirigeants comme Charles de Gaulle ou Konrad Adenauer - qui intégraient les sentiments des citoyens à leurs vastes schémas - c'était un dirigeant calme, dépassionné, moderne. Et même postmoderne. C'était le visage même de l'Etat-nation postnationaliste.

Cependant Giscard est parvenu au pouvoir en plein milieu des crises fondatrices du pétrole, de l'inflation, du chômage et de l'absence de croissance. Il a contre attaqué du ieux que pouvait un technocrate, c'est à dire sans le moindre impact. Les taux d'intérêt étaient si élevés qu'ils acculaient à la faillite le secteur privé sans pour autant permettre de contrôler l'inflation. Giscard est devenu perplexe, découragé.
Et puis un soir, il est apparu à la télévision pour s'adresser aux gens. Il leur a annoncé que de grandes forces globales étaient à l'œuvre. C'étaient des forces nouvelles. Des forces inévitables. Des forces tenant à l'interdépendance économique. un gouvernement national n'y pouvait pas grand chose,. Il était impuissant.

Cette apparition historique a sans doute représenté la déclaration initiale présentant la globalisation comme une force échappant au contrôle des hommes. Ce fut aussi l'invention du nouveau dirigeant : le gestionnaire castré. Cette vision a créé une vraie mode chez les dirigeants à tous les niveaux. La réponse facile à la plupart des problèmes difficiles consistait à se lamenter publiquement d'être sans pouvoir. Impuissants. [...] Ce n'étaient pas des problèmes à résoudre. C'étaient des manifestations de la réalité globale. Avec ses amis dirigeants ou gestionnaires dans d'autres pays, tout juste pouvait-on du mieux possible arrondir les angle grâce au management des détails."

 in John Saul "Mort de la globalisation" Payot 2006 pp 130-131

 
Sinon pour moi, l'élection de Giscard en 1974, c'est la vérification du pronostic électoral de ma maman qui avait dit "S'il se présente, il sera élu". C'est aussi la rumeur de la maladie qui aurait du limiter son mandat à un an ! Le syndrôme du mensonge médical pompidolien, sans doute.

Souvenirs partiels de jeunesse. Il faut dire qu'à l'époque, j'étais plus intéressé par le foot que par la politique.

Cela m'a vraiment passé.

Arf !

Zgur 

 

L'illustration est la couverture  par Wolinski d'un livre paru en 1975.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu