Avertir le modérateur

27/11/2015

Liberté, liberté chérie ...

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté
Delacroix "La Liberté guidant le peuple" (1830)

Aujourd'hui, quinze jours après, "La France rend hommage aux victimes des attentats du 13 novembre" comme disent les gazettes et répètent les médias.

En plus de l'hommage aux Invalides, le gouvernement nous demande de pavoiser nos fenêtres de drapeaux bleu-blanc-rouge, d'envoyer des selfies dans les réseaux sociaux.

Et là, j'ai quand même une gêne.

Non pas que je pense qu'il ne faille pas rendre hommage aux victimes des attentats (même si je remarque que les médias ont oublié largement de parler des blessés).

Non pas que je ne me réjouisse que les français aient repris spontanément possession de leur drapeau révolutionnaire depuis les attentats, et ainsi retiré ce symbole national des griffes du FN qui se l'était indûment approprié.

Mais je perçois derrière cette injonction gouvernementale une volonté de récupération de l'émotion provoquée par cet événement.

Une volonté de récupération semblable à celle qui a présidée aux manifestations organisées le 11 janvier dernier, après les assassinats à Charlie Hebdo et à l'HyperCacher, et dont on nous a rebattu les oreilles ensuite en invoquant l'"esprit du 11 janvier".

Alors aujourd'hui (et pas moins qu'hier), je penserai au victimes, morts ou blessés, du 13 novembre.

Mais concernant les injonctions gouvernementales, je m'en tiendrai à l'attitude de M. Dalton dans "Le cercle des poètes disparus" :  

"Je fais valoir mon droit à l'immobilité."


 

Et malgré

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté

politique,attentats,paris,hommage national,drapeau tricolore,bleu blanc rougeliberté

 

"Liberté, liberté chérie
Combats avec tes défenseurs !"

proclame notre hymne national, même en reggae

Que ne l'oublient pas nos gouvernements (d'aujourd'hui et de demain)   !

Arf !

Zgur_

 

 

A LIRE : Moi, père d'une victime, je n'irai pas aux Invalides

 

26/11/2015

Hommage à la Team Insomniaque

Regardons la Team Insomniaque droit dans les yeux :

yeux.gif

Vous voyez ce que je veux dire ?

Arf !

Zgur_

 

 

00:39 Publié dans Humeur, Humour, Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : teaminsomniaque

17/11/2015

Sale météo guerrière sur la France

Le temps se couvre dans les esprits des "élites" qui sont censés nous gouverner.


 

Et après que Sarkozy a aligné notre politique étrangère sur celle des USA (et fait d'énormes erreurs), Hollande, aiguillonné par la droite, doit-il se croire obligé de refaire les erreurs de Bush ?

politique,parisattaks,attentat

D'ailleurs, comme par hasard, maintenant on trouve du pognon pour faire la guerre, quand il y en n'en avait pas pour ailleurs (sauf pour renflouer les banques):

politique,parisattaks,attentat

Et aura-t-on bientôt les mensonges de la presse caporalisée et "embedded" comme celle des USA au moment de la guerre contre l'Irak ?

Je pose là les questions.

J'ai peur des réponses.

politique,parisattaks,attentat

Et non, le napalm n'a pas une bonne odeur.

C'est aussi l'odeur des erreurs qu'on veut cacher.

politique,parisattaks,attentat

Zgur_

 

Des lectures indispensables :

- L’Etat islamique cherche à déclencher une guerre civile. [...] Nous payons aujourd’hui le prix de la cécité de nos élites politiques. par Gilles Kepel

- Le retour du boomerang par Jean-François Bayart

Nous devons rester fermes après les attaques de Paris (Le Guardian)

- Nous payons les inconséquences de la politique française au Moyen-Orient. Par Sophie Bessis et Mohamed Harbi

 

Post Scriptum : aux connards qui voudraient venir m'emmerder avec des commentaires du genre "et tu oublies les victimes" , "tu veux laisser ces pourris s'en tirer", ma réponse est claire :

- non, je n'oublie pas les victimes ni leurs familles, ni leurs ami(e)s. Bien au contraire. Ma tristesse est immense. De plus, au moins une des victimes était l'amie d'amis et connaissances à moi. Il y en a peut-être d'autres, plusieurs de mes ami(e)s habitant juste à coté des endroits mitraillés.

- pour attraper et juger ces enfoirés, que la police et la justice fasse son travail. Et surtout qu'on les laisse travailler en dehors de toutes entraves à visée politico-électorale ou diplomatique, ça changerait. Pas besoin de rhétorique guerrière pour ça.

 

 

 

11/11/2015

11 novembre 1915 : cent ans et un an de guerre après

Il y a cent ans, la guerre avait déjà commencé depuis plus d'un an.

Et personne ne savait combien de temps elle allait durer, sinon qu'elle allait durer bien plus longtemps que prévu en août 1914.

ww1_f_end1915.gif

Personne ne savait combien de gens la guerre allait tuer.

Mais certains se doutaient déjà que le nombre serait énorme.

ww1-bilan.jpg

Mais avant de faire les décomptes, restaient encore à subir trois années de souffrances et de destructions.

 politique, guerre, 14-18, ww1, 11 novembre, 1915

Le temps passe lentement.

Malgré tous les beaux discours et les déclarations fracassantes, d'autres, ailleurs, les subissent aujourd'hui, ces souffrances et ces destructions, et on ne peut pas dire que ce ne soit pas "un peu" de la faute de nos dirigeants.

Hélas.

Encore et toujours.

Zgur_

 

Lire mes autres billets sur le 11 novembre :

 Lire aussi :

 

05/11/2015

René Girard et les petits poissons rouges

L'académicien René Girard vient de mourir à l'age de 91 ans.

Je l'avoue, je n'ai rien lu de ce qu'il a écrit. Mais je me souviens bien de l'avoir vu et écouté dans quelques émissions télévisées (chez Pivot notamment) ou radiophoniques.

Son nom reste attaché dans ma mémoire à un livre de Pierre Boncenne que j'ai lu et relu, et que je vous conseille :

boncenne-poissons.jpg

Pourquoi me souviens-je de lui à cause de ou grâce à ce livre ?

Parce que René Girard en fut bien malgré lui l'inspirateur avec Roger Caillois, comme le raconte Pierre Boncenne au tout début :

girard+les+petits+poissons+.jpg

"

"Contre l'esprit de sérieux et les gens importants" comme dit le sous-titre le livre de Pierre Boncenne, est devenu chez moi un petit signal d'alarme face à certains pontifiants du haut de leurs chaires. Et ce quelle que soit la valeur existante (René Girard par exemple) ou pas (BHL voir ici) de leur oeuvre.

Non pas qu'il faille TOUT prendre à la légère ou ne RIEN prendre du tout (comme le croient et le font les crétins et ceux qui les manipulent).

Mais comme Pierre Boncenne,

"L’emphase [me] fait sourire, l’enflure [me] plie en deux, la morgue des puissants [m]’amuse".

Mais PAS "secrètement" ... "[elle m]'indigne."

Alors bien souvent je préfère en rire en pensant aux petits poissons rouges de Roger Caillois, René Girard et Pierre Boncenne.

Arf !

Zgur_

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu