Avertir le modérateur

16/06/2013

Critiquer

crit0000.jpg

Il y avait une vieille antienne soixante-huitarde qui consistait à demander systématiquement "Mais d'où tu parles ?" à quelqu'un qui s'exprimait.

En général et au delà de l'intérêt de la réponse, cette question cherchait avant tout à décridibiliser toute parole venant d'un tenant de la bourgeoisie (ou décrété comme tel) ou d'un coté de l'échiquier politique ou social auquel le questionneur déniait le droit même de s'exprimer.

Mais la question mérite d'être posée.

Voire même de voir ce questionnement élargi quand on aborde la critique d'opinions ou de comportements dans un groupe social.

Ainsi, quand je critique quelque chose, je peux le faire de mon point de vue (philosophique, social, politique ...). C'est là d'ailleurs où justement on peut légitimement me demander d'"où je parle" (pour autant qu'on me permette de continuer à parler ;0).

Mais quand je critique quelque chose ou quelqu'un, je peux aussi le faire de son point de vue à lui, du point de vue philosophique social ou politique de ce ou celui que je critique. Et là, c'est plutôt la cohérence interne de ce qui est critiqué (par moi) qui peut et doit être questionnée.

C'est ainsi que je peux critiquer les religions de mon point de vue athée et rationaliste, avec Richard Dawkins et Christopher Hitchens (le créationnisme est un ramassis d'erreurs et de mensonges) mais aussi du point de vue des réligions en en pointant les incohérences (cf par exemple, l'attitude fort peu chrétienne par exemple des prêtres pédophiles et des autorités qui les ont protégés trop longtemps, ou la contradiction des patrons exploiteurs qui s'affichent confits en dévotion religieuse).

C'est ainsi que je peux aussi critiquer le capitalisme de mon point de vue anti-capitaliste mais aussi à l'aide d'un point de vue "libéral" (pour faire court : leur système ne fonctionne pas - en tout cas pas sans l'aide et l'apport régulier de ce qu'ils récusent par ailleurs).

Politique,critiquer,capitalisme,religion,


L'ecueil à éviter lorsque'on critique quelqu'un ou quelque chose avec les arguments de ce quelqu'un ou de ce quelque chose est la construction d'"arguments homme de paille", si courant dans les discussions politques, mais ce n'est pas trop dur à éviter avec un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Si je dis ça aujourd'hui sur ce blog, c'est que je vais bientôt aborder des sujets qui fâchent beaucoup certains et qui sont de vrais appeaux à trolls. Donc je renverrai souvent vers ce texte ceux qui ne savent pas lire ou ont du mal à comprendre une argumentation.

A bon entendeur ...

 

politique,critiquer,capitalisme,religion

Arf !

Zgur_


Commentaires

"D'où tu parles?" est effectivement une question qui mérite d'être posée.
Pas pour sa fonction "décrédibilisatrice", 'videmment, mais bel et bien pour sa fonction "éclairante", surtout en ces moments où tout le monde aime à bâfrer le premier gloubiboulga idéologique venu...

Bon courage, en tous cas, sur un "chemin" 'ffectivement parsemé de trolls, entres autres.

Écrit par : Laffreux | 18/06/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu