Avertir le modérateur

19/06/2011

Mes années 80 (musicales) sont plus belles que les leurs (7/50) Joe Jackson "Look Sharp" & "I'm the man" (1979)

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas les raisons de cette série, c'est à lire ici, ici ou .


Ah, ça fait un moment que je veux mettre ces deux disques de Joe Jackson dans cette série sur mes années 80. Et ne venez pas me dire qu'ils sont sortis en 1979, parce qu'en France ça doit être en 80 et puis je suis chez moi ici et je fais ce que je veux. Non mais.

jjacksonsharpman.jpg

Joe Jackson est un immense musicien. Qui s'est orienté après ses débuts rock énervé nourri de reggae et de punk, vers une musique jazz plus complexe et apaisée mais toujours de grande qualité et avec un grand succès. Tant mieux pour lui.

Mais...

A tous ses disques ultérieurs je préférerai toujours ces deux galettes dont je ne sais quels morceaux choisir (puisque choisir, c'est renoncer) tant je les connais tous pas coeur, les rocks, les ballades, les très énervés et les plus désabusés. Je les aime tous, chacun pour des raisons différentes.

Alors començons par un morceau dominical :

"Sunday papers"

"...If you want to know about the gay politician
If you want to know how to drive your car
If you want to know about the new sex position
You can read it in the sunday papers, read it in the sunday papers

Sunday papers dont ask no questions
Sunday papers dont get no lies
Sunday papers dont raise objection
Sunday papers dont got no eyes..."

(Nous, le dimanche, on a le JDD, Aujourd'hui/LeParisien, ou les torchons sans grand intérêt de la PQR. Ce n'est pas mieux.)

 

Et, dimanche ou pas, You gotta "Look Sharp" !

 

"...Smoke my cigarettes and drink my beer
Tell me that this world is no place for the weak
Then you can look me in the eye
And tell me if you see a trace of fear

You gotta look sharp
You gotta look sharp
And you gotta have no illusions
Just keep going your way looking over your shoulder..."


D'ailleurs, on sait tous que 'C'est different pour les filles" ("It's different for girls")

"...She said - just give me something
Anything
Well give me all you got but not love
No not love she said
Don't you know that it's different for girls
You're all the same"


Mais mon morceau préféré de JJ (1) reste 'I'm the man" dont la modernité est étonnante, tant d'un point de vue musical que du sens des paroles (et sur des superbes images d'un concert au College Hatfield Polytechnicle 14 juin 1980) :

 

"I'm the man"

Pretty soon now
You know I'm gonna make a comeback
And like the birds and the bees in the trees
It's a sure-fire smash
I'll speak
To the masses through the media
And if you got anything to say to me
You can say it with cash

'Cause I've got the trash and you got the cash
So baby we should get along fine
So give me all your money 'cause I know you think I'm funny
Can't you hear me laughing
Can't you see me smile

I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the hula-hoop
I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the yo-yo

Kung fu
That was one of my good ones
Well what's a few broken bones
When we all know it's good clean fun
Skateboards
I've almost made them respectable
You see I can't always get through to you
So I go for your son
I had a giant rubber shark and it really made a mark
Did ya lookit lookit lookit all the blood
So give me all your money 'cause I know you think I'm funny
Can't you hear me laughing
Can't you see me smile

I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the hula-hoop
I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the yo-yo

Right now
I think I'm gonna plan a new trend
Because the line on the graph's getting low

And we can't have that
And you think you're immune
But I can sell you anything
Anything from a thin safety pin
To a pork pie hat
'Cause I got the trash and you got the cash

So baby we should get along fine
Why don't you give me all your money
'Cause I know you think I'm funny
Can't you hear me laughing
Can't you see me smile

I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the hula-hoop
I'm the man (I'm the man, I'm the man, I'm the man)
I'm the man that gave you the yo-yo"

 

"Mais je peux te vendre n'importe quoi
d'une petite épingle à nourrice à un chapeau "pork-pie"
Parce que j'ai la camelote et tu as le fric
"

Trente et un ans après, on n'a pas, je crois, décrit aussi bien dans une simple chanson la puissance et le cynisme du marketing et de la mode (qui se démode) façonnés par ceux qui tirent les ficelles et les bénéfices du système, banksters et autres complices.

Je n'en avais pas conscience alors quand, jeune et néanmoins (déjà) énervé, j'écoutais en boucle cette chanson, et les autres de ces albums de Joe Jackson.

Je me suis rattrapé depuis.

Arf !

Zgur_

 

 

En savoir plus :

La bio de Joe Jackson sur wikipedia en français, en anglais

 

 

(1) faudra que je vous parle un jour de l'autre JJ de mon coeur, l'immense JJ Cale ;0)

17/06/2011

Mon candidat pour l'élection du président de la FFF

 

5949197762_rene-la-taupe.jpg

Cette grosse tâche de René !

Parce que depuis l'Afrique du Sud ou la taupe a balancé ce crétin d'Anelka qui n'a pas dit ce que L'Equipe a dit qu'il avait dit, mais qu'il a pensé si fort que ça s'est entendu de très loin (et az été partagé par beaucoup) mais a été déformé pour une petite vengeance journalistique ...

Parce que depuis un enregistrement à propos de "quotas" a opportunément fuité pour foutre un peu plus le bordel dans cette fédération déconsidérée par le maintien bien trooooooop looooooonnnnnnnnteeeeeemmmmps de ce nullos de Domenech ...

Depuis tout ça, c'est bien René qui mène la barque de ce gros tas de pognon qui se cache derrière le sigle FFF (Fédération Foireuse de Foutages de gueule) et qui attire tant de mouches à merde.

Alors qu'il se déclare et qu'il assume.

Hein, René ...

T'es si ...

Que t'es trop con.

Comme un ballon, tiens.

Arf !

Zgur

 

 

 

05/06/2011

Elections présidentielles 2002, 2007, 2012 d'un enfumage à l'autre

 

A chaque fois, c'est pareil et ça part de bien avant l'élection.

L'enfumage, par l'occupation des médias aux ordres, avec des sujets de diversion permet aux candidats, avec la grande complicité de la plupart des  journalistes, de concentrer l'attention du public (et donc des électeurs) sur des sujets périphériques sans grand intérêt ou bien totalement mensongers, comme on peut le voir avec les quelques exemples ci-dessous :

2002

conVoct 2001.jpg

Publié en octobre 2001 - a bénéficié d'une couverture média indécente
qui a permit de faire oublier l'autre livre plus critique ("Madame" de JP Lepers)
et d'évacuer l'image de "Supermenteur" du mari de Bernadette.
A cumulé avec l'opération de Dame patronnesse des "pièces jaunes" !

 

2007

photo-mariage-cecilia-sarkozy-richard-attias.jpg

Août 2006 - Cecilia est parti. Nicolas très triste
Cette couverture a coûté sa place au pourtant très Lassie chien fidèle
Alain Genestar (1)

 

SARKOGALAFEV2007;JPG.jpg

février 2007 - Cécilia est revenue. Mais l'escroquerie médiatique continue
Les médias jouent le jeu au profit du futur président.
On ne connais pas encore (?) le mot "Storytelling"

 

SARKOVSD123mai2007.jpg

Mai 2007 - Cecilia n'est pas allé voter au 2ème tour.
Les medias continuent de storyteller mais Internet bruisse (déjà)
de mille rumeurs (qui se vérifieront souvent)

 

2008

L'indécence ajoutée à la goujaterie devant des journalistes larbins
qui se pâment devant le poouvoir et ses petits susucres (2) :

 

 

Et ..

Maintenant ...

Fabriqué en 2011

Mais annoncé pile poil pour 2012 !

Sonnez hautbois ...

Résonnez musettes ...

Voici ...

Voila ...

L'événement que les communicants attendaient le plus
depuis une certaine visite à DisneyLand...

Le bébé électoral !

 

elle-coverCBS.jpg

Et je vous garantis que ça va en remplir des gazettes
et des heures d'antenne pour ne rien dire.

Pour ne surtout pas parler du bilan calamiteux du futur papa
mais piètre président (euphémisme).

 

Sarko-presse-et-vie-privee.jpg

 

Eh les journaleux, vous allez encore vous laisser piétiner sans rien dire par Sarkozy pendant la campagne 2012, ou quoi ?

J'ai une petite idée de la réponse.

Et elle ne me plait pas.

Mais cette fois, on peut espérer qu'Internet (dont Twitter) jouera un rôle plus important dans la campagne et pertubera vraiment la communnication figée des candidats.

Et c'est quelque chose qui les effraient, tout en haut. Il suffit de voir leurs tentatives désespérées de profiter de chaque possibilité d'en réfreiner les possibilités.

A nous de ne ne pas les laisser faire.

Parce que ...

Fallait pas l'inviter !

Faudra surtout pas le réinviter !

Delenda est Sarko !

Qu'on se le dise !

A moins que, d'ici là, la révolte qui gronde dans la population s'éveille vraiment ...

"Qui peut prédire quelle étincelle pourrait mettre le feu aux poudres ?"

Arf !

Zgur_

 

 

(1) aujourd'hui bien plus heureux directeur du beau magazine Polka

(2) Chaque fois que je vois cette séquence, j'ai envie de vomir de dégoût.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu