Avertir le modérateur

23/02/2010

On se divertit avec les questions au gouvernement sur France 3 ou TVmag.com

Bon, je sais que pour beaucoup de mes lecteurs et amis blogueurs, la télé, c'est MAL.

Mais comme on dit, le diable est dans la dose.

Et pour la télé, il suffit de l'éteindre pour en finir avec le mal. Que j'aimerais que cela soit aussi simple dans la vie réelle.

Il suffit aussi et surtout de choisir les programmes qu'on regarde (au contraire de la télé de flux, le robinet à merde télé"réaliste"). Et pour choisir un programme, j'utilise soit Boborama papier - que je dois être le seul à acheter pour ses programmes - soit le site tvmag.com que je trouve simple et pratique.

Aujourd'hui, j'ai bien ri en remarquant ça :

questin au gvt3.jpg

De plus près chez France 3 :

questin au gvt1.jpg

Les Questions au gouvernement sont classées dans la rubrique "Divertissement" !

Politique-spectacle jusqu'au bout !

Mwarf !

Zgur

 

21/02/2010

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°4 : clientélisme

Vu l'actualité et la proximité des élections régionales, il me semble nécessaire de reprendre cette série à vocation éducative (voir les épisodes précédents par les liens ci-dessous)

 

-18969296 jpeg_preview_large.jpg
Un exemple parmi d'autres

CLIENTÉLISME : subst. masc.
POLITIQUE

Etymologie : du latin cliens, client, plébéien qui se plaçait sous la dépendance d'un riche patricien ou patron.

Historiquement, le clientélisme est la pratique qui permet à une personne disposant de richesses d'obtenir, moyennant des avantages financiers, la soumission, l'allégeance d'un ensemble de personnes formant sa "clientèle".

Par extension, le clientélisme désigne l'attitude politique d'une personne ou d'un parti qui cherche à augmenter le nombre de sa "clientèle politique" par l'octroi d'avantages injustifiés en échange d'un soutien futur, lors d'élections notamment. Bien que le vote se déroule dans un isoloir, ce soutien est la manifestation d'une forme de solidarité, de dépendance, de relation "hiérarchique" ou, tout au moins d'une "reconnaissance du ventre". Cette pratique, courante sous la IIIe République, pouvait consister à "acheter" les voix d'électeurs par divers moyens : subventions, obtentions d'emplois, facilités diverses, "tournées" dans les cafés...

Le terme clientélisme est utilisé de manière péjorative par ceux qui veulent le dénoncer. Il s'apparente à la démagogie, lorsqu'il s'agit, par exemple, de favoriser une partie de la population dans le but d'obtenir ses suffrages.

Source : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Clientelisme.htm

 

Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé ne serait etc. etc.

Arf !

Zgur

 

Bonus :

"Bon" sang ne saurait mentir : Marie-Luce Penchard, fille de Lucette Michaud Chevry

penchard.jpg

« Et ça me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique, et de me dire, enfant de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d'apporter quelque chose à mon pays, mais à quoi je sers ?».
« Même si je vis en métropole, mon coeur est ici et restera ici ! Et je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne !»

 

Ajout du 23.02.2010 :

Le clientélisme ne sévit aps que dans le monde politique, mais souvent avec sa complicité (législative), lire : "Le clientélisme universitaire a un bel avenir" par Pierre Jourde

 

Piqures de rappel :

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°1 : népotisme

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°2 : ploutocratie

Enrichissons notre vocabulaire - leçon n°3 : oligarchie


20/02/2010

Saines lectures pour les vacances

Foin de "journalisme des bons sentiments" ...

Loin de la "dérive mal digérée de la défense de la veuve et de l'orphelin"...

Refusant la  "bien-pensance" et [...] "l'idée que, par définition, le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l'entreprise, l'administré contre l'Etat, le pays pauvre contre le pays riche, la liberté individuelle contre la morale collective".

Vous refusez de "Mettre en scène la complainte [qui] fait de l'audience" (1)

Dans votrre colère autojustifiée et labellisée par huit grandes personnalités irréprochables (1), vous ne lirez pas ces trois publications dégoulinantes de "bons sentiments" :

img_une_75.jpg

arton882.jpg
j44-2-100216_couv-numero44-b.jpg

Clic clic clic sur les images

 

Vous économiserez 7€ (les trois !).

Et quelques heures de lectures embarassantes.

Mwarf !

Zgur

 

(1) selon Patrick Pujadas dans le documentaire d'ARTE sur les 8 journalistes "en colère".

 

 

14/02/2010

Complaisance médiatique pour les barons media-toc

no-i-kant.gif

Plus grand monde  n'ignore la "mésaventure" kanto-paraguayenne arrivée à l'histrion philosophico-mediatique BHL. Le fait qu'il a cité un philosophe inexistant (mais plausible) avec le plus grand sérieux en fait aussi, au delà des blogs et des twitteurs, la risée des milieux intellectuels anglo saxon qui le qualifient maintenant de "showman-penseur" (in The Times).

Bon mwarf, mwarf et remwarf !

Mais ce qui est plus énervant qu'amusant maintenant, c'est une fois de plus la complaisance avec laquelle les grands médias s'accomodent du système de défense adopté par l'ancien nouveau philosophe à décoleté plongeant.

Il a reconnu s'est fait avoir par un canular, il écrit et ne consulte pas wikipedia. Alors dont acte et passez muscade. Circulez il n'y a rien à voir.

Rien à voir ?

Est ce bien sûr ?

Parce que je ne crois pas que BHL considère ses écrits comme un vulgaire ramassis de ragots colportés sur le net et pas vérifiés par de vrais journalistes-enquêteurs-encartés mais déformés par des blogueurs complices de la résurgence des pédonazis qui viennent égorger nos fils nos compagnes à cause des trente cinq heures.

Il prend ses écrits au sérieux, non ?

Il y a donc un vrai problème dans sa façon de travailler, d'écrire et de publier ses écrits.

Heureusement il y a Didier Porte pour nous en parler :

 

Parce que ce n'est pas la première fois que BHL se fait prendre la main dans le sac à mensonges (lire là).

Alors, ce n'est pas la référence à J.B. Botul qui fait problème. C'est plutôt le processus qui l'a amené à citer Botul. Et sur lequel bien peu se penchent (une exception ici).

Tout ça n'est finalement qu'une histoire de mensonge et de pouvoir.

botulbotox.jpg

Vieux comme le monde.

Arf !

Zgur

 

Bonus : La vraie nature du cuistre (feat. P.Desproges)

 

Ajouts du 15.02.2010 :

"Bernard-Henri Lévy, le faire-savoir français "

«Affaire Botul», suite. Par Aude Lancelin

11/02/2010

Fêtons les 20 ans de la libération de Mandela avec les Mahotella Queens

Il y a vingt ans était libéré Nelson Mandela.

Fin de l'Apartheid.

Le combat fut dur (il se poursuit sous d'autres formes).

Ce combat a bénéficié sur la fin de la volonté de vrais hommes d'état attachés à éviter le bain de sang pourtant promis par une culture de la haine distillée pendant des décennies.

Elle a aussi bénéficié de la politique de boycott par de nombreux pays du monde envers ce pays au régime honni (et non envers sa population). Etrange de voir et d'entendre si peu parler de l'importance de ce boycott, pourtant soulignée par Mgr Desmond Tutu.

Alors pour fêter ces vingt années de liberté pour un des hommes de mon panthéon personnel, voici une petite perle trouvée sur le net, des images des grandes, des immenses, Mahotella Queens en 1974 sous l'apartheid.

Super musique (mbaqanga) et images étonnantes :

 

Mahotella Queens - "Umculo Kawupheli" (1974)

 

Voir aussi ici quelques morceaux de musique qui ont contribué, un peu, à changer l'histoire de l'Afrique du Sud.

A propos, "Umculo Kawupheli", ça veut dire "Notre musique ne disparaitra jamais".

Pas plus que l'empreinte de Nelson Mandela.

Paz y salud

Zgur

 

 

09/02/2010

Conclusion du séminaire par Fillon/Besson, sur une musique de Gainsbourg

Ca y est.

Comme le baton merdeux leur revient dans la gueule comme un boomerang, le pouvoir sarkozyste a décidé de conclure rapido presto le story-telling nationaliste qui devait, seon ses stratèges, lui assurer un bon score aux prochaines élection régionales.

Ils ont botté en touche lors d'un séminaire qui s'est déroulé ces derniers jours (et qui n'était pas prévu au départ, si mes souvenirs sont exacts) pour remettre tout ça à plus tard, c'est à dire à après les élections.

Pour plus d'explications et de détails, écoutez bien leur "discours", sur une musique de Gainsbourg, époque Sly & Robby :

 

Edit 05.05.2012 : l'original de la chansons de Gainsbourg est difficile à trouver sur internet. Même la réédition de l'album "Mauvaise ouvelles des étoiles" sur Deezer ne contient qu' uninstrumental édulcoré. Les images ci dessus ne sont pas très raccord avec mon billet, mais c'est tout ce que j'ai.

On entend bien le fond de leur pensée, n'est-ce pas ?

Ils n'ont vraiment pas la main en ce moment, les "stratèges" sarkozystes. ;0)

...

Et à ceux que ces vents de l'histoire défriseraient, je répondrai en reprenant à mon compte ce qu'écrivait Raphael Anglade de l'excellent BetaPolitique.fr :

L’identité nationale, c’est ce que Sarkozy piétine tous les jours.

La France, c’est un pays frondeur et cocardier. C’est le pays de Voltaire, de gavroche et des chansonniers. Les puissants, on les raille, on les défie : on ne leur sert pas la soupe. C’est le pays de Cyrano de Bergerac, pas celui des petits arrangements entre amis.

La France, c’est un pays passionnément attaché à la liberté et à l’égalité. Elle rétrécit les monarques. Elle se révolte contre l’injustice.

La France c’est le pays de Montesquieu et de l’Esprit des lois. C’est le pays des Lumières. Avec l’Angleterre, et les Etats-Unis, elle a donné au monde la démocratie moderne. La France c’est l’Etat de droit et la séparation des pouvoirs. Ce n’est pas le confusionnisme actuel, les clans et les petites affaires entre oligarques.

La France c’est un pays de littérature. Un pays de discours et de poésie. Celui de Louise Labé. Un pays qui aime avoir été celui des grands rois (même si, une fois encore, il faut parfois les rétrécir). Tellement loin des familiarités, des présidents qui "font le job" et des sarcasmes envers la princesse de Clèves.

La France, c’est le pays de Pasteur. Et de Marie Curie C’est un pays de science et de pionniers. C’est un pays de respect du savoir et de la recherche. Pas un pays de mépris et de violence envers ceux qui n’ont pas embrassé les voies du fric et de l’exploitation.

C’est le pays où Freud rencontre son maître Charcot et pas celui des délires sur le patrimoine génétique des uns et des autres.

C’est l’amour de l’esprit, un pays qui a choisi de se reconnaître comme origine mythique, sa défaite devant la civilisation romaine. Pas cette violence satisfaite d’elle-même.

La France ce sont des soldats humbles et courageux qui donnent leur sang pour la République. C’est le pays du général Leclerc. C’est une armée qui a fait, finalement le choix de la République et qui reste digne dans un monde de fric et de corruption. Ce n’est pas ce pays où l’ex planqué humilie ses troupes dans un accès de caprice.

La France, c’est l’élitisme républicain. C’est le respect du savoir, du travail et de l’éducation. Le respect des maîtres et de la République. Ce n’est pas le népotisme et les puissances d’argent. Ce n’est pas le show bizz et les paillettes.

La France, c’est la laïcité. La religion renvoyée dans la sphère de l’intime. Ce n’est pas la religion pour abrutir les masses laborieuses et moins encore la funeste complaisance envers les sectes.

La France, c’est une terre de corsaires, de saints et de héros, et pas de flagorneurs et de flatteurs. C’est une terre d’ouvriers et de paysans et pas ce pays d’héritiers dodus et jouisseurs.

La France c’est un pacte social et républicain fondé autour des valeurs du Conseil national de la Résistance. C’est le drapeau et la sécurité sociale, c’est De Gaulle et les communistes. Ce n’est pas cet effort constant et méthodique pour détricoter toutes les solidarités.

La Résistance, c’est celle des martyrs des Glières, et de Lucie Aubrac, pas celle où un agité vient sur les Glières se vanter de sa dernière conquête et réprimer des fou-rires nerveux. La Résistance, c’est Vercors et Jean Moulin, pas la miévrerie de carton-pâte de celui qui veut "émouvoir" avec la lettre de Guy Môquet.

La France, c’est la commune et le mur des fédérés, et Louise michel. Ce n’est pas celle de Thiers et du Fouquet’s. C’est le Saint Just de la Constituante et un Robespierre qu’il faudra bien réhabiliter. Ce n’est pas cette nouvelle Restauration que nous vivons.

La France ce sont d’immenses voix. Hugo et Zola. Péguy et Jaurès. Un souffle d’universel. Un désir de prendre en charge l’avenir de l’humanité. Tellement loin des courtisans à Rolex et des philosophes de cour.

La France c’est même Barrès si vous vous voulez. C’est l’humus des siècles. Des paysages et des villages qui sédimentent des siècles de travail de la terre. Des vallons ombreux. Des labours et des pâturages. Des monastères psalmodiant depuis mille ans. Des silences et des fidélités. Tellement loin des yachts et du bling bling.

La France c’est un pays qui s’est cru le dépositaire exclusif des droits de l’homme et qui a cherché à en être digne. Un pays - parfois attendrissant - qui ne cesse de vouloir donner des leçons au monde mais qui s’efforce de le mériter. Un pays qui a voulu accueillir tous les opprimés. Un pays qui a été l’espoir des écrivains et des penseurs du monde entier. Tellement loin de Sangatte et de la "jungle" de Calais.

La France c’est la patrie de ceux qui ont fuit l’oppression et la misère, riche de ses Espagnols, Italiens, Polonais, Algériens, Tunisiens, Marocains, Viet-namiens, Cambodgiens, Congolais, Sénégalais et de tant d’autres qui sont venus parce qu’ils ont cru à nos rêves et les ont épousés.

Et aujourd’hui c’est une jeunesse décontractée, ouverte et accueillante, voyageuse et connectée, qui ne perd pas son temps à bâtir des murs mais prend joyeusement sa part dans la construction du monde.


L’identité nationale française ? C’est ce qui est foulé aux pieds depuis le mois de mai 2007.

Pour combien de temps encore ?

Source : L’identité nationale française ? Sarkozy la bafoue tous les jours, in betapolitique.fr 28.10.2009

J'en partage chaque mot. Merci à lui.

 

Alors ...

Fallait pas les inviter !

Et faudra bien les dégager.

Première étape : une grande claque aux régionales.

EDIT 05.05.2012: dernière étape VIRONS LE dimanche 6 mai 2012 !

Mais pour ça,  faudra commencer par VOTER.

Ca aidera.

Arf !

Zgur

 

 

05/02/2010

Mes années 80 (musicales) sont plus belles que les leurs (1/50) - 1980 : Original Mirrors

Lors de sa création, Radio Nostalgie programmait du rock des années 50/60 : Gene Vincent (un peu), Johnny Halliday (déjà) beaucoup, les yé-yés (trop). Aujourd'hui, la nostalgie, ce sont les années 80. A toutes les sauces, la mode, la musique, la coke (?)...

Mais coté musique des années 80 qu'on fait subir aux auditeurs, je m'énerve vite. Ras le bol de ces merdes qui en étaient déjà à l'époque, même si elles on eu du succès.

Ras le bol des "besoins de rien (et surtout pas d'eux), (PAS) envie de toi", ras le bol des "Images", des "Ricci e poveri" à renier de honte ses origines italiennes, et de toutes ces autres bouses (françaises, italiennes ou d'ailleurs) pour les oreilles.

Il y avait plein d'autres musiques, qui ont eu du succès (ou pas) dans ces années 80.

En voici quelques unes que j'écoutais alors, sans volonté d'exhaustivité.

Je commence avec les Original Mirrors, un groupe qui n'a fait que deux albums et dont je connais le premier par coeur. J'en avais gagné le 33t dans l'émission de Bernard Lenoir et je l'ai retrouvé il y peu, après de oong mois de recherches, sur le net. Rien à jeter, toujours aussi bon. On y trouve le guitariste Ian Broudie (des futurs Lightning seeds).

 

original-mirrors-album-cover.jpg

 

Original Mirrors - Chains of love (1980)


Original Mirrors - Sharp words (1980)

 

Ce disque n'a eu aucun succès (d'où pas grand chose sur YouTube ou Deezer et cie) malgré ses grandes qualités.

Je l'écoute souvent et je vous le recommande chaudement.

Paz y Salud !

Zgur

 

 

Retrouvez toute la série en cliquant sur : Mes années 80 (musicales) sont plus belles que les leurs

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu