Avertir le modérateur

26/11/2009

Qui osera poser à Sarkozy, chanoine de Latran, la question de l'apprentissage de la différence du bien et le mal par les prêtres pédophiles ?

9566511.jpg

Libération d'aujourd'hui parmi bien d'autres nous informe qu'un "rapport officiel de plus de 700 pages accuse l'Église catholique d'Irlande d'avoir couvert les abus sexuels commis par des prêtres de la région de Dublin sur des centaines d'enfants pendant plusieurs décennies."  et que "la police irlandaise, la Gardai, est [...] accusée d'avoir fermé les yeux sur de nombreuses accusations d'abus sexuels de la part de prêtres, en jugeant qu'elles ne relevaient pas de sa compétence".

Que les prêtres catholiques - d'Irlande et d'ailleurs - soient souvent accusés de pédophilie et condamnés pour ces faits ne devrait suprendre personne. Interdits de mariage par une hierarchie inflexible dans sa bêtise et fréquemment en contact avec les jeunes, tout en bénéficiant de la confiance des familles, les prêtres catholiques sont logiquement confrontés à des frustrations sexuelles que certains assouvissent dans la pédophilie.

Cela ne devrait pas surprendre.

Cela ne me surprend pas.

Ce qui me surprend par contre toujours quand des affaires de ce type remontent à la surface (celle-ci n'est ni la première ni la dernière), et ce qui me scandalise toujours, c'est le silence et la complicité de la hiérarchie catholique.

Et pire encore, c'est la décision quasi systématique de cette même hiérarchie de couvrir et de camoufler les exactions de ses prêtres. Et encore pire, de ne pas les retirer de la circulation (dans un monastère loin de tout et de tous, par exemple) mais simplement de les éloigner du lieu où les faits ont été commis et, malgré tout ce qu'on sait d'eux, de leur permettre d'être à nouveau en contact avec des enfants. Et souvent de recommencer.

Alors qui osera rappeler à Nicolas Sarkozy, chanoine de Latran, sa déclaration déjà scandaleuse en soi, de du 20 décembre 2007 ?

« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. »

Et lui demander si les prêtres pédophiles et leurs complices de la hiérarchie catholique sont les mieux placer pour transmettre les vraies valeurs et l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal (1) ?

Oui, qui osera ?

Surement pas les carpettes qui lui servent de prompteurs à question lors de pseudo-interviews.

Cela change, n'est-ce pas, de l'hystérie anti pédophile et anti déliquance sexuelle affichée par ce pouvoir, de fichage ADN en projet de castration chimique, en passant par la ré-incarcération du condamné pourtant libéré à la fin de sa peine.

Saloperie de curés, saloperie de religion(s) !

Et saloperie de pouvoir complice.

Alors ...

Vive l'apostasie

Zgur

 

 

(1) pour ceux qui croiraient encore que la religion est nécessaire au sens moral, à la différnetiation du bien et du mal, je conseille de lire le chapitre 6 (et tout le livre bien sûr) de "Pour en finir avec dieu" de Richard Dawkins, dont j'ai déjà parlé.

 

 

Commentaires

Est-ce que ce n'est pas parce que leur pouvoir est assis sur l'utilisation des énergies sexuelles ainsi réprimées (version Dune) ?

Bon, un peu sur la thune... Et sur la collusion avec le pouvoir politique aussi : Le Minarque nous la refait version intégristes amerluches - sauf que les lefevristes chez nous sont quand même moins nombreux.

Mais ça + le FN + les cerveaux disponibles ça commence à faire...

Ceci dit je ne sais pas si tu lis le blog du winner (dans la blogoliste de JP Martin, je crois, accessoirement la mienne) mais y'a un commentateur (Albatros) qui est prêtre (sauf gros canular, là je sais pas, je crois pas...) et qu'a l'air pas mal déjanté.

Sympa, même, de gôche quoi.

Après avoir défendu les "nobles" ce matin, me voilà en train de trouver des circonstances atténuantes au clergé.

Je sens comme un frisson sur la nuque tout-à-coup. Non mais, mais lachez-moi, aaaaaaargh ! (Woooof fait la lame de la guillotine en s'abattant lourdement dans la brume du petit matin clair)

Très bon billet au demeurant qui prend notre Minarque au défaut de l'armure : si le peuple avait un tout petit peu plus de mémoire on pourrait accumuler les contradictions comme celle-là et dresser un portrait édifiant.

Mais prêcher des convaincus...

Écrit par : 2Casa | 26/11/2009

Excellent!
Avec une mention hors concours pour le tatouage d'arrivée qui remplace avantageusement les poubelles ;-)))

Écrit par : Fleuryval | 28/11/2009

Oui, qui osera ??

Écrit par : Sergio Fernandes | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu