Avertir le modérateur

13/10/2008

Les statistiques économiques selon Paul Krugman, nouveau prix Nobel d'économie

krugman.jpg

Cette citation-là, je la gardais pour le moment idoine.

Il me semble que le jour où celui qui l'a écrite se voit décerner le Prix Nobel d'économie est parfaitement idoine, alors :

 

"Toute personne qui a vu comment on construit désormais les statistiques économiques sait qu'elles constituent en fait un sous genre de la science-fiction."

Paul Krugman, cité par John Saul in "Mort de la mondialisation" Payot 2007

 

ScienceFiction19521953_10092004.jpg

"Un sous genre de la science-fiction"

A la fin de l'envoi, il touche.

Alors ? Weird Fantasy ou Astounding stories ?

Mwwahaahahaharf !

 

Bon, plus sérieusement, on peut lire avec intérêt sur le site contreinfo.info les traductions en français des éditoriaux de Paul Krugman pour le New York Times.

 

Par exemple, cet extrait de l'édito "L’heure de vérité" du 9 octobre 2008 :

"[...] Où en sommes nous ?

La crise actuelle a commencé avec l’éclatement de la bulle immobilière, qui a provoqué une généralisation des défauts de paiement sur les prêts hypothécaire, provoquant de lourdes pertes pour de nombreux établissements financiers. Ce premier choc a ensuite été aggravé par des effets secondaires, comme le manque de capitaux propres qui a forcé les banques à vendre des actifs, ce qui a conduit à de nouvelles baisses sur leur valeur, qui ont provoqué encore plus de pertes, et ainsi de suite - en un cercle vicieux de « deleveraging. ». S’est alors installé un sentiment de perte de confiance dans les banques, y compris de la part des banques elles mêmes, qui a renforcé ce cercle vicieux.

Cette spirale descendante s’est accélérée après la chute de Lehman. Les marchés monétaires qui connaissaient déjà des difficultés, se sont alors bloqués. La seule chose que quiconque veuille encore acheter aujourd’hui, ce sont des bons du Trésor et une bouteille d’eau, dit la dernière plaisanterie qui fait le tour de la place.

Face à cette spirale descendante, les réponses des deux plus grandes puissances monétaires mondiales - USA et eurozone - ont été parfaitement inadéquates. [...]"

 

Clair, non ?

C'est autre chose que la mélasse qu'on nous sert à quelques exceptions près dans les soit-disant "grands" médias français.

Et, bon, le comité du Nobel n'allait pas non plus décerner le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel de cette année à un disciple de Milton Friedmann, qui avait obtenu ce prix en 1976 et est mort deux ans trop tôt - en 2006 - pour adminrer la débacle de l'application de ses idées.

Arf !

Zgur

Commentaires

J'aime bien l'idée que tu mets de côté des citations particulièrement bien choisies des plus réputés économistes mondiaux pour les ressortir au moment opportun. :-)

T'es une sorte de méta base de données de la pensée économique, en fait ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 14/10/2008

Pas que de de la pensée économique !

En fait mon deuxième prénom est Hal ;0)

Mwarf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/10/2008

Benoit Mandelbrot, le père français des fractales, a dit, il y a quelques années de cela, que les outils mathématiques en finance étaient insuffisants et inadaptés.
(de mémoire)

Alors...

Écrit par : emachedé | 19/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu