Avertir le modérateur

23/08/2008

Il faut que le gouvernement arrête d’envoyer des enfants se faire tuer, se faire trucider dans un stand de tir organisé

Citée dans Libération et commentée par Dominique dans son Petit Champignac Illustré (où je l'ai découverte), cette déclaration d'un des parents de soldat français mort en Afghanistan :

"Il faut que le gouvernement arrête d’envoyer des enfants se faire tuer, se faire trucider dans un stand de tir organisé, car pour une première mission, c’était mission impossible. On n’envoie pas des enfants qui n’ont qu’un an de formation sur un front qui est horrible», a regretté Joël Le Pahun, le père de Julien qui allait avoir 20 ans mercredi."

 

Cela m'a suggéré un petit rappel historique, que je ferai, encore en musique, avec un tube de 1985 :

"Pendant la deuxième guerre mondiale, l'âge moyen du soldat sur le champ de bataille était de 26 ans.

Au Vitenam, il était de 19 ans."

 

Paul Hardcastle "19" (1985)

 

"In 1965 Vietnam seemed like just another foreign war,
but it wasn't.
It was different in many ways, as so were tose that did the fighting.
In World War II the average age of the combat soldier was 26...
In Vietnam he was 19.

In inininininin Vietnam he was 19.


(TV announcer's voice)
The shooting and fighting of the past two weeks continued today
25 miles west of Saigon
I really wasn't sure what was going on (Vet's Voice)

Nininini Nineteen, 19, Ni-nineteen 19
19,19,19,19

In Vietnam the combat soldier typicaly served a twelve month tour of duty but
was exposed to hostile fire almost everyday
Ninininininininininin 19 nininininninin 19

Hundreds of Thousands of men who saw heavy combat in Vietnam were arrested
since discharge
Their arrest rate is almost twice that of non-veterans of the same age.
There are no accurate figures of how many of these men have been incarcerated.
But, a Veterans Administration study concludes that the greater of Vets
exposure to combat could more likely affect his chances of being arrested or
convicted.

This is one legacy of the Vietnam War

(Singing Girls)
All those who remember the war
They won't forget what they've seen..
Destruction of men in their prime
whose average was 19
Dedededededede-Destruction
Dedededededede-Destruction
War, War
Dededede-Destruction, wa-wa-War, wa-War, War
Dedededededede-Destruction
War, War

After World War II the Men came home together on troop ships, but the Vietnam
Vet often arrived home within 48 hours of jungle combat
Perhaps the most dramatic difference between World War II and VietNam was
coming home.. .none of them received a hero's welcome
None of them received"

 

"« Je veux savoir pourquoi mon fils est mort » s’est exclamé le père d’un des soldats.

« Je veux savoir pourquoi mon fils est allé tuer » aurait pu être la question subsidiaire."

C'est la bonne question que pose Viktor Dedaj dans legrandsoir.info, la bonne question pour laquelle on attend une vraie réponse et pas seulement un discours de circonstance.

Parce que :

"la guerre, c'est sale, cela pue, cela tue, ça sent la pisse, les excréments dans le pantalon, la poussière, la boue, la crasse, la sueur, le sang, la charogne."

(Sans compter les dégâts mentaux liés aux traumatismes et au stress - voir http://tinyurl.com/5eg8oj )

Et surtout parce que :

"Quelles que soient les origines et la catégorie sociale de dizaines d’afghans interrogés, l’attitude brutale des militaires américains est désormais l’obstacle numéro 1 à la pacification. Les militaires américains font détester chaque jour un peu plus les occidentaux. [...]

Chaque jour, des militaires sous commandement américain tuent des civils. Non pas en dommages collatéraux, comme chaque guerre en cause inévitablement. Mais par nonchalance, peur et bêtise dans les opérations militaires, et incompréhension des réalités politiques."

Ce n'est pas un vulgaire pacifiste anti américain qui dit ça mais Philippe Juvin, UMP, Maire de La Garenne-Colombes, Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, et réputé proche de Nicolas Sarkozy. (cité par Viktor Dedaj dans son article)

 

Alors ...

Si "La guerre est une chose trop sérieuse... pour la confier à des militaires", comme  disait Clémençeau, elle est aujourd'hui, chez nous, entre les mauvaises mains de celui qui rit dans les cimetières.

Vraimentpas de quoi rire.

Paz y salud

Zgur

 

 

(surtout, évitez - sauf pour le kitsch - la version de "19" avec Yves Mourousi)

Commentaires

Putain ! Ninteen,,,
Ca nous rajeunit pas la musique...
Je viens de prendre un sacré coup de vieux...
Ca me rappelle que j'ai fait mon service militaire à 25 ans...
Mais il n'y a pas d'âge pour mourir, même soldat.
Le fait est (je vais être cruel) que je n'aimerais pas que mon fils soit soldat.
Un soldat, par essence, c'est fait pour tuer ou défendre quite à être tué.
Le casque du soldat n'a pas de couleur différent selon l'âge et contrairement au sport, il n'y a pas de catégories différentes selon l'âge, depuis les enfants soldats jusqu'aux colonel cacochymes et dictateurs, la guerre est dégueulasse.

Écrit par : BertranD | 23/08/2008

Beuh ! l'a tout changer l'monsieur sur sur son blog ! Arf !

Écrit par : jeandelaxr | 24/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu