Avertir le modérateur

23/06/2008

Etonnant, une radio nationale parle en bien des grévistes !

 1949976636.jpg


Il est extrêmement rare de nos jours d'entendre sur les ondes nationales un discours et des reportages qui relaient autre chose que la vulgate anti-syndicale et anti gréviste.

La pratique abusive du micro trottoir orienté "usager en colère car pris en otage" fait ressembler les ondes matinales de RTL et Europe 1 (notamment) aux pires cafés du commerce.

Pourtant ce matin, un reportage sur les suites de la grève du début d'année au Carrefour Grand Littoral de Marseille a surpris mes oreilles par le ton plutôt compréhensif envers les grévistes et le bien que leur a apporté cette grève au delà de la non satisfaction de leurs revendications salariales après 16 jours de conflit (et de violence policière).

1271819528.jpg

 

C'est à écouter sur RTL, ici.

 

- Découverte de la solidarité et de l'entraide entre personnes d'habitude atomisé dans leur chacun pour soi...

- Fierté du combat accompli et du soutien reçu de la France entière.

- Conscience de la force acquise par l'union dans la lutte syndicale.

Des idées qu'on entend fort peu à la télé/radio (hormis quelques émissions style Là bas si j'y suis).

Ca en a même coupé la chique au très droitier Hondelatte dont les commentaires orientés parasitent souvent les informations données par la rédaction de la radio. 

Arf !

Zgur

 

NB : La photo (AFP) est tirée d'un article du figaro.fr dont je vous conseille de lire les commentaires détonnants dans le flot habituels des commentateurs du journal Dassault. Un indice que les abus de la grande distribution commencent à être insupportables à la société ? Au moins à quelques uns.

Commentaires

RTL vire gauchiste ?
ou plus simplement, les caissières ont moralement plus le droit de faire grève que les (forcementprivilegiesfeignasses) fonctionnaires ???

Si seulement ça pouvait donner des idées au peuple...

Écrit par : jide | 23/06/2008

Quand même terrible : soit on est gauchiste si on parle bien des grévistes, soit on est café du commerce si on dit que c'est insupportable d'être (pas pris en otage ça choque) empêché d'avoir la liberté d'aller travailler ou simplement profiter d'un temps libre que le travailler que nous sommes n'a pas forcément volé...

Honnêtement Zgur, je trouve ton billet aussi orienté, dans un sens pas forcément plus pertinent, que les sentiments que tu as des tendances d'Hondelatte (qui n'est pas un pire journaliste que certains sur France Inter ou Europe 1, un coté et l'autre de l'échequier politique).

Bonne soirée

Écrit par : Falconhill | 23/06/2008

Tu te méprends, ami falcon.

Un, j'ai dit les "pires cafés du commerce", pas "tous les cafés du commerce"

Deux, dans ce monde où les "managers" jouent de la division des employés et de l'atomisation du travail (jusqu'au management de la peur qu tu connais bien, me semble t il), la grève est souvent pour certains la première expérience de solidarité en dehors de la famille ou du milieu habituel.

Ca te parait "gauchiste" de le souligner et de souligner que la grève n'est jamais honnêtement rapportée dans les medias ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 23/06/2008

Zgur,

Tu fais bien de faire cette remarque. Il est en effet trop rare d'entendre un son de cloche différent dans le grand fleuve de pensées et dires "bien pensants".

Peut-être le vent commence-t-il a tourner, un peu ?

Écrit par : Françoise | 24/06/2008

Non Zgur, mais simplement réducteur. Et même un peu faux, car des grèves sont rapportés de manières non "caricaturales" dans bien des médias, RTL y compris.

Et voir les deux cotés des grèves, celui de l'usager (qui n'est pas un privilégié), et celui du gréviste, c'est du vrai journalisme. Celui qui occulterait un des deux points de vue ne serait pas juste.

J'ajoute aussi que les grèves qui posent un vrai préjudice à l'ensemble de la population ne concerne qu'un nombre réduit de salarié. Le management par la peur, que je connais trés bien, et qui pousse parfois au suicide des salariés, concerne beaucoup d'entreprises dont les salariés n'ont pas de moyen de pression aussi important que ceux qu'on voit à la télé les jours de grèves des transports, par exemple.
Et là où je suis très critique sur les méthodes de ceux qui abusent de la grève pour un oui et un non (y a peu, à Marseille, grève de la SNCF pour une ridicule histoire d'horaire d'été, et à Paris pour un changement de local de repos...), et parfois pour des questions ridicules et (désolé mais le pense) parfois indescentes, décridibilisent la grève et le syndicalisme d'une manière générale.

Tu sais Zgur, je suis moi même syndiqué, dans un mouvement où la droite et la gauche cohabite. Mais dans un domaine d'activité où si je me mets en grève, je n'emmerderai personne, sinon mon patron, et un peu mon compte en banque.
Ben j'en ai marre que l'image du syndicat, ça soit celui du totalement dépassé Aschieri, ou des caricatures que l'on peut voir si et là dans certaines grèves de transports. Parce qu'à coté il y a des salariés qui sont vraiment dans une détresse et une précarité réelle. Et ceux là sont vraiment esseulés.

Enfin, je suis en total désaccord quand j'entends parler de "son de cloche différent". Soit on n'écoute pas les mêmes radios et télés aux mêmes heures, soit on a pas la même oreille. Les deux choses peuvent être exactes.
Mais il ne me semble pas que l'information soit traitée de la même manière sur France Inter ou sur Europe 1 par exemple... Et les idées que tu évoques dans ton billet, je suis désolé mais (peut être en écoutant pas au mêmes heures que vous), je les entends exposer réguliérement. Y compris sur RTL.

Attention à ne pas confondre bien pensance et idée avec lesquelles on est pas forcément en accord. Ou alors objectivité journalistique et idées avec lesquelles nous sommes en accord :)

(en PS, mes amis de gauche pensent que les médias sont à droite, mes amis de droite pensent que les médias sont à gauche... Qui peut prétendre avoir plus raison que l'autre ?)

Écrit par : Falconhill | 24/06/2008

Ce qui m'a surtout frappé dans le reportage de RTL et qu'on n'entend vraiment pas d'habitude sur les ondes c'est le bien que leur a fait d'agir COLLECTIVEMENT pour un but commun.
Et que ce bien a persisté après le conflit quand bien même le but n'a pas été atteint.

Cela prouve que la résistance à l'atomisation individualistes que promeuvent les managers (et je les connais bien, crois moi) passe par le collectif, ce gros mot pour certains.

Je te conseille aussi la lecture de l'article "la vie de bureau, cet univers impitoyable" dans le Marianne de cette semaine (à rapprocher des livres sur les sales cons en entreprise).

Concernant la représentation des grévistes dans les médias, je persiste à penser qu'elle n'est pas neutre et généralement orientée contre.
La surutilisation de micro trottoirs et de "auditeurs (choisi) ont (soi disant) la parole", degré zéro du journalisme, en est hélas la preuve éclatante.
Sans compter tous les mouvements dont nous n'entendrons JAMAIS parler parce que la majorité des infos seront consacrées à carla, sarko et tutti quanti bling bling.


"mes amis de gauche pensent que les médias sont à droite, mes amis de droite pensent que les médias sont à gauche"
Je crains quant à moi qu'ils ne soient tout simplement que TRES mauvais et pas du tout à la hauteur de leurs propres exigences affichées (sans parler des exigences que toi et moi seraient en droit de leur demander).

Et le jour où Hondelatte sera de gauche, Lénine ne sera pas loin de ressusciter. Alors, ce n'est pas demain l'avant-veille.

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 24/06/2008

J'ai lu le Marianne de cette semaine, et l'article est très bon. Mais Marianne, même s'il a une ligne éditoriale monomaniaque, est un très bon canard (et peut être mon préféré)

Par contre :
"Concernant la représentation des grévistes dans les médias, je persiste à penser qu'elle n'est pas neutre et généralement orientée contre." --> Je n'en suis pas convaincu. Mais pourra t'on se convaincre mutuellement ?
Par contre, comme je considère que certains mouvements ne sont pas légitimes, et dévalorisent le syndicalisme, tu as peut être raison que l'éclairage de ces dits mouvements ne soit pas trés positif.

Mais on peut être syndiqué, un peu syndicaliste, et penser qu'il y a une décence dans cette activité là, qui fait qu'on ne pas faire que "n'importe quoi".

Et "Et le jour où Hondelatte sera de gauche, Lénine ne sera pas loin de ressusciter. Alors, ce n'est pas demain l'avant-veille." --> c'est ton avis. Mes copains de droite diraient que quand France Television ou le service public radio sera de droite, alors il y aura la mer à Lyon... Autre position.

Mais je suis d'accord avec toi que les médias ne sont pas à la hauteur. De nos exigences aussi, simplement des exigences d'objectivité et d'aide à la réflexion, pas uniquement partisane.

Sur le fond, on n'est pas en désaccord. Mais qu'on est des divergences sur la forme, encore heureux : triste si on était toujours d'accord...

Écrit par : Falconhill | 24/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu