Avertir le modérateur

08/03/2008

Voter, malgré la trahison anti-européenne

 6a2e195d25cb81983beea510f5bfb5d1.jpg

 

"Un vote à signification nationale ou simplement locale ?", tel est le faux problème qui a agité ces derniers temps les commentateurs professionnels dans les gazettes et émissions dispensables.

Faux problème dans les petites communes où il y a souvent une liste unique, dite d'intérêt communal. (Mais pas toujours, et c'est parfois plus que gratiné, voir chez Agnès-Le Monolecte)

Faux problème dans les grandes villes (genre Paris, Lyon, Marseille, etc), où la dimension "nationale" des candidats fait obligatoirement de l'élection municipale un enjeux national, au moins pour eux.

 

Mais une question a remué certains - et moi aussi :

Faut il aller voter puisque notre vote ne vaut rien si on s'en réfère aux suites du non au référendum sur le TCE ?

 

Nous avons trois options "offertes" par notre système de représentation "démocratique" :

- s'abstenir

- voter blanc ou nul (inscrire "connard" ou "merde sur son bulletin, tant qu'on a un bulletin)

- exprimer son vote

 

Dans de nombreux cas, le vote sera important car au niveau local, on peut mathématiquement se débarasser d'élus encombrants :

 

Un petit exemple parlant :

L'éléction de Blakany en 2001 à Levallois ayant été annulée, il a été réélu, rappellons le, en septembre 2002 avec environ 4 500 voix (sur 34 500 inscrits) d'avance sur son plus proche adversaire avec 15 700 abstentionnistes (45% des inscrits).


Les chiffres bruts sont toujours plus parlant à mon humble avis:

Patrick Balkany (divers droite) 9 839 voix (53,78 %) ELU

Union pour Levallois (divers droite) 5 053 (27,62 %)
Union de la gauche 3 404 (18,61 %).
Total contre Balkany = 8 457 voix

Blancs et nuls 480
Et nombre d'abstentionnistes : 15 733 ... sur 34 500 inscrits!!!

 

Ne pas voter à Levallois, c'est favoriser la réélaction de Balkany.

Même cas ailleurs :

pour Vanneste dans le Nord ou d'autres qui mériteraient d'être virés de leurs fauteuils (des noms ?  Mellick, Frêches, les Ceccaldi-Raynaud à Puteaux, etc. ).

 

Et chez moi, national ou local ?

Ca tombe bien, les "sortants sarkozystes" vont peut-être sans doute se prendre une grosse raclée. 

Petit plaisir local à porté nationale.

Si nous sommes assez nombreux à aller voter

Arf ! 

 

Zgur 

Commentaires

Il faut voter, c'est bien tout ce qui nous reste comme moyen de nous exprimer pacifiquement. S'il y avait eu quelques abstentions de moins à gauche aux présidentielles qui sait...

Et puis ne pas voter, je pense que c'est ne pas se concevoir comme citoyen.

Écrit par : Françoise | 08/03/2008

Voter reste quand même le plus efficace pour se faire entendre. Certes le déni de démocratie du référendum est une saloperie, certes beaucoup de votes ne servent a rien.
Il n'empêche, c'est l'une des rares options dont nous disposons. Les autres étant beaucoup moins confortables (boycott, grèves, manifestations...).
Autant prendre les problèmes dans l'ordre et aller voter. Ce qui n'empêche rien ensuite.

Écrit par : jide | 08/03/2008

J'vois qu'un truc à faire : aller chercher le bonheur où qu'il se trouve ...
http://www.youtube.com/watch?v=ijiazWlawUY
;-)

Écrit par : AnT | 08/03/2008

Salut, Gur,

Merci pour tes encouragements au Village...

Je lis toujours ton blog même si je n'interviens pas souvent mais je voulais te dire que personnellement, je vote toujours quelque soient les élections.

C'est une question de déontologie démocratique et même si je dois m'abstenir je glisse un bulletin blanc.

Mais le vote est loin d'être à mes yeux, l'unique recours démocratique comme le pensent beaucoup...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 08/03/2008

Zgur pas gur !!!!! Faute de frappe. Désolé !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 08/03/2008

Salut zgur !

J'aime bien ton analyse pour la question local/national.

Effectivement, l'exemple du TCE remasterisé en Traité de Lisbonne est tout à fait parlant, parce que c'est un sujet très important qui détermine une bonne partie du reste. Il convient de remarquer que tous les partis n'ont pas régit de la même manière : il suffit de regarder les proportion de vote pour, d'abstention et de vote contre en fonction des couleurs politiques.
Perso, j'en tire les enseignements et je voterai en fonction de ça.

Pour moi, le "vote utile" c'est un vote qui obligera les uns et les autres à se remettre en question. A mon avis c'est bien plus utile qu'un vote qui favorisera la convergence idéologique des trois principaux partis.

Écrit par : Fares | 09/03/2008

j'aime beaucoup les " émissions dispensables"

sinon a part quelques questions de salubrité publique - gaudin - balkany - morano...

je ne suis pas certain qu'il y ait là une alternative politique
une affaire de morale sans doute dans certains cas

au premier tour ça va y'a encore un choix politique mais aprés c'est juste grosso modo eviter le pire et c'est pas terriblement motivant


apres bien sûr il y a des realités locales mais à paris....

Écrit par : tgb | 09/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu