Avertir le modérateur

17/02/2008

Le gadget mémoriel aura peut-être finalement une utilité

 7ce5b6410dcb67ec5c475fbc41e44b7d.jpg

 

On sait depuis ce matin quelle « mouche » a piqué Sarkozy l’autre jour au dîner du CRIF.

« Emmanuelle Mignon, la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, a joué un grand rôle dans la décision du président de la République de faire "porter par des élèves de CM2 la mémoire" des 11000 enfants juifs français disparus dans les camps de concentration nazis. »       JDD du 17.02.2008 

 

Ajout du 18.02 : on pourra lire avec grand intérêt le texte suivant publié sur AgoraVox (et signalé dans des commentaires sur Republicae où je l'ai trouvé). Il éclaire de façon étrange et mercantile la décision de Sarkozy:

Mais quelle mouche a bien pu le piquer ? par Morice sur AgoraVox
 

Je considère cette idée comme un énième gadget de communication et elle m’a tout de suite fait penser à l’instauration d’un  tamagochi  « enfant juif » à destination des écoliers français. Je ne suis toutefois pas allé jusqu’à trouver l’expression « tamagojuif » d’infocrates qui est à la fois si abjecte mais si juste. Elle résume parfaitement la nature de l’instrumentalisation de la Shoah tentée par le pouvoir sarkozyste.

Devant la volée de protestations, ils semblent reculer une peu (un enfant juif parrainé par classe plutôt qu’un par enfant). Mais il se pourrait que ce projet puisse avoir, s’il est vraiment appliqué, une conséquence peu sans doute pas envisagée.

En effet, on parle ici des enfant juifs français déportés.

Or parler de chacun de ces enfants ne pourra que provoquer des interrogations sur l’attitude et le rôle  de la police (et de la gendarmerie) française dans la déportation de ces enfants.

Et des interrogations sur comment la police (et la gendarmerie) française en est arrivé à participer à cette ignominie.

Et on pourra utilement rappeler certains témoignages sur les camps de concentration (pas d’extermination) français, ceux créés pour parquer les républicains espagnols  -- lire à ce sujet « La Lie de la Terre » de Arthur Koestler --

 

e143c3e5ef4e7f807b68b26fbed5c31c.jpg

et les camps créés pour parquer (puis livrer) les antinazis allemands (et autres « apatrides »)  -- lire à ce sujet le témoignage de Lion Feuchtwanger « Le diable en France ».

5c3bedad4c26bc98cceb133864b75e11.jpg

 

« Le Diable en France est l'unique récit autobiographique de Lion Feuchtwanger, rédigé après son arrivée aux États-Unis. Il y raconte son internement en 1940 au camp des Milles, installé en toute hâte par les autorités françaises dans une tuilerie désaffectée proche d'Aix-en-Provence; il évoque les humiliations que la France a fait subir à ces Allemands et ces Autrichiens antinazis qui avaient, en 1933, choisi notre pays comme terre d'asile. D'où la cruelle désillusion éprouvée par ces intellectuels de gauche, fervents admirateurs des valeurs humanistes de la France. D’origine juive, de Lion Feuchtwanger préfère fuir l’Europe via le Portugal. »


Et il est certain que nos petites têtes blondes, brunes ou crépues sauront rapidement faire des rapidement avec des agissements policiers bien plus actuels dont les bonnes âmes nous disent que « cela n’a rien à voir ! ».

La vérité sortira alors de la bouche des enfants.

Et je suis sûr qu’elle ne plaira pas à la clique sarkozyste.

Zgur

 

 

On lira aussi avec intérêt les livres de Maurice Rajsfus, notamment Les Silences de la police

« Si vous voulez savoir comment les fonctionnaires de police ont méthodiquement et massivement raflé les Juifs pour les livrer aux nazis afin que ceux-ci puissent les gazer à Auchwitz, lisez ce livre. »

On pourra voir aussi le film "Les Milles" qui parle de tout cela :

da14f70cb4a80e2f17b8fd82d9791f6e.jpg

 

La photo tout en haut tirée de "Nuit et brouillard" d'Alain Resnais représente un gendarme français surveillant le camp de Pithiviers. Elle fut censurée à la sortie du film car le pouvoir d'alors  voulait dissimuler le role des forces de l'ordre françaises dans le processus d'extermination des juifs français.

 

Commentaires

ah bon alors si le parrainage revient à pointer du doigt le rôle des flics, d'accord! ;)))

Écrit par : fanny | 17/02/2008

J'espère que tu as raison.

Et que les parents qui devront se coltiner cette énième immondice sorti du cerveau malade de Voyoucrate 1er réagiront comme ça.

Il faudra bien en faire quelque chose, de toutes façons.
Je plains d'avance ceux dont les enfants sont parmi les plus fragiles...

A moins...
A moins qu'on obtienne la démission de ce malade d'ici là.

Mais c'est mal barré.

Écrit par : Infocrate | 17/02/2008

En effet Zgur, tu pointes du doigt le problème de ce qu'a fait la France de Vichy (une réflexion que j'ai faite moi aussi en me demandant quels seraient les enfants qui porteraient le poids des "crimes de leurs grands-pères"... Ce que NS dénonçait si fort lorsqu'il refusait toute repentance sous prétexte que la France n'a jamais commis de génocide ou de crimes contre l'Humanité...)

Écrit par : Françoise | 18/02/2008

A toute chose, malheur est bon ? Je rejoins Fanny : "si le parrainage revient à pointer du doigt le rôle des flics, d'accord!"

Et puis, d'accord aussi si cela permet d'évoquer Rajsfus. Et encore davantage pour Koestler : cet homme est l'un des plus clairvoyants esprits du siècle passé, aussi illustre militant que journaliste et romancier. Et je ne peux, une fois encore, que plébisciter tes justes références.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 18/02/2008

@ Fanny
"si le parrainage revient à pointer du doigt le rôle des flics, d'accord!"

Si on veut parler de la déportation des enfants juifs en France pendant l'occupation, on ne pourra pas passer sous silence le rôle actif de la police et de la gendarmerie. Je ne crois vraiment pas que Sarkozy y ait pensé.

Attendons d'ailleurs la réaction d'avance outragée des syndicats de police qui mettront en avant les nombreux actes INDIVIDUELS de résistance de policiers, pour tenter de masquer l'activité (sinon l'adhésion) de la structure aux (devant des) ordres de l'occupant nazi.


@ Françoise

La France de Vichy, oui.
Mais ausi la France de la IIIème république, celle qui laissa croupir les républicains espagnols dans les camps du Vernet (dont parle Koestler), d'Argelès et d'ailleurs.
voir là aussi :
http://www.monde-diplomatique.fr/1999/02/FERNANDEZ_RECATALA/11633

@ Charançon
"Koestler : cet homme est l'un des plus clairvoyants esprits du siècle passé"
Oui, avec Orwell.

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2008

je pense que très vite nous aurons aussi une journée pour se souvenir que la France dans un des ses aveuglements dont elle est coutumière a élu en 2007, c'est à dire il y a tres tres longtemps, un type complêtement barré qui explosa la république et bousilla en un an deux siècles et demi de lumières

cette journée s'appellera - plus jamais ça

elle ne servira d'ailleurs à rien puisque des 'plus jamais ça' on en a commémoré à la pelle et qu'on recommence pourtant les mêmes saloperies à chaque fois avec une innocence coupable qui frise le respect

le devoir de mémoire ? si ça marchait Sarko n'aurait jamais été élu.

Écrit par : tgb-rue-affre | 18/02/2008

Elargir le cadre. On pourrait résumer le travail éducatif à ça.

J'ai appris récemment que Miguel de Unamuno, dont le courage face au franquisme (sa protestation contre "Viva la muerte" est resté célèbre) avait d'abord été favorable aux phalangistes.

Sans doute avait-il, en bon intellectuel, élargi le cadre. Ca lui a coûté son poste de recteur et probablement la vie (il est mort peu après). Mais aussi ça lui a donné une place dans nos mémoires.

Écrit par : cultive ton jardin | 19/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu